La coloscopie avec chromoscopie est plus efficace que la coloscopie conventionnelle pour détecter les polypes.

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La coloscopie est un examen de diagnostic qui permet de détecter de petites grosseurs dans l'intestin (polypes). Ces lésions peuvent évoluer en cancer dans environ 5 % des cas. Bien que ce test soit le plus sensible pour détecter ces grosseurs, certaines peuvent passer inaperçues. L'application d'une simple technique utilisant une substance colorée (chromoscopie) pendant l'examen coloscopique pourrait améliorer la détection de ces lésions. Plusieurs études ont examiné les effets de la chromoscopie sur l'amélioration de la détection des polypes, mais les données sont contradictoires. L'objectif de cette revue était de déterminer si la chromoscopie pouvait améliorer la détection des polypes par rapport à la coloscopie conventionnelle.

Cinq essais randomisés portant sur un total de 1 059 participants ont été inclus. Malgré des différences en termes de plans d'étude, des preuves solides semblent indiquer que la coloscopie avec chromoscopie améliore la détection des polypes dans le côlon et le rectum.

Conclusions des auteurs: 

Des preuves solides semblent montrer que la chromoscopie améliore la détection de la néoplasie dans le côlon et le rectum. Les patients atteints de polypes néoplasiques, en particulier ceux qui présentent des polypes multiples, présentent un risque accru de cancer colorectal. Ces lésions, qui passeraient probablement inaperçues avec la coloscopie conventionnelle, peuvent contribuer au nombre de cancers qui se développent pendant l'intervalle entre les examens d'un programme de surveillance.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Bien que la coloscopie conventionnelle soit l'examen le plus sensible actuellement disponible pour la recherche de polypes dans le colorectum, certaines données soulèvent des inquiétudes concernant sa sensibilité. La chromoscopie pourrait être le moyen d'améliorer la détection de polypes par coloscopie, en particulier les minuscules lésions plates qui pourraient être difficiles à détecter autrement.

Objectifs: 

Déterminer si l'utilisation de la chromoscopie améliore la détection des polypes et de la néoplasie pendant l'examen endoscopique du côlon et du rectum.

Stratégie de recherche documentaire: 

Les bases de données MEDLINE, EMBASE et Bibliothèque Cochrane ont été consultées (avril 2010), et les actes de conférence pertinents ont fait l'objet d'une recherche manuelle. Les termes de recherche visaient à identifier les essais randomisés contenant une combinaison des mots suivants : chromoscopie, coloscopie, coloration, chromo-endoscopie, carmin d'indigo, endoscopie grossissante.

Critères de sélection: 

Tous les essais randomisés prospectifs comparant un examen chromoscopique à un examen endoscopique conventionnel du tractus gastro-intestinal inférieur ont été inclus. Les patients atteints d'affection abdominale inflammatoire ou de syndromes de polyposes ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont évalué la qualité méthodologique des essais potentiellement éligibles et extrait les données des essais inclus de manière indépendante. Les mesures de résultats incluaient la détection des polypes (néoplasiques et non néoplasiques), la détection des très petites lésions, le nombre de patients présentant des lésions néoplasiques multiples et le délai de détubage.

Résultats principaux: 

Cinq essais ont été inclus dans cette mise à jour et, malgré quelques faiblesses méthodologiques et différences en termes de plans d'étude, la combinaison des résultats révélait une différence significative favorable à la chromoscopie pour tous les critères de jugement liés à la détection. En particulier, la chromoscopie est susceptible d'identifier un nombre significativement supérieur de patients présentant au moins une lésion néoplasique (rapport des cotes de 1,67 (IC entre 1,29 et 2,15)), ainsi que trois lésions néoplasiques ou plus (rapport des cotes de 2,55 (IC entre 1,49 et 4,36)). Comme l'on pouvait s'y attendre, le délai de détubage était significativement plus long dans le groupe de la chromoscopie.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.