Les diurétiques thiazidiques et la fracture du col du fémur

Vingt et une études de nature observationnelle impliquant près de 400 000 participants ont été incluses dans cette revue systématique. Les études recherchaient une association entre l'utilisation de diurétiques thiazidiques et la fracture du col du fémur. La majorité des études incluses ont un risque de biais faible à modéré. L'utilisation de diurétiques thiazidiques était associée à une réduction du risque de fracture du col du fémur. Des essais contrôlés randomisés sont nécessaires pour confirmer ces résultats.

Conclusions des auteurs: 

Les études observationnelles semblent indiquer que les thiazidiques réduisent le risque de fracture du col du fémur. Des essais contrôlés randomisés seront nécessaires pour confirmer ces résultats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les diurétiques thiazidiques sont l'un des médicaments antihypertenseurs les plus couramment prescrits dans le monde. Ils réduisent l'excrétion urinaire du calcium. La prise chronique de thiazidiques est associée à une densité osseuse plus élevée. Il a été envisagé que les thiazidiques pouvaient prévenir la fracture du col du fémur. Néanmoins, il est à craindre que les diurétiques, en augmentant le risque de chute chez les personnes âgées, pourraient annuler leurs effets bénéfiques sur la fracture du col du fémur.

Objectifs: 

Évaluer toute association possible entre l'utilisation de diurétiques thiazidiques et le risque de fracture du col du fémur chez l’adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons recherché des études jusqu'à décembre 2008 dans MEDLINE, EMBASE, le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), le Cumulative Index to Nursing and Allied Health Literature (CINAHL), l'International Pharmaceutical Abstracts, la base des résumés des revues systématiques hors Cochrane (DARE - Database of Abstracts of Reviews of Effects) et les listes bibliographiques de revues précédentes et des études y incluses.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés et les études observationnelles, ayant évalué l'association entre utilisation de diurétiques thiazidiques et fracture du col du fémur.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment appliqué les critères de sélection, extrait les données et évalué le risque de biais pour chaque étude sélectionnée. Les résultats ont été résumés de façon descriptive et quantitative. Les études de cohorte et cas-témoins ont été analysées séparément.

Résultats principaux: 

Aucun essai contrôlé randomisé n'a été trouvé. Vingt et une études observationnelles totalisant près de 400 000 participants ont été incluses. Six d'entre elles étaient des études de cohorte et 15 étaient des études cas-témoins. Il s'est avéré que deux études de cohorte avaient utilisé la même cohorte. Il n'y avait donc que 5 études distinctes. Le risque de biais a été évalué à l'aide de l'échelle Newcastle-Ottawa. Cinq études de cohorte avaient un faible risque de biais et une avait un risque modéré de biais. Sept études cas-témoins avait un faible risque de biais et 8 avaient un risque modéré de biais. La méta-analyse d'études de cohorte a montré que l'utilisation de thiazidiques était associée à une réduction de 24% du risque de fracture du col du fémur, RR groupé 0,76 (CI 95% 0,64-0,89 ; p = 0,0009). Nous avons choisi de ne pas fournir de statistiques récapitulatives regroupées pour les études cas-témoins en raison de la forte hétérogénéité (Tau2 = 0.03, I2 = 62%, p = 0.0008).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.