Vaccin antipneumococcique pour les enfants et les adultes atteints de bronchectasie

Dans de nombreux pays, la vaccination contre l'infection par la bactérie du pneumocoque fait partie intégrante du calendrier de vaccination des nourrissons et des personnes atteintes de bronchectasie. Les recherches effectuées dans le cadre de cette revue nous ont permis d'identifier un essai randomisé et un essai quasi-randomisé examinant l'efficacité des vaccins antipneumococciques chez les patients atteints de bronchectasie. Malgré les limitations de cette revue, nous en concluons que les adultes et les enfants atteints de bronchectasie (lorsque l'âge le permet) devraient recevoir un vaccin antipneumococcique polyosidique 23-valent conformément aux protocoles en vigueur dans de nombreux pays. Compte tenu de l'absence de données concernant la fréquence d'administration du vaccin, nous recommandons de suivre les protocoles nationaux jusqu'à ce que d'autres preuves soient disponibles.

Conclusions des auteurs: 

Des preuves actuelles mais limitées sont favorables à l'utilisation systématique du vaccin antipneumococcique 23-valent chez les adultes atteints de bronchectasie. Les preuves circonstancielles sont également favorables à l'utilisation systématique du vaccin antipneumococcique 23-valent chez les enfants atteints de bronchectasie. D'autres essais contrôlés randomisés examinant l'efficacité de cette intervention avec différents types de vaccins pour les différents groupes d'âge sont nécessaires. Aucune donnée n'est disponible concernant l'efficacité du vaccin antipneumococcique pour le déclin pulmonaire. Compte tenu du manque de preuves concernant la fréquence d'administration du vaccin, nous recommandons aux prestataires de soins de santé de suivre les protocoles nationaux en la matière.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La bronchectasie est de plus en plus reconnue comme une cause majeure de morbidité respiratoire, en particulier dans les pays en voie de développement. Dans les sociétés d'abondance, la bronchectasie est de plus en plus fréquente chez certaines populations (ex. : communautés aborigènes) et constitue un facteur de comorbidité et de modification de la maladie dans des affections respiratoires telles que la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). Chez les patients atteints de bronchectasie, les crises respiratoires sont associées à une réduction de la qualité de vie, une accélération du déclin pulmonaire, une hospitalisation et même un décès. Le vaccin antipneumococcique conjugué est intégré au calendrier de vaccination des nourrissons dans de nombreux pays. Une vaccination antipneumococcique est également recommandée chez les enfants et les adultes atteints de maladie chronique purulente.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité du vaccin antipneumococcique systématique chez les enfants et les adultes atteints de bronchectasie pour réduire (a) la gravité et la fréquence des crises respiratoires et (b) le déclin pulmonaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Une recherche a été effectuée dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les voies respiratoires et les bases de données MEDLINE et EMBASE par le groupe Cochrane sur les voies respiratoires. Des sociétés pharmaceutiques fabriquant des vaccins antipneumococciques ont également été contactées. Les dernières recherches ont été effectuées en novembre 2008.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés qui utilisaient un vaccin antipneumococcique chez des enfants et des adultes atteints de bronchectasie. Tous les types de vaccins antipneumococciques ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Les résultats des recherches ont été examinés sur la base des critères d'inclusion prédéfinis. Aucun essai éligible n'a été identifié et aucune donnée n'était donc disponible pour l'analyse. Un seul petit essai contrôlé non randomisé portant sur des enfants était rapporté.

Résultats principaux: 

Une étude ouverte contrôlée randomisée portant sur 167 adultes atteints de maladie pulmonaire chronique (bronchectasie et autres maladies associées à la bronchectasie) comparait un vaccin antipneumococcique (VAP) et un vaccin antigrippal 23-valent à un vaccin antigrippal seul (groupe témoin). Cette étude rapportait une réduction significative des crises respiratoires infectieuses aiguës dans le groupe du VAP par rapport au groupe témoin, rapport des cotes = 0,48 (IC à 95 %, entre 0,26 et 0,88) ; nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice du traitement = 6 (IC à 95 %, entre 4 et 32) pendant 2 ans. Il n'existait cependant aucune différence entre les groupes en termes d'épisodes de pneumonie et aucune donnée n'était disponible concernant le déclin pulmonaire. Dans une autre étude, un bénéfice caractérisé par l'élimination du Strep. pneumoniae dans les expectorations était observé dans un essai non randomisé portant sur des enfants, mais aucun effet clinique n'était décrit.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.