Est-il possible d'aider les utilisateurs de pipe à eau à arrêter à partir d'interventions pour arrêter de fumer ?

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Fumer la pipe à eau est un mode traditionnel de consommation du tabac, en particulier dans la région de la Méditerranée orientale. Son utilisation se répand maintenant dans le monde entier. La pipe à eau est fumée en société et est souvent partagée entre amis ou en famille à la maison, ou dans les bars et cafés qui en fournissent aux clients. En l'absence de données pertinentes, de nombreux fumeurs de pipe à eau pensent que ce mode de consommation du tabac est moins dangereux et moins addictogène que les autres moyens de fumer du tabac du fait que la fumée passe à travers de l'eau avant d'arriver au fumeur. Dans certaines cultures au moins, les femmes et les filles utilisent probablement davantage la pipe à eau que d'autres formes de consommation de tabac, et elle est populaire chez les jeunes fumeurs. Les données actuelles suggèrent que fumer la pipe à eau serait aussi addictogène que d'autres formes de consommation du tabac et pourrait également entraîner des risques similaires ou plus importants pour la santé. En février 2011, nous avons cherché des essais contrôlés dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme. Nous avons également effectué des recherches dans un certain nombre de bases de données électroniques, dont MEDLINE, EMBASE, PsycINFO et CINAHL, en utilisant une variété de noms et d'orthographes ('waterpipe' ou 'narghile' ou 'arghile' ou 'shisha' ou 'goza' ou 'narkeela' ou 'hookah' ou 'hubble bubble'). Nous avons cherché des essais publiés et non publiés dans toutes les langues, et notamment dans les régions où l'utilisation de la pipe à eau est très répandue. Nous n'avons pas trouvé d'essais terminés sur des interventions de sevrage tabagique chez les utilisateurs de pipe à eau. Les auteurs de cette revue sont en train de réaliser une étude pilote sur l'arrêt du fumage de la pipe à eau dont il sera rendu compte dans de futures mises à jour. Des recherches supplémentaires sont nécessaires sur les propriétés addictives de ce mode de consommation du tabac ainsi que sur les répercussions sur la santé, tant pour les utilisateurs que pour les non-fumeurs exposés. Des informations fondées sur les preuves sur la pipe à eau devraient être recueillies et diffusées afin de décourager l'adoption de son usage et sa propagation, de telle sorte qu'elle ne soit plus considérée comme quelque chose de normal ou de 'cool'. Des traitements efficaces devraient être développés pour aider les utilisateurs de pipe à eau à arrêter de fumer.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves épidémiologiques et observationnelles suggèrent que l'utilisation de pipe à eau gagne rapidement en popularité dans le monde entier. Elle est généralement perçue, à tort, comme moins dangereuse que d'autres formes de consommation du tabac. Les femmes, les filles et les jeunes sont plus susceptibles de commencer à fumer la pipe à eau, en particulier dans la région de la Méditerranée orientale. Des recherches supplémentaires sont nécessaires sur ses propriétés addictives et sur les risques qu'elle entraîne pour la santé, tant pour les utilisateurs que pour les non-fumeurs exposés. Des informations fondées sur les preuves sur les propriétés addictives et nuisibles de la pipe à eau devraient être produites et diffusées afin de la rendre moins glamour et de dénormaliser son usage. Une compréhension claire du développement de la dépendance chez les jeunes fumeurs de pipe à eau devrait guider l'élaboration de traitements de sevrage efficaces pour les fumeurs de pipe à eau. De tels traitements doivent être évalués au moyen d'essais randomisés de grande qualité.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Fumer la pipe à eau est un mode traditionnel de consommation du tabac, en particulier dans la région de la Méditerranée orientale, mais son utilisation se répand maintenant à travers le monde. La pipe à eau est fumée en société ; elle est souvent partagée entre amis ou en famille à la maison, ou dans les bars et cafés spécialisés qui en fournissent aux clients. Comme la fumée passe à travers un réservoir d'eau, fumer du tabac avec une pipe à eau est perçu comme moins dangereux que les autres modes de consommation du tabac. Dans certaines cultures du moins, les femmes et les filles utilisent probablement davantage la pipe à eau que d'autres formes de tabac, et elle est populaire chez les jeunes fumeurs. Des preuves de plus en plus nombreuses suggèrent que fumer la pipe à eau pourrait être aussi addictogène que d'autres formes de consommation du tabac et pourrait entraîner des risques similaires pour la santé.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des interventions de sevrage tabagique chez les utilisateurs de pipe à eau.

La stratégie de recherche documentaire: 

En février 2011, nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le tabagisme. Nous avons également cherché dans MEDLINE, EMBASE, CINAHL et PsycINFO, en utilisant divers noms et orthographes ('waterpipe' ou 'narghile' ou 'arghile' ou 'shisha' ou 'goza' ou 'narkeela' ou 'hookah' ou 'hubble bubble'). Nous avons cherché des essais publiés et non publiés dans toutes les langues, et notamment dans les régions où l'utilisation de la pipe à eau est très répandue. Nous avons également utilisé notre propre bibliographie existante, compilée à partir d'une précédente revue exhaustive de la littérature sur le fumage de pipe à eau.

Critères de sélection: 

Nous avons cherché des essais contrôlés randomisés, quasi-randomisés ou randomisés en cluster d'interventions de sevrage tabagique pour les fumeurs de pipe à eau de tout âge ou sexe. Le principal critère de résultat était l'abstinence tabagique, de préférence maintenue en continu et vérifiée biochimiquement, pendant au moins six mois après le début de l'intervention.

Recueil et analyse des données: 

Chaque auteur avait l'intention d'extraire les données et d'évaluer la qualité des essais de façon indépendante en se conformant aux méthodologies standard de la Cochrane Collaboration, mais aucun essai éligible n'a été identifié.

Résultats principaux: 

Nous n'avons trouvé aucun essai terminé d'intervention visant les fumeurs de pipe à eau. Un essai contrôlé randomisé pilote est en cours de réalisation par les auteurs de cette revue et il en sera rendu compte dans de futures mises à jour.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.