Les interventions thérapeutiques pour le traitement du lymphome de Burkitt chez l'enfant

Le lymphome de Burkitt est un cancer important, en particulier chez les enfants. Il s'agit d'une tumeur à croissance rapide mais qui est aussi très sensible à la chimiothérapie. Il représente un défi dans les zones endémiques en raison de la prise en charge tardive de la maladie et d'un complément souvent incomplet de médicaments disponibles pour le traitement. Différents régimes d'administration sont en cours d'utilisation pour le traitement avec des taux de réussite variés. Cette revue a pour objectif d'évaluer ces traitements afin de déterminer leur efficacité surtout pour les stades plus avancés. La revue a identifié 13 essais totalisant 1 824 participants. Toutefois, les données acceptables pour la revue n'étaient disponibles que dans 10 essais portant sur 732 participants au total. Les données ont été difficiles à rassembler en raison de la qualité des méthodologies des études et de la notification des résultats ; les critères de jugement mesurés différaient entre les essais qui étaient principalement des essais de petite taille. Aucune différence significative dans la survie globale n'a été observée entre les études destinées à induire une rémission. Les événements indésirables rapportés ont été essentiellement dus à des infections et des diminutions des formules sanguines. Les études les plus récentes se sont intéressées à l'utilisation de schémas thérapeutiques moins intensifs étant donné qu'ils permettraient d'obtenir des réponses similaires avec un risque inférieur d'effets indésirables.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue note une préférence dans des études plus récentes pour des options thérapeutiques moins agressives pour le traitement du lymphome de Burkitt. Toutefois, les preuves de l'efficacité relative des interventions pour traiter le lymphome de Burkitt ne sont pas solides puisque les études étaient de petite taille, avaient une puissance insuffisante et étaient sujettes aux erreurs à la fois systématiques et aléatoires. Nous avons inclus un essai supplémentaire sans modifier nos conclusions.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le lymphome de Burkitt (LB) est un cancer important touchant essentiellement les enfants mais il subsiste une incertitude en ce qui concerne la forme de prise en charge la plus efficace. Dans les zones endémiques, la prise en charge de la maladie en phase terminale à cause de l'accès retardé au traitement aggrave la situation.

Objectifs: 

Évaluer les preuves de la chimiothérapie, de la chirurgie, de la radiothérapie et de l'immunothérapie pour le traitement des enfants atteints de lymphome de Burkitt endémique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons mis à jour et relancé les recherches dans les bases de données électroniques suivantes à compter de la date de la première publication : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (numéro 1, 2011) ; MEDLINE (janvier 2011) ; EMBASE (janvier 2011) ; et le registre des essais cliniques (jusqu'au mois de janvier 2011) pour identifier les essais pertinents. En outre, nous avons également mis à jour la recherche dans le registre des essais cliniques des États-Unis pour les essais en cours et achevés jusqu'au mois de janvier 2011. De même, nous avons mis à jour les termes de recherche et utilisé le filtre Cochrane pour identifier les essais randomisés dans MEDLINE.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais contrôlés randomisés (ECR) quelle que soit leur durée. Nous avons inclus des études menées chez des enfants ayant un diagnostic confirmé de lymphome de Burkitt. Nous n'avons pas limité les recherches d'études par la région géographique ou la langue de publication. Nous avons considéré toutes les interventions thérapeutiques. Le critère de jugement principal était la survie globale.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué les études afin de juger leur pertinence. Nous avons évalué la qualité méthodologique des études répondant aux critères d'inclusion. Nous avons extrait et entré les données dans Review Manager (RevMan) de manière indépendante. Dans cette mise à jour, deux auteurs ont évalué les références bibliographiques identifiées dans la recherche mise à jour et examiné les abstracts afin de juger leur pertinence de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus une nouvelle étude dans cette mise à jour. Au total, 13 essais portant sur 1 824 participants ont répondu aux critères d'inclusion pour cette revue, pourtant seulement 10 essais avaient fourni des données dans un format utilisable (732 participants). La notification insuffisante de la méthodologie de l'étude était une caractéristique commune des essais qui a entravé l'évaluation approfondie de la qualité des études. Nous n'avons pu combiner les données pour aucun des résultats en raison des différences entre les interventions évaluées dans les études. Huit études visaient à induire une rémission ; la survie globale n'était pas significativement différente entre les groupes de traitement. Cinq études visaient à maintenir une rémission. Dans deux études sur trois ayant rendu compte de la survie, celle-ci était substantielle mais la différence n'était pas statistiquement significative entre les groupes de traitement. Les schémas thérapeutiques moins agressifs semblent produire des effets similaires avec des profils d'événements indésirables moins nombreux.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.