Le cyclophosphamide comparé à l'ifosfamide dans le traitement du sarcome chez les enfants et jeunes adultes

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les sarcomes sont des tumeurs qui se développent aux dépens de l'os et des tissus mous. Ils peuvent survenir à tout âge. Grâce à l'introduction de la polychimiothérapie, la survie des enfants et jeunes adultes atteints de différents types de sarcomes s'est améliorée de façon spectaculaire. Les agents alkylants, tels que le cyclophosphamide et l'ifosfamide, ont joué un rôle majeur dans cette amélioration. Cependant, dans la littérature, il n'y a toujours pas de consensus quant à l'agent chimiothérapeutique le plus efficace. Une décision éclairée relative à l'utilisation du cyclophosphamide et de l'ifosfamide dans le traitement des enfants et jeunes adultes diagnostiqués avec un sarcome devrait être basée sur des preuves de haute qualité concernant l'efficacité antitumorale et les effets indésirables.

Cette revue systématique a privilégié les études contrôlées (randomisées dans l'idéal). Les auteurs ont constaté qu'il n'y avait pas de telles études comparant le cyclophosphamide et l'ifosfamide chez les enfants et les jeunes adultes atteints d'un sarcome. Davantage de recherches de haute qualité sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Aucun ECR ou ECC comparant l'efficacité du cyclophosphamide et de l'ifosfamide dans le traitement du sarcome osseux et des tissus mous chez les enfants et les jeunes adultes n'a été identifié. Par conséquent aucune conclusion définitive ne peut être émise concernant les effets du cyclophosphamide et l'ifosfamide chez ces patients. Sur la base des preuves actuellement disponibles, nous ne sommes pas en mesure d'exprimer de recommandations pour la pratique clinique. Davantage de recherches de haute qualité sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les agents alkylants, tels que le cyclophosphamide et l'ifosfamide, jouent un rôle majeur dans l'amélioration de la survie des enfants et jeunes adultes atteints d'un sarcome osseux et des tissus mous. Cependant, leur efficacité anti-tumorale et leurs éventuels effets indésirables respectifs sont toujours en débat. Ceci est une mise à jour de la première revue systématique évaluant l'état de preuves concernant l'efficacité de la cyclophosphamide par rapport à l'ifosfamide chez des enfants et des jeunes adultes atteints d'un sarcome.

Objectifs: 

Comparer l'éventuelle efficacité du cyclophosphamide à celle de l'ifosfamide chez des enfants et des jeunes adultes atteints d'un sarcome.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans CENTRAL ( La Bibliothèque Cochrane 2012, numéro 2), MEDLINE/PubMed (de 1966 à mars 2012) et EMBASE/Ovid (de 1980 à mars 2012) avec des termes prédéfinis. En outre, nous avons effectué des recherches dans les références bibliographiques des articles pertinents, les actes de congrès et les bases de données d'essais en cours (www. controlled-trials. com ; recherche effectuée en avril 2012).

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) ou les essais cliniques comparatifs (ECC) comparant le cyclophosphamide et l'ifosfamide pour le traitement de différents types de sarcomes chez des patients pédiatriques et des jeunes adultes (âgés de moins de 30 ans au moment du diagnostic). La chimiothérapie associée au cyclophosphamide ou à l'ifosfamide devaient être identiques dans les deux groupes de traitement.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment sélectionné les études.

Résultats principaux: 

Aucune étude répondant aux critères d'inclusion de cette revue n'a été identifiée.

Notes de traduction: 
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.