Musique pour réduire le stress et l'anxiété chez les patients atteints de maladie coronarienne

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les personnes atteintes de maladie coronarienne sont souvent dans une situation de grande détresse associée à un risque accru de complications, y compris de mort cardiaque subite. Cette revue inclut 23 essais contrôlés randomisés portant sur un total de 1 461 participants. Les résultats suggèrent qu'écouter de la musique pourrait avoir un effet bénéfique sur la pression artérielle et le rythme cardiaque des personnes atteintes de maladie coronarienne. La musique semble également efficace pour réduire l'anxiété des patients victimes d'un infarctus du myocarde. Aucune preuve de l'efficacité de la musique pour réduire l'anxiété chez les patients subissant des procédures cardiaques n'a été identifiée. Cela pourrait être dû au fait que l'anxiété était mesurée après plutôt que pendant la procédure.

Écouter de la musique pourrait également réduire la douleur et la fréquence respiratoire, mais l'ampleur de ces effets est limitée et les preuves ne sont pas de haute qualité. L'importance clinique de la musique est donc incertaine.

Aucune preuve d'effet sur la dépression, la variabilité du rythme cardiaque ou la température périphérique de la peau n'a été identifiée. Des résultats contradictoires étaient rapportés concernant l'humeur. Néanmoins, peu d'essais étudiaient les effets de la musique sur ces critères de jugement. Des recherches supplémentaires sont nécessaires.

La grande majorité des études examinaient les effets de la musique préenregistrée sur les patients. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant les effets de la musique supervisée par un musicothérapeute formé.

Conclusions des auteurs: 

Écouter de la musique pourrait avoir un effet bénéfique sur la pression artérielle, le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire, l'anxiété et la douleur chez les patients atteints de MC. La qualité des preuves est cependant insuffisante et l'importance clinique incertaine.

La plupart des études examinaient les effets de la musique préenregistrée. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant les effets de la musique supervisée par un musicothérapeute formé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes atteintes de maladie coronarienne (MC) sont souvent dans une situation de grande détresse qui entraîne un risque accru de complications. Les interventions musicales sont utilisées pour réduire l'anxiété et le stress et améliorer la fonction physiologique des patients médicaux, mais leur efficacité chez les patients atteints de MC reste à évaluer.

Objectifs: 

Examiner les effets des interventions musicales associées aux soins habituels par rapport aux soins habituels seuls sur la réponse psychologique et physiologique des personnes atteintes de MC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, CINAHL, EMBASE, PSYCINFO, LILACS, Science Citation Index, www.musictherapyworld.net, CAIRSS for Music, Proquest Digital Dissertations, ClinicalTrials.gov, Current Controlled Trials et le National Research Register (jusqu'en mai 2008 pour toutes ces sources). Nous avons effectué une recherche manuelle dans des revues de musicothérapie, consulté les références bibliographiques et contacté des experts afin d'identifier des manuscrits non publiés. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus tous les essais contrôlés randomisés comparant des interventions musicales + soins habituels à des soins habituels seuls chez des patients atteints de MC.

Recueil et analyse des données: 

Les données ont été extraites et la qualité méthodologique a été évaluée par les deux évaluateurs de manière indépendante. Le cas échéant, des informations supplémentaires ont été sollicitées aux investigateurs des essais. Les résultats sont présentés sous forme de différences moyennes pondérées pour les résultats mesurés au moyen d'une même échelle, et de différences moyennes standardisées pour les résultats mesurés au moyen de différentes échelles. Les scores post-test ont été utilisés. En cas de différence initiale significative, les scores de changement ont été utilisés.

Résultats principaux: 

Vingt-trois essais (1 461 participants) ont été inclus. L'intervention la plus fréquemment utilisée consistait à écouter de la musique, et 21 études ne faisaient pas appel à un musicothérapeute formé.

Les résultats indiquaient que le fait d'écouter de la musique avait un effet modeste sur l'anxiété des patients atteints de MC, mais ces résultats n'étaient pas constants d'une étude à l'autre. Cette revue n'a pas identifié de preuves solides d'une réduction de la détresse psychologique. Les résultats indiquaient que le fait d'écouter de la musique réduisait le rythme cardiaque, la fréquence respiratoire et la pression artérielle. Les études qui incluaient au moins deux séances musicales rapportaient un petit effet constant sur la réduction de la douleur.

Aucune preuve solide n'a été identifiée concernant la température périphérique de la peau. Aucune des études n'examinait les niveaux hormonaux et une seule étude examinait la qualité de vie en tant que variable de résultat.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.