Adrénaline pour le traitement d'urgence de l'anaphylaxie

L'anaphylaxie est une réaction allergique grave qui se manifeste brutalement et peut entraîner la mort. Elle est le plus souvent déclenchée par un aliment, une piqûre d'insecte, un médicament ou du latex de caoutchouc naturel. La réaction se produit sans signe d'avertissement et peut constituer une expérience effrayante tant pour la personne en danger que pour sa famille et ses amis. L'adrénaline (épinéphrine) est largement préconisée comme traitement principal des personnes présentant une anaphylaxie. Il n'existe pas d'autres médicaments ayant un effet similaire sur les nombreux systèmes organiques qui sont potentiellement impliqués dans l'anaphylaxie. Les preuves factuelles à l'appui de l'utilisation de l'adrénaline comportent des zones d'ombre. C'est pourquoi, nous avons effectué une revue systématique de la littérature et recherché dans les principales bases de données des documents de qualité, publiés ou non, sur l'utilisation de l'adrénaline en traitement d'urgence ; en outre, nous avons contacté des experts dans ce domaine et les laboratoires pharmaceutiques concernés. Nos recherches n'ont trouvé aucun essai contrôlé randomisé sur le sujet. Nous avons conclu que l'utilisation de l'adrénaline dans l'anaphylaxie repose sur la tradition et sur des preuves tirées de séries de décès dans lesquelles la majorité des personnes décédées d'anaphylaxie n'avaient pas reçu rapidement de traitement par adrénaline. L'adrénaline semble permettre de sauver des vies lorsqu'elle est injectée rapidement ; cependant, il n'existe aucune preuve émanant d'essais contrôlés randomisés pour ou contre l'utilisation de l'adrénaline dans le traitement d'urgence de l'anaphylaxie. Compte tenu de la rareté de l'anaphylaxie, d e son caractère imprévisible et de la vitesse d'apparition des réactions, la réalisation de tels essais se heurte à des difficultés éthiques et méthodologiques.

Conclusions des auteurs: 

D'après cette revue, nous ne sommes pas en mesure de formuler de nouvelles recommandations sur l'utilisation de l'adrénaline pour le traitement de l'anaphylaxie. Bien que des essais cliniques randomisés de bonne qualité méthodologique, contrôlés par placebo et en double-aveugle, soient nécessaires pour définir l'ampleur réelle des bénéfices liés à l'administration d'adrénaline en cas d'anaphylaxie, il est peu probable que de tels essais seront réalisés sur des personnes atteintes d'anaphylaxie. En effet, ils pourraient être contraires à l'éthique parce que la rapidité d'administration de l'adrénaline est réputée avoir une importance capitale pour la survie en cas d'anaphylaxie. En outre, de telles études seraient difficiles à effectuer parce que les épisodes anaphylactiques surviennent généralement sans signe d'avertissement, souvent hors contexte médical, et que leur sévérité est différente d'un individu à l'autre mais aussi d'un épisode à l'autre chez un même individu. Par conséquent, l'obtention de mesures de référence et de mesures fréquentes organisées selon un horaire précis pourrait s'avérer difficile, voire impossible. En l'absence d'essais appropriés, nous recommandons, quoique sur la base de preuves loin d'être optimales, de continuer à considérer que l'administration d'adrénaline par injection intramusculaire (i.m.) est le traitement de première intention pour la prise en charge de l'anaphylaxie.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'anaphylaxie est une grave réaction d'hypersensibilité qui se manifeste brutalement et peut entraîner la mort. L'adrénaline est recommandée comme traitement de choix initial en cas d'anaphylaxie.

Objectifs: 

Évaluer les effets bénéfiques et délétères de l'adrénaline (épinéphrine) dans le traitement de l'anaphylaxie.

La stratégie de recherche documentaire: 

Dans la version précédente de notre revue, nous avons effectué des recherches dans les bases de données jusqu'en mars 2007. Dans cette version, nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2010, numéro 11), MEDLINE (de 1966 à novembre 2010), EMBASE (de 1966 à novembre 2010), CINAHL (de 1982 à novembre 2010), BIOSIS (jusqu'à novembre 2010), ISI Web of Knowledge (jusqu'à novembre 2010 et LILACS (de 1982 à novembre 2010). Nous avons aussi effectué des recherches dans les sites Web présentant des listes d'essais en cours et contacté des laboratoires pharmaceutiques et des experts internationaux de l'anaphylaxie dans le but de localiser des documents inédits.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant l'adrénaline à l'absence d'intervention, un placebo ou d'autres agonistes adrénergiques, tous étant éligibles pour inclusion.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les articles à inclure.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucune étude satisfaisant aux critères d'inclusion.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Instituts de Recherche en Sant� du Canada, Minist�re de la Sant� et des Services Sociaux du Qu�bec, Fonds de recherche du Qu�bec Sant� et Institut National d'Excellence en Sant� et en Services Sociaux

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.