Les interventions visant à changer le mode d'alimentation dans un contexte de soins dentaires

Il est connu que la consommation immodérée de sucre est associée à des taux élevés de carie dentaire et que l'habitude de consommer des boissons gazeuses est associée à une dissolution de l'émail des dents (érosion dentaire). Le personnel dentaire est amené fréquemment à évaluer le régime alimentaire des patients pour indiquer comment il pourrait être amélioré afin de réduire la morbidité. Ce conseil diététique peut s'étendre à des questions touchant la santé générale autant que la santé bucco-dentaire. Bien que nous sachions que certaines habitudes alimentaires sont néfastes pour la santé, il n'est pas certain que les patients tiennent compte des conseils qui leur sont donnés et modifient leur régime alimentaire en conséquence. Le but de cette revue était de déterminer si les efforts déployés par les dentistes et le reste du personnel dentaire parvenaient à modifier le régime alimentaire des patients. Nous avons limité la revue aux études où les conseils diététiques étaient donnés dans un cabinet dentaire ou un lieu semblable, et où les conseils étaient prodigués individuellement au patient par un membre du personnel.

Nous avons identifié cinq études. Deux d'entre elles concernaient des conseils diététiques concernant la santé générale (l'une portait sur ​​l'alcool et l'autre sur ​​la consommation de fruits et légumes). Dans ces deux études, les conseils prodigués avaient amené à un comportement plus sain.

Nous avons également identifié trois études où l'on avait tenté de modifier les habitudes de consommation de sucre afin de réduire les caries dentaires. Toutefois, dans deux de ces trois études, d'autres types et formes de conseils avaient été donnés en même temps, sur le brossage des dents par exemple. Il était donc impossible de dire si les modifications du régime alimentaire étaient dues aux conseils diététiques prodigués ou à l'influence subtile des autres messages. Par exemple : les conseils sur le brossage des dents pourraient mieux faire prendre conscience aux patients de leur santé bucco-dentaire, entraînant une modification de leur alimentation. La plupart des études concernant la consommation de sucre étaient de qualité relativement médiocre. Les résultats concernant les conseils diététiques destinés à modifier la consommation de sucre sont peu probants. D'autres études dans ce domaine devraient être envisagées.

Conclusions des auteurs: 

Il semble que les interventions diététiques individualisées en cabinet dentaire puissent modifier le comportement, même si les preuves sont plus consistantes concernant la modification de la consommation en fruits et légumes et en alcool que pour ce qui est des interventions visant la consommation de sucre. Des études supplémentaires devront être effectuées, en particulier dans le contexte du cabinet dentaire, avec une plus grande rigueur méthodologique au niveau de la conception, de l'analyse statistique et du compte-rendu.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les soins dentaires constituent, dans le cadre de la prise en charge du patient, un contexte approprié à l'évaluation du régime alimentaire et au don de conseils diététiques. Cependant, nous ne savons pas si cela est efficace pour modifier les comportements alimentaires.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions diététiques individualisées pour tout âge, effectuées dans un contexte de soins dentaires, quant à la modification du comportement alimentaire. L'efficacité de ces interventions est également évaluée en rapport avec les changements intervenus dans la santé bucco-dentaire et la santé générale.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données électroniques suivantes ont été utilisées : le registre des essais du groupe Cochrane sur la santé bucco-dentaire (jusqu'au 24 janvier 2012), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2012, numéro 1), MEDLINE via OVID (de 1950 jusqu'au 24 janvier 2012), EMBASE via OVID (de 1980 jusqu'au 24 janvier 2012), CINAHL via EBSCO (de 1982 jusqu'au 24 janvier 2012), PsycINFO via OVID (de 1967 jusqu'au 24 janvier 2012) et Web of Science (de 1945 jusqu'au 12 avril 2011). Nous avons également entrepris une recherche électronique des actes de conférence les plus importants (AIRD et ORCA entre 2000 et le 13 Juillet 2011). Les bibliographies de thèses (Dissertations Abstracts Online de 1861 à 2011) et articles pertinents ont été passées au crible. Les auteurs d'essais éligibles ont été contactés afin de repérer d'éventuels travaux non publiés.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés évaluant l'efficacité d'interventions diététiques individualisées effectuées dans un contexte de soins dentaires.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont, en parallèle et de façon indépendante, passé en revue les résumés d'articles, examiné leur éligibilité et décidé de l'extraction des données. En cas de divergence, un consensus a été obtenu par la discussion ou à l'aide d'un troisième auteur.

Résultats principaux: 

Cinq études remplissaient les critères d’inclusion dans la revue. Deux d'entre elles étaient des études multi-interventions où l'intervention diététique n'était qu'une composante d'un programme plus vaste de prévention, mais où les données sur les modifications du comportement alimentaire étaient rapportées. Une des études mono-intervention portait sur la prévention des caries dentaires. Les deux autres concernaient l'état de santé général. Aucune étude ne portait sur les changements alimentaires visant à prévenir l'érosion dentaire. Dans quatre des cinq études incluses une modification significative du comportement alimentaire a été observée pour au moins un des principaux critères de résultat.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.