Lamotrigine (un médicament anti-épileptique) pour la douleur aiguë et chronique

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Des nerfs qui ont été abîmés à la suite d'une blessure ou une maladie peuvent encore produire de la douleur. On appelle ce type de douleur la douleur neuropathique. Certains médicaments anti-épileptiques peuvent être utiles contre la douleur neuropathique. La lamotrigine est un médicament anti-épileptique. L'objectif de cette revue était d'évaluer l'efficacité de la lamotrigine contre la douleur chronique neuropathique ou d’autre type, ou contre la douleur aiguë. Cette revue a identifié 12 études incluses avec un total de 1 511 participants. Seules des études sur la douleur neuropathique étaient disponibles et n'ont pas mis en évidence que la lamotrigine était efficace contre ce type de douleur. Cela peut s'expliquer par le fait que la lamotrigine fonctionne différemment d'autres médicaments anti-épileptiques. La lamotrigine semble également être à l'origine d'un plus grand nombre d'éruptions cutanées qui peuvent être graves. Selon les preuves actuelles, la lamotrigine ne semble pas utile contre la douleur neuropathique. D'autres médicaments anti-épileptiques, comme la prégabaline, la gabapentine et la carbamazépine, se sont avérées efficaces contre la douleur neuropathique.

Conclusions des auteurs: 

Les études supplémentaires ont triplé le nombre de participants fournissant des données pour l'analyse et de nouveaux critères, plus rigoureux, pour les résultats et l'analyse ont été utilisés ; les conclusions sur l'absence d'efficacité de la lamotrigine contre la douleur chronique n'ont pas été modifiées. Attendu que des traitements plus efficaces, comme des médicaments anti-épileptiques et des antidépresseurs, sont disponibles, la lamotrigine n'occupe pas une place significative dans le traitement, selon les preuves disponibles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Cette revue est une mise à jour de la revue originale publiée dans le numéro 2, 2007. Certains médicaments anti-épileptiques ont une place dans le traitement de la douleur neuropathique (douleur due à une lésion nerveuse). Cette mise à jour a permis d'ajouter cinq nouvelles études visant à obtenir des preuves de l'efficacité de la lamotrigine en tant que traitement contre la douleur aiguë et chronique.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables du médicament anti-épileptique appelé lamotrigine contre la douleur aiguë et chronique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des essais contrôlés randomisés (ECR) sur la lamotrigine contre la douleur aiguë et chronique (y compris la douleur du cancer) ont été identifiés dans MEDLINE, EMBASE et CENTRAL, jusqu'en janvier 2011. Des études supplémentaires ont été recherchées dans les bibliographies des articles obtenus.

Critères de sélection: 

ECR étudiant l'utilisation de lamotrigine (indépendamment de la dose, de la voie d'administration et de la durée de l'étude) pour le traitement de la douleur aiguë ou chronique. Évaluation de l'intensité de la douleur ou du soulagement de la douleur, ou des deux, à l'aide d'échelles homologuées. Les participants étaient des adultes âgés de 18 ans et plus. Seuls les articles publiés intégralement ont été inclus.

Recueil et analyse des données: 

Des données dichotomiques (dans l'idéal pour les résultats de soulagement de la douleur d'au moins 50 %) ont été utilisées pour calculer le risque relatif avec des intervalles de confiance de 95 %. Une méta-analyse a été réalisée à l'aide d'un modèle à effets fixes. Les nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice (NST) ont été calculés en tant que réciproque de la réduction du risque absolue. Pour les effets indésirables, le NST a été transformé en nombre de sujets à traiter pour observer un effet nuisible du traitement (NNN) et a été calculé.

Résultats principaux: 

Douze études incluses dans 11 publications (1 511 participants), toutes portant sur la douleur neuropathique chronique : douleur post AVC central (1), douleur neuropathique induite par la chimiothérapie (1), neuropathie diabétique (4), neuropathie liée au VIH (2), douleur neuropathique mixte (2), douleur liée à une lésion de la moelle épinière (1) et névralgie trigéminée (1) ; aucune étude n'étudiait la lamotrigine contre la douleur aiguë. La mise à jour a permis d'obtenir cinq études supplémentaires (1 111 participants supplémentaires). Les participants étaient âgés de 26 à 77 ans. La durée des études était de 2 semaines pour une étude et de 6 semaines au minimum pour les autres ; huit études duraient huit semaines ou plus. Il n'existe pas de preuve solide que la lamotrigine est efficace pour traiter la douleur aiguë ou chronique à des doses d'environ 200-400 mg par jour. Près de 10 % des participants sous lamotrigine ont rapporté une éruption cutanée.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.