Anticoagulants pour la prévention des caillots sanguins chez les enfants avec un cathéter veineux central

Depuis ces 10 dernières années, le nombre d'enfants souffrant de caillots de sang dans les vaisseaux sanguins, appelés veines, est de plus en plus courant. Étant donné que les caillots sanguins peuvent soit bloquer ces vaisseaux sanguins et modifier leur débit sanguin normal, soit se dissoudre dans les veines d'autres organes importants, de graves problèmes de santé, notamment le décès, peuvent se produire. Les caillots veineux sont généralement observés chez les enfants portant des tubes en plastique placés dans leurs vaisseaux sanguins, appelées cathéters centraux, qui sont insérés pour permettre d'améliorer ou de sauver la vie du patient. Cependant, ces cathéters peuvent également entraîner des caillots sanguins. Nous ne savons pas si l'administration d'un médicament, appelé anticoagulant ou héparine de faible poids moléculaire (HFPM), pourrait prévenir les caillots sanguins. Par conséquent, nous avons examiné toutes les recherches chez les enfants portant des cathéters centraux qui avaient reçu, ou non, l'HFPM et nous avons seulement trouvé une étude avec un total de 186 participants. Cette étude n'avait pas suffisamment de participants pour déterminer si ce médicament protège les enfants portant des cathéters centraux contre les caillots de sang. L'étude ne montrait pas si les enfants ayant reçu l'HFPM aux doses administrées, rencontraient trop de saignements en raison de son utilisation. L'étude incluse ne rapportait pas d'effets indésirables. Il y avait deux décès dans le groupe de soins standards de l'étude et aucun n'était dû à un caillot sanguin. De futures études examinant le rôle de ce médicament (HFPM) et cherchant à savoir s'il permet de prévenir les caillots de sang chez les enfants portant un cathéter veineux central sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Une seule étude a rapporté des effets imprécis pour le risque de thrombose liée au CVC chez les enfants sur un schéma posologique de prophylaxie anticoagulante liée au CVC. La qualité des preuves était faible du fait que l'étude incluse était clairement de puissance insuffisante, aucune conclusion ne peut donc être apportée concernant l'efficacité de l'HFPM à doses prophylactiques pour prévenir une thrombose liée au CVC chez les enfants. De nouvelles études randomisées prospectives sont extrêmement nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La prévalence des enfants présentant un diagnostic d'une thrombose veineuse profonde ou d'une embolie pulmonaire a augmenté durant cette dernière décennie. Le facteur de risque de thrombose le plus courant chez les nouveau-nés, les nourrissons et les enfants est la mise en place d'un cathéter veineux central (CVC). À ce jour, on ignore si un traitement anticoagulant à doses prophylactiques avec l'héparine de faible poids moléculaire (HFPM) réduit la thrombose liée au CVC chez les enfants.

Objectifs: 

L'objectif principal de cette revue était de déterminer l'effet de l'HFPM à doses prophylactiques sur la réduction de l'incidence de la thrombose liée au CVC chez les enfants.

Les objectifs secondaires étaient de déterminer l'effet de l'HFPM sur l'occlusion des CVC, le nombre de jours de perméabilité des CVC, les infections liées au cathéter, les effets secondaires liés à l'HFPM (réactions allergiques, complications majeures et mineures, profil de coagulation anormal, ostéoporose) et la mortalité au cours du traitement.

La stratégie de recherche documentaire: 

Le registre des essais du groupe Cochrane sur les maladies vasculaires périphériques a effectué des recherches dans le registre spécialisé (dernière recherche en juin 2013), CENTRAL (2013, numéro 5) et les bases de données d'essais cliniques. Les auteurs ont effectué des recherches dans MEDLINE et EMBASE (juillet 2013). Les références bibliographiques des articles identifiés ont été consultées. Aucune restriction concernant la langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais randomisés et quasi-randomisés comparant l'HFPM à doses prophylactiques aux soins standards administrés pour prévenir les événements thrombotiques liés au CVC chez des enfants ont été inclus. Nous avons sélectionné les études menées chez les enfants âgés de 0 à 18 ans.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment identifié des études éligibles, qui ont été évaluées pour la qualité des études incluant les risques de biais, et ont extrait les données non ajustées lorsque cela était disponible. Dans l'étape des analyses de données, tous les critères de jugement ont été analysés sous forme de résultats binaires ou dichotomiques. Les effets des interventions étaient résumés avec les risques relatifs (RR) et leurs intervalles respectifs de confiance (IC) à 95 %.

Résultats principaux: 

L'une des 17 études prélevée pour une évaluation intégrale pour son éligibilité a été inclut dans l'analyse finale. Cette étude portait sur un total de 186 participants et examinait les effets de l'HFPM pour prévenir la thrombose liée au CVC par rapport aux soins standards. Le risque de biais de l'étude a été évalué être faible, sauf pour le risque incertain de biais de sélection (les assignations secrètes n'ont pas été rapportées) et de biais de détection étant donné qu'il s'agissait d'une étude ouverte. Néanmoins, les résultats des décisions étaient mis en aveugle. Cependant, la qualité globale des preuves était faible du fait que l'étude n'était pas assez puissante. Les intervalles de confiance pour le risque de thrombose liée au CVC (événements symptomatiques et asymptomatiques) étaient compatibles avec les bénéfices de l'HFPM (reviparin) ou de contrôle (RR pour la thrombose symptomatique 1,03, IC à 95 % 0,21 à 4,93 ; RR pour la thrombose asymptomatique 1,17, IC à 95 % 0,45 à 3,08). De même, seul un patient dans le groupe de soins standard a souffert d'un événement hémorragique majeur, tandis que l'hémorragie mineure était observée chez 53,3 % des patients dans le groupe de reviparin et chez 44,7 % des patients dans le groupe de soins standard (hémorragie majeure RR 0,34, IC à 95 % 0,01 à 8,26 ; saignements mineurs RR 1,20, IC à 95 % 0,91 à 1,58). Pour finir, deux décès sont survenus dans le groupe de soins standard et aucun n'était le résultat d'un événement thrombotique veineux (ETV). Aucun effet indésirable n'a été rapporté. Les autres critères de jugement prédéfinis pour cette revue n'étaient pas rapportés.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.