Le remplacement des fluides pour le traitement des épisodes de douleurs aiguës chez les personnes atteintes de drépanocytose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La drépanocytose est une maladie génétique répandue qui est caractérisée par des épisodes périodiques de douleur qui se produisent généralement tout au long de la vie. Ces épisodes surviennent lorsque des cellules falciformes (drépanocytes) obstruent des vaisseaux sanguins. Le degré de douleur peut aller de l'inconfort léger à la douleur sévère invalidante qui nécessite un traitement à l'hôpital. Une baisse des niveaux de fluides corporels favorise et entretient le processus de falciformation. Le traitement de routine comprend l'utilisation de médicaments pour soulager la douleur et l'entretien de niveaux appropriés de fluides. Les niveaux des fluides s'effondrent si la prise de liquides est insuffisante en comparaison avec la quantité de liquide perdu. Les reins des personnes atteintes de drépanocytose ne concentrent pas l'urine correctement, ce qui se traduit par un mauvais contrôle des fluides corporels. Des suppléments de liquides sont donnés pour tenter de ralentir ou d'enrayer le processus de falciformation, ce qui est censé réduire l'intensité et la durée de la douleur. Les liquides peuvent être donnés de multiples façons, les voies orale et intraveineuse étant les plus couramment utilisées. Les liquides doivent être administrés avec prudence afin d'éviter une surcharge liquidienne pouvant elle-même provoquer des effets indésirables tels que l'insuffisance cardiaque ou l'accumulation de liquide dans les poumons. Nous avons cherché des essais contrôlés randomisés permettant d'établir la meilleure façon de remplacer les fluides, ainsi que le type et la quantité de liquide convenant le mieux pour traiter les épisodes aigus de douleur chez les personnes atteintes de drépanocytose. Nous n'avons pas trouvé de tels essais. Nous concluons qu'il y a un besoin de grands essais multicentriques pour examiner ces questions.

Conclusions des auteurs: 

Le traitement des crises vaso-occlusives est complexe et nécessite de multiples interventions. Des liquides supplémentaires sont administrés en routine, généralement par voie orale ou intraveineuse, aux personnes atteintes de drépanocytose et traversant des épisodes douloureux aigus, indépendamment de leur état d'hydratation. Les rapports sur l'utilisation de ces suppléments lors d'épisodes douloureux aigus ne précisent pas l'efficacité d'une voie, d'un type ou d'une quantité de liquide par rapport à d'autres. Cependant, il n'existe pas d'essais contrôlés randomisés ayant évalué l'innocuité et l'efficacité de différents types, voies ou quantités de liquide. Cette revue systématique identifie le besoin d'un essai contrôlé randomisé multicentrique évaluant l'efficacité et les possibles effets indésirables de voies, types et quantités de liquide différents administrés aux personnes atteintes de drépanocytose lors d'épisodes douloureux aigus.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le traitement des crises vaso-occlusives douloureuses chez les personnes atteintes de drépanocytose est complexe et nécessite de multiples interventions. Des suppléments de liquides sont régulièrement donnés à titre de traitement adjuvant, indépendamment de l'état d'hydratation de la personne, dans le but de ralentir ou d'enrayer le processus de falciformation et soulager ainsi la douleur. Ceci est une mise à jour d'une revue Cochrane publiée précédemment.

Objectifs: 

Déterminer la voie, la quantité et le type optimaux de remplacement de liquide pour les personnes atteintes de drépanocytose souffrant de crises douloureuses aiguës.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et autres maladies génétiques constitué des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles dans des revues et des résumés d’actes de conférence pertinents.

Nous avons également effectué des recherches dans Embase (novembre 2007), LILACS et www.ClinicalTrials.gov (5 janvier 2010).

Date des recherches les plus récentes effectuées dans le registre des essais cliniques sur les hémoglobinopathies du groupe Cochrane : 24 septembre 2014.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés et quasi randomisés ayant comparé l'administration de suppléments de liquides adjonctive à celle d'analgésiques, quelle que soit la voie, aux personnes atteintes de drépanocytose de tout type lors d'un épisode douloureux aigu, sous surveillance médicale (hospitalisation, ambulatoire ou autre).

Recueil et analyse des données: 

Aucun essai pertinent n'a pu être identifié.

Résultats principaux: 

Seize essais ont été identifiés par les recherches ; aucun n'a été jugé éligible pour l'inclusion dans la revue.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.