Traitements qui suppriment les réponses immunitaires dans la neuropathie due à une vascularite non systémique (inflammation des vaisseaux sanguins qui alimentent les nerfs périphériques)

La neuropathie vasculaire non systémique (neuropathie vasculaire isolée) est une maladie rare entraînant une perte sensorielle progressive, incapacitante et douloureuse accompagnée d'un affaiblissement musculaire souvent asymétrique des bras et des jambes. Le diagnostic est établi par identification d'une inflammation des vaisseaux sanguins limitée aux nerfs et/ou tissus musculaires et exclusion d'autres pathologies telles qu'une vascularite systémique (inflammation des vaisseaux sanguins affectant plusieurs organes du corps), des maladies rhumatismales ou n'importe quelle autre cause de neuropathie. Il s’agit d’une revue mise à jour. Aucun essai clinique comparatif randomisé n'a examiné de traitement immunosuppresseur dans la neuropathie vasculaire non systémique. Des essais randomisés en aveugle examinant l'ajout d'autres agents immunosuppresseurs en plus des corticostéroïdes sont nécessaires. Ces essais devront présenter des périodes de suivi suffisamment longues pour évaluer l'efficacité du traitement et utiliser des mesures de résultats de l'incapacité conçues et validées pour évaluer le changement dans les neuropathies inflammatoires d'origine immune.

Conclusions des auteurs: 

Aucun essai contrôlé randomisé ou quasi-randomisé adéquat ne permet d'orienter le traitement de la neuropathie vasculaire non systémique. Des essais randomisés sont nécessaires et devront particulièrement examiner l'ajout d'autres agents immunosuppresseurs aux corticostéroïdes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La neuropathie vasculaire non systémique est une maladie rare et incapacitante qui présente généralement un cadre sous-aigu de déficit sensoriel ou sensorimoteur progressif ou récurrent-rémittent. L'asymétrie, la douleur et la faiblesse sont les caractéristiques principales de la maladie. Le diagnostic ne peut être établi qu'en excluant d'autres causes, en déterminant l'absence de vascularite systémique ou d'autres maladies rhumatismales, et en démontrant la présence d'une vascularite au moyen d'une biopsie du nerf, ou d'une biopsie combinée nerf-muscle. Un traitement efficace est nécessaire pour prévenir la progression de la maladie et améliorer le pronostic. Il s’agit d’une revue mise à jour.

Objectifs: 

Déterminer si le traitement immunosuppresseur réduit l'incapacité et améliore les symptômes neurologiques dans la neuropathie vasculaire non systémique, et établir l'innocuité du traitement.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le registre spécialisé du groupe de revue Cochrane sur les affections neuromusculaires a fait l'objet de nouvelles recherches en mai 2011, et le registre Cochrane des essais contrôlés CENTRAL dans la Bibliothèque Cochrane, Pubmed, EMBASE et Web of Science/ISI Web of Knowledge en mars 2011. La neuropathie vasculaire non systémique a été identifiée pour la première fois dans les années 1980, et les recherches ont donc été effectuées à partir de janvier 1980. Les références bibliographiques des articles pertinents cités dans cette revue ont également fait l'objet d'une recherche manuelle.

Critères de sélection: 

Nous avons recherché tous les essais randomisés ou quasi-randomisés examinant l'efficacité du traitement immunosuppresseur dans la neuropathie vasculaire non systémique au moins un an après le début du traitement. Les participants devaient remplir les critères suivants : absence de maladie systémique ou neurologique, exclusion de toute cause connue de neuropathie au moyen d'examens cliniques ou de laboratoire appropriés, résultats électrophysiologiques compatibles avec une neuropathie axonale, confirmation de vascularite par biopsie du nerf ou biopsie combinée nerf-muscle. Le critère de jugement principal devait être l'amélioration de l'incapacité. Les critères de jugement secondaires devaient être le changement du score moyen d'incapacité, le changement de la force musculaire mesuré par le score total sur l'échelle Medical Research Council, le changement de la douleur ou d'autres symptômes sensoriels positifs, le nombre de récidives et les événements indésirables.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué et extrait les données de tous les essais potentiellement pertinents de manière indépendante. Notre intention était de calculer les risques relatifs et les différences moyennes standardisées combinés pour évaluer l'efficacité du traitement dans les études incluses.

Résultats principaux: 

30 études ont été identifiées et évaluées pour déterminer leur éligibilité, mais toutes ont été exclues en raison d'une qualité insuffisante ou d'un manque de pertinence.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.