Méthotrexate dans l'ostéosarcome de haut grade chez les enfants et les jeunes adultes

Suite à l'introduction de la chimiothérapie, la survie des enfants atteints d'un ostéosarcome s'est sensiblement améliorée. La plupart des protocoles de traitement actuellement utilisés se basent sur une combinaison de doxorubicine, cisplatine, méthotrexate (MTX) et/ou ifosfamide, dont le MTX semble être l'un des médicaments les plus actifs. Toutefois, ceci n'a pas été clairement éprouvé dans la littérature. Une décision éclairée relative à l'administration de MTX dans le traitement d'enfants et de jeunes adultes, chez lesquels un ostéosarcome primaire de haut grade a été diagnostiqué, doit se baser sur des preuves probantes concernant les effets antitumoraux et indésirables.

Cette revue systématique a privilégié les études contrôlées (randomisées). Les auteurs ont trouvé qu'il n'y avait aucune étude dont la seule différence entre le groupe d'intervention et témoin était l'administration de MTX. Ils ont identifié un ECR comparant le MTX au cisplatine. Les risques de biais dans cette étude étaient difficiles à évaluer en raison d'une absence de notification. La survie n'a pas pu être évaluée, mais aucune preuve d'une différence significative dans les taux de réponse n'a été identifiée entre les groupes de traitement. Toutefois, une différence significative au niveau de la survenue des toxicités a été identifiée en faveur du traitement par MTX, mais le traitement par cisplatine semblait générer de meilleurs résultats en termes de qualité de vie. Notons que cette étude a été réalisée dans une période de traitement différente. Aujourd'hui, le traitement de l'ostéosarcome par un agent unique est considéré comme étant inadéquat. Pour les autres combinaisons de traitement avec et sans MTX, aucune étude n'est disponible. D'autres recherches de meilleure qualité devront être réalisées. Pour l'instant, les auteurs attendent d'obtenir plus d'informations sur 5 études dont les données actuellement disponibles étaient insuffisantes pour évaluer l'éligibilité d'inclusion dans cette revue.

Conclusions des auteurs: 

Étant donné qu'aucun ECR ou ECC dans lequel seule l'administration de MTX différait entre les groupes de traitement n'a été identifié, aucune conclusion définitive ne peut être émise concernant les effets sur l'efficacité antitumorale, les toxicités et la qualité de vie liés à l'ajout de MTX au traitement d'enfants et de jeunes adultes atteints d'un ostéosarcome primitif de haut grade. Il en est de même pour les combinaisons de traitement avec et sans MTX autres que la comparaison du traitement avec MTX au traitement par cisplatine. Un seul ECR comparant le MTX à un traitement par cisplatine était disponible et, par conséquent, aucune conclusion définitive ne peut être émise quant à l'efficacité de ces agents chez des enfants et jeunes adultes atteints d'un ostéosarcome primitif de haut grade. De plus, cette étude a été réalisée dans une période de traitement différente. Aujourd'hui, le traitement de l'ostéosarcome par un agent unique est considéré comme étant inadéquat. En fonction des preuves actuellement disponibles, nous ne pouvons émettre aucune recommandation concernant l'administration de MTX dans la pratique clinique. D'autres recherches de meilleure qualité devront être réalisées.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La plupart des protocoles de traitement actuellement utilisés pour l'ostéosarcome se basent sur une combinaison de doxorubicine, cisplatine, méthotrexate (MTX) et/ou ifosfamide, dont le MTX semble être l'un des médicaments les plus actifs. Toutefois, ceci n'a pas été clairement éprouvé dans la littérature.

Objectifs: 

Comparer l'efficacité du traitement avec MTX au traitement sans MTX chez des enfants et jeunes adultes (jusqu'à 21 ans) atteints d'un ostéosarcome de haut degré.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (The Cochrane Library, numéro 4, 2010), MEDLINE (de 1966 à janvier 2011) et EMBASE (de 1980 à janvier 2011). Nous avons également effectué des recherches dans les listes bibliographiques des articles pertinents, les actes de conférence et les bases de données d'essais en cours.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) ou des essais cliniques contrôlés (ECC) comparant l'efficacité du traitement avec MTX à un traitement sans MTX dans le traitement de l'ostéosarcome pédiatrique de haut grade.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs ont indépendamment sélectionné des études. Un relecteur a extrait des données et évalué la qualité méthodologique des études, qui a été vérifiée par un autre relecteur.

Résultats principaux: 

Nous n'avons pas pu identifier d'études dans lesquelles la seule différence entre les groupes de traitement était l'administration de MTX.

Nous avons identifié un ECR comparant le MTX au cisplatine (n = 30 enfants). Les risques de biais dans cette étude étaient difficiles à évaluer en raison d'une absence de notification. La survie n'a pas pu être évaluée, mais aucune preuve d'une différence significative dans les taux de réponse n'a été identifiée entre les groupes de traitement (RR = 0,44 ; IC à 95 % 0,17 à 1,13 ; P = 0,09). Toutefois, une différence significative au niveau de la survenue des toxicités a été identifiée en faveur du MTX, mais le traitement par cisplatine semblait générer de meilleurs résultats en termes de qualité de vie.

Pour les autres combinaisons de traitement avec et sans MTX, aucune étude n'a été identifiée.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.