Entraînement bilatéral simultané pour améliorer la fonction du bras après un accident vasculaire cérébral (AVC)

Les problèmes de bras sont fréquents après un AVC et le rétablissement est souvent limité. Cette revue de 18 études portant sur 549 participants étudiait l'efficacité des activités identiques réalisées simultanément avec les deux bras (entraînement bilatéral simultané) pour améliorer les performances au cours des activités quotidiennes (ou quotidiennes extensives) et le mouvement du bras et/ou réduire le handicap du bras. Par rapport aux soins habituels, l'entraînement bilatéral n'avait aucun effet sur les performances au cours des activités de la vie quotidienne, le mouvement fonctionnel du bras ou de la main, les performances au cours des activités extensives de la vie quotidienne ou la déficience motrice. Par rapport à d'autres interventions ciblant le bras, l'entraînement bilatéral n'avait aucun effet sur les performances au cours des activités de la vie quotidienne, le mouvement fonctionnel du bras ou de la main ou la déficience motrice. Une étude indiquait que les patients qui suivaient un entraînement bilatéral amélioraient moins leurs performances au cours des activités extensives de la vie quotidienne que les patients participant à une autre intervention ciblant le bras. Les preuves dans ce domaine sont limitées. D'autres recherches sont nécessaires pour déterminer les effets de l'entraînement bilatéral.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves de bonne qualité sont insuffisantes pour émettre des recommandations concernant l'effet relatif de l'entraînement bilatéral simultané par rapport au placebo, à l'absence d'intervention ou aux soins habituels. Nous avons identifié des preuves suggérant que l'entraînement bilatéral pourrait ne pas être plus (ou moins) efficace que les soins habituels ou d'autres interventions ciblant le membre supérieur pour les résultats des performances au cours des ADLVQ, du mouvement fonctionnel du membre supérieur ou de la déficience motrice.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'entraînement bilatéral simultané, qui consiste à réaliser des activités identiques simultanément avec les deux bras, est l'une des interventions mises en œuvre pour améliorer la fonction du bras et réduire le handicap.

Objectifs: 

Déterminer les effets de l'entraînement bilatéral simultané pour améliorer la fonction du bras après un AVC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre des essais du groupe Cochrane sur les accidents vasculaires cérébraux (dernière recherche effectuée en août 2009) et 10 bases de données bibliographiques électroniques, y compris le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (Bibliothèque Cochrane Numéro 3, 2009), MEDLINE, EMBASE, CINAHL et AMED (août 2009). Nous avons également consulté les références bibliographiques et les registres d’essais cliniques.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés étudiant des adultes après un AVC et comparant une intervention portant sur un entraînement bilatéral simultané à une intervention placebo, une absence d'intervention, des soins habituels ou d'autres interventions ciblant le membre supérieur (bras). Les critères de jugement principaux étaient les performances au cours des activités de la vie quotidienne (ADLVQ) et le mouvement fonctionnel du membre supérieur. Les critères de jugement secondaires étaient les performances au cours des activités extensives de la vie quotidienne et la déficience motrice du bras.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont examiné les résumés, extrait les données et évalué les essais de manière indépendante. Une évaluation de la qualité méthodologique a été effectuée pour l'assignation secrète, l'assignation en aveugle de l'évaluateur des résultats, l'intention de traiter, la similarité à l'inclusion et les participants perdus de vue.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 18 études portant sur 549 participants, dont 14 (421 participants) ont été incluses dans l'analyse (une dans les deux comparaisons). Quatre des 14 études comparaient les effets de l'entraînement bilatéral aux soins habituels. Critères de jugement principaux : les résultats n'étaient pas statistiquement significatifs pour les performances au cours des ADLVQ (différence moyenne standardisée (DMS) de 0,25, intervalle de confiance (IC) à 95 %, entre -0,14 et 0,63) ; le mouvement fonctionnel du bras (DMS de -0,07, IC à 95 %, entre -0,42 et 0,28) ou de la main (DMS de -0,04, IC à 95 %, entre -0,50 et 0,42). Critères de jugement secondaires : aucun résultat statistiquement significatif. 11 des 14 études comparaient les effets de l'entraînement bilatéral à d'autres interventions portant spécifiquement sur le membre supérieur (bras). Critères de jugement principaux : aucun résultat statistiquement significatif pour les performances au cours des ADLVQ (DMS de -0,25, IC à 95 %, entre -0,57 et 0,08) ; le mouvement fonctionnel du bras (DMS de -0,20, IC à 95 %, entre -0,49 et 0,09) ou de la main (DMS de -0,21, IC à 95 %, entre -0,51 et 0,09). Critères de jugement secondaires : une étude rapportait un résultat statistiquement significatif en faveur d'une autre intervention portant sur le membre supérieur pour les performances au cours des ADLVQ extensives. Aucune différence statistiquement significative n'était rapportée pour les résultats de la déficience motrice.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.