Modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) pour les fibromes utérins

Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont de nouveaux ligands des récepteurs aux œstrogènes (RE) de synthèse, pouvant être utiles pour les femmes présentant des fibromes utérins. Trois essais cliniques randomisés évaluant les effets bénéfiques et délétères des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont inclus dans cette revue. Toutefois, en raison du petit nombre de participantes dans les études incluses, de l'incohérence des résultats, et de la qualité médiocre des éléments de preuve, les auteurs de la revue n'ont pas été en mesure de recommander ou de déconseiller leur utilisation chez les femmes présentant des fibromes utérins. Aucune nouvelle étude n'a été identifiée dans la mise à jour de la recherche et cette revue mise à jour n'apporte pas de nouveaux résultats.

Conclusions des auteurs: 

Il ne ressort du nombre limité d'études aucun élément de preuve solide indiquant que l'administration d'un modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes (SERM) entraîne une réduction de la taille des fibromes ou une amélioration des résultats cliniques. D'autres études sont nécessaires pour établir la preuve d'un effet bénéfique des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) dans le traitement des femmes présentant des fibromes utérins. Cette revue mise à jour n'a trouvé aucune nouvelle étude à inclure.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes issues des cellules des muscles lisses de l'utérus Les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) sont des ligands des récepteurs aux œstrogènes (RE) qui agissent comme des œstrogènes dans certains tissus tout en bloquant l'activité œstrogène dans d'autres. De nombreuses études cliniques ont été conduites sur différents modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes (SERM) pour les fibromes utérins. Toutefois, leur efficacité est controversée.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et l'innocuité des modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes chez les femmes présentant des fibromes utérins.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais du groupe Cochrane sur les troubles menstruels et de la fertilité, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, PubMed, EMBASE, le Registre des essais chinois développés par le Centre Cochrane chinois et la Chinese Med Database (Chinese Biomedical Disc), VIP, ainsi que dans China National Knowledge Infrastructure. Nous avons effectué des recherches manuelles dans un certain nombre de journaux et passé au crible des références bibliographiques, des bases de données d'essais en cours et internet. Les recherches ont été effectuées en mars et avril 2012.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les études contrôlées randomisées portant sur les modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes versus d'autres formes de traitement médical, un placebo ou l'absence de traitement chez les femmes en âge de procréer (18 à 45 ans) présentant des fibromes utérins confirmés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont extrait indépendamment les données et évalué la qualité méthodologique des essais. Comme les études identifiées n'étaient pas suffisamment similaires, nous n'avons pas fait de méta-analyse, mais un résumé des données dans un format narratif.

Résultats principaux: 

Trois études impliquant 215 participants ont été incluses, la taille de l'essai variait de 25 à 100 femmes. Dans tous les cas, le modulateur sélectif des récepteurs aux œstrogènes (SERM) était le raloxifène. Dans une étude, les femmes des deux groupes ont reçu un analogue de l'hormone libérant de la gonadotrophine (GnRH pour « gonadotrophin-releasing hormone »). Les interventions pouvaient être comparées à l’absence de traitement et à un placebo. Deux des trois études incluses ont constaté un effet bénéfique significatif du raloxifène, mais la troisième étude n'a constaté aucun effet bénéfique à trois mois ou six mois de suivi. La qualité globale des éléments de preuve est faible ou très faible. Les trois études ont mentionné des effets indésirables, mais les données sont limitées.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.