Résection versus absence d'intervention ou autres interventions chirurgicales pour le traitement des métastases hépatiques du cancer colorectal

Près de la moitié des patients atteints de cancer colorectal développent des métastases, dont beaucoup touchent le foie et dont 25 % peuvent être éliminées chirurgicalement. Si la maladie est entièrement éliminée, ces patients présentent des chances de survie à 5 ans comprises entre 30 et 50 %.
Les options de traitement incluent l'ablation chirurgicale de la partie malade du foie ainsi que d'autres modalités, telles que la cryochirurgie et l'ablation thermique par radiofréquence. Bien que les nouveaux traitements permettent de détruire les métastases du foie en toute sécurité, souvent sans nécessité d'intervention chirurgicale majeure, il n'existe à ce jour aucun protocole clair concernant la prise en charge la plus appropriée chez les patients atteints de métastases hépatiques du cancer colorectal. Une seule étude de faible qualité, qui rapportait une amélioration de la survie sans maladie chez des patients subissant une cryochirurgie par rapport à des techniques conventionnelles, a été incluse dans cette revue.

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer l'efficacité d'une approche en particulier (résection chirurgicale ou autre intervention chirurgicale) dans la prise en charge des métastases hépatiques du cancer colorectal. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer les effets de ces options de traitement et leur rôle pour accroître la survie sans maladie et réduire la récidive. Le choix du traitement doit continuer à reposer sur la situation individuelle et l'expérience du clinicien.

Conclusions des auteurs: 

La seule étude incluse dans cette revue fournit des preuves insuffisantes pour établir la supériorité de l'une des interventions par rapport à l'autre. Les auteurs en concluent que les traitements ablatifs locaux pourraient être utiles dans la prise en charge des métastases hépatiques, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires afin d'évaluer plus en détail les effets de ces options de traitement et leur rôle potentiel pour accroître la survie sans maladie et réduire les taux de récidive.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Jusqu'à 50 % des patients atteints de cancer colorectal développent des métastases, dont la moitié sont circonscrites au foie et 10 à 25 % sont admissibles à une résection. Si la maladie est complètement éliminée, ces patients présentent des chances de survie à cinq ans comprises entre 30 et 50 %.
Les options de traitement incluent la résection hépatique et d'autres modalités utilisant la cryochirurgie et l'ablation thermique par radiofréquence. Bien que ces nouvelles modalités permettent d'éliminer les métastases du foie en toute sécurité, souvent sans nécessité d'intervention chirurgicale, il n'existe à ce jour aucun protocole clair concernant la prise en charge la plus appropriée chez les patients atteints de métastases hépatiques du cancer colorectal.

Objectifs: 

Évaluer les effets de la résection chirurgicale des métastases hépatiques du cancer colorectal par rapport à une absence d'intervention et d'autres modalités d'intervention, y compris la cryochirurgie et l'ablation par radiofréquence.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des recherches ont été effectuées dans le registre Cochrane central des essais contrôlés ainsi que dans les bases de données MEDLINE, EMBASE et LILACS, et ont été mises à jour le 14 juin 2011.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés comparant une résection à d'autres interventions chirurgicales dans le traitement des métastases hépatiques chez des participants qui avaient subi une chirurgie curative pour cause d'adénocarcinome du côlon ou du rectum et étaient admissibles à une résection du foie (c'est-à-dire, sans signe de cancer primitif ou métastatique ailleurs dans l'organisme).

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Un seul essai, présentant un risque de biais élevé et portant sur 123 personnes (87 hommes et 36 femmes), a été inclus dans cette revue. Les données issues de cet essai contrôlé randomisé d'une durée de 10 ans suggèrent que la cryochirurgie pourrait être efficace dans le traitement des métastases hépatiques. Les investigateurs rapportaient des taux de survie sans maladie à 10 ans supérieurs chez les patients qui avaient subi une cryochirurgie par rapport aux techniques chirurgicales conventionnelles.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.