Traitement psychologique de l'anxiété chez les personnes atteintes de lésion cérébrale traumatique

Les interventions psychologiques sont couramment utilisées dans la prise en charge de l'anxiété, et certains types de traitements psychologiques, tels que la thérapie cognitivo-comportementale, sont bien adaptés aux besoins des individus atteints de lésion cérébrale traumatique (LCT). Ces interventions présentent l'avantage d'offrir un contenu très structuré et de pouvoir se prêter à des applications spécialisées telles que les troubles de la mémoire, de l'attention et de la résolution de problèmes, qui sont les difficultés dont souffrent souvent les patients atteints de LCT. Cette revue a identifié trois essais contrôlés randomisés examinant des traitements psychologiques contre l'anxiété après une LCT. Certaines preuves ont été identifiées concernant l'efficacité des interventions suivantes : la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) dans le traitement du trouble de stress aigu suite à une LCT légère, et une combinaison de TCC et de neuro-rééducation dans le traitement des symptômes d'anxiété générale chez les patients atteints de LCT légère à modérée. Compte tenu du nombre limité d'essais disponibles pour le regroupement des données, en particulier d'essais présentant des conditions et des participants similaires, nous ne sommes pas en mesure de tirer de conclusions définitives concernant l'efficacité de ces approches.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue apporte certaines preuves d'efficacité de la TCC dans le traitement du trouble de stress aigu suite à une LCT légère, et de la TCC combinée à une neuro-rééducation ciblant la symptomatologie de l'anxiété générale chez les patients atteints de LCT légère à modérée. Ces résultats doivent être interprétés avec précaution en raison du nombre limité d'essais, des effectifs insuffisants et des caractéristiques hétérogènes des essais actuellement publiés dans ce domaine. D'autres essais examinant des interventions psychologiques comparables, des lésions de même gravité et des diagnostics de trouble(s) anxieux similaires sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les traitements psychologiques sont couramment utilisés dans la prise en charge de l'anxiété. Certains types de traitements psychologiques sont bien adaptés aux besoins des patients atteints de lésion cérébrale traumatique (LCT). Nous avons effectué une revue systématique des études examinant l'efficacité de ces approches dans la LCT.

Objectifs: 

Évaluer les effets des traitements psychologiques de l'anxiété chez les patients atteints de LCT.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes jusqu'en mars 2006 : le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures, le registre spécialisé du groupe Cochrane sur la dépression, l'anxiété et la névrose, le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE, PsycINFO, EMBASE, CINAHL, AMED, ERIC et PsycBITETM. Des publications importantes ont fait l'objet d'une recherche manuelle et les références bibliographiques des essais inclus ont été examinées afin d'identifier d'autres études remplissant les critères d'inclusion.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés portant sur des traitements psychologiques de l'anxiété, avec ou sans traitement pharmacologique, chez des patients atteints de LCT ont été inclus dans la revue. Les traitements uniquement pharmacologiques de l'anxiété (sans intervention psychologique) ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué la qualité méthodologique et extrait les données des essais inclus de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Trois essais identifiés dans cette revue remplissaient les critères d'inclusion. Les résultats de ces trois essais ont été évalués, mais l'un des essais présentait une faible qualité méthodologique et nous nous sommes donc concentrés sur les deux autres. Les données n'ont pas été combinées en raison de l'hétérogénéité entre les essais. Le premier essai (n = 24) rapportait un effet bénéfique associé à la thérapie cognitivo-comportementale (TCC) chez les patients atteints de LCT légère et de trouble de stress aigu. Moins de patients faisant l'objet d'une TCC présentaient un diagnostic d'état de stress post-traumatique (ESPT) après le traitement par rapport au groupe témoin recevant un soutien psychologique, et les effets bénéfiques du traitement persistaient lors du suivi à six mois. Le second essai (n = 20) montrait que la symptomatologie de l'anxiété post-traitement chez les patients atteints de LCT légère à modérée était inférieure dans le groupe combinant une TCC et une neuro-rééducation par rapport au groupe témoin ne faisant l'objet d'aucune intervention.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.