Les transfusions de globules blancs peuvent être utiles chez les patients présentant un niveau très faible de granulocytes, qui présentent un risque accru d'infections graves et de décès.

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les granulocytes sont des cellules essentielles pour combattre les infections. Les patients qui présentent un niveau très faible de granulocytes en raison d'une maladie ou des effets indésirables d'un traitement médicamenteux présentent un risque accru d'infections graves et potentiellement mortelles. Les globules blancs peuvent être utilisés pour lutter contre les infections chez les patients qui présentent un niveau très faible de granulocytes. Malgré les effectifs réduits des études incluses, cette revue des essais randomisés a observé que les transfusions de granulocytes de plus d'un million de cellules pourraient réduire le nombre de décès. Néanmoins, ces études publiées présentaient toutes des limitations et remontaient à plus de 25 ans. D'autres recherches dans le cadre d'essais à plus grande échelle portant sur des effectifs adéquats sont nécessaires afin d'évaluer l'efficacité et de définir les calendriers de transfusions les plus appropriés.

Conclusions des auteurs: 

À l'heure actuelle, les preuves non concluantes issues d'ECR ne permettent pas de recommander ou de déconseiller l'utilisation généralisée d'une transfusion de granulocytes chez les populations de patients atteints de neutropénie commune causée par la chimiothérapie myéloablative avec ou sans apport de cellules souches hématopoïétiques. Des essais prospectifs actuels et bien planifiés sont nécessaires afin d'évaluer l'efficacité de cette intervention chez ces populations de patients et d'établir définitivement ses bénéfices cliniques potentiels. Dans ces études, le nombre moyen de granulocytes collectés pour des adultes devrait être supérieur à 1 x 1010.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les transfusions de granulocytes sont utilisées depuis longtemps dans la pratique clinique pour la prise en charge et le traitement des infections sévères chez des groupes de patients à haut risque présentant une neutropénie ou une dysfonction des neutrophiles. Néanmoins, les pratiques de transfusion thérapeutique de granulocytes varient considérablement, et l'on ignore si les transfusions en complément des antibiotiques ont un effet bénéfique sur la mortalité.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité des transfusions de granulocytes par rapport à une absence de transfusion dans le traitement des infections chez les patients atteints de neutropénie ou de dysfonction des neutrophiles en termes de réduction de la mortalité.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des essais contrôlés randomisés (ECR) dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), numéro 2, 2009. Nous avons également consulté les versions OVID de MEDLINE et d'EMBASE en utilisant une stratégie de filtrage pour la recherche d'ECR jusqu'en mai 2009. Dans le cadre de cette petite mise à jour, les bases de données suivantes ont également été consultées jusqu'en mai 2009 : CINAHL, LILACS, KoreaMed, IndMed, PakMediNet, Current Controlled Trials (mRCT), ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement international des essais cliniques de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) (WHO International Clinical Trials Registry Platform - ICTRP).

Critères de sélection: 

Les ECR portant sur des transfusions de granulocytes administrées à titre thérapeutique chez des patients atteints de neutropénie ou de dysfonction des neutrophiles.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont extrait les données de manière indépendante. Pour les résultats dichotomiques, le risque relatif (RR) a été rapporté avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % à l'aide du modèle à effets aléatoires. Des analyses en sous-groupe prédéfinies ont été effectuées et rapportées (ex. : dose de granulocytes).

Résultats principaux: 

Huit ECR en parallèle ont été inclus pour un total de 310 épisodes analysés. Différentes politiques étaient appliquées en matière de calendrier de transfusion, de méthode d'obtention des granulocytes et de processus de sélection des donneurs, y compris de la compatibilité des leucocytes. Chaque étude utilisait différents critères pour définir la neutropénie (plage < 0,1 à < 1,0 x 109/l) et une infection exigeant un traitement.

Pour la mortalité, issue de six essais, le RR résumé était de 0,64 en faveur de la transfusion (IC à 95 %, entre 0,33 et 1,26), mais avec des preuves d'hétérogénéité statistique significative (Chi-2 de 11,3 et I2 = 56 %). Les données du RR combiné de mortalité pour les quatre études portant sur des doses de granulocytes supérieures à 1 x 1010 révélaient un RR résumé significatif de 0,37 (IC à 95 %, entre 0,17 et 0,82) ; Chi-2 de 3,9, I2 de 23 %. Les données des taux d'inversion de l'infection ont pu être extraites de quatre études, et le RR combiné était de 0,94 (IC à 95 %, entre 0,71 et 1,26), avec de nouveau des preuves d'hétérogénéité. En plus de la diversité clinique observée entre toutes les études, il existe une incertitude concernant les résultats des analyses quantitatives et qualitatives en raison de déficiences méthodologiques. Les recherches mises à jour en mai 2009 ont permis d'identifier un petit ECR supplémentaire et un essai en cours, qui seront tous deux inclus lors d'une mise à jour complète dès que les données seront disponibles.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.