Massages visant à promouvoir la santé mentale et physique des nourrissons âgés de moins de six mois

L'objectif de la présente revue était d'évaluer l'impact des massages du nourrisson sur la santé mentale et physique au cours des six premiers mois de sa vie dans des binômes mère - nourrisson en bonne santé. Un total de 34 essais randomisés ont été identifiés. Sur ce total, 20 présentaient d'importants problèmes au niveau de leur conception et de leur réalisation, ce qui signifie que nous ne sommes pas aussi confiants que nous devrions l'être quant à la validité des résultats. Ainsi, les résultats de ces 20 études incluses peuvent sur ou sous-estimer les effets réels de la massothérapie.

Nous avons combiné les données de 14 résultats qui mesuraient la santé physique et de 18 résultats qui mesuraient des aspects de la santé mentale ou du développement. Ces résultats montrent des effets bénéfiques limités statistiquement significatifs concernant plusieurs aspects de la santé physique (par exemple : le poids, la taille, le tour de tête/bras/jambe, la durée de sommeil en 24 heures ; la durée des pleurs ou des agitations ; la bilirubine sérique et le nombre d'épisodes de maladie) et de la santé mentale/développement (par exemple : les compétences motrices fines/globales, le comportement personnel et social, ainsi que le développement psychomoteur). Toutefois, tous ces résultats significatifs ont été perdus à des points de suivi ultérieurs ou lorsque de la suppression d'un grand nombre d'études jugées comme présentant des risques de biais élevés.

À l'heure actuelle, ces résultats déconseillent de masser les nourrissons dans les groupes composés de parents et de nourrissons présentant peu de risques. Les résultats obtenus dans cette revue peuvent être dus à la mauvaise qualité de la majorité des études incluses, à l'incapacité d'évaluer les mécanismes via lesquels le massage du nourrisson pourrait être efficace quant aux résultats évalués et à l'inclusion de résultats inadaptés aux groupes de population (comme la prise de poids). Des recherches supplémentaires devront privilégier les effets bénéfiques du massage du nourrisson chez les groupes de population présentant des risques plus élevés (par exemple : des binômes parent - nourrisson socialement défavorisés), la durée des programmes de massage, mais devront également analyser les différences entre des bébés massés par leurs parents ou par des professionnels de santé.

Conclusions des auteurs: 

À l'heure actuelle, ces résultats déconseillent de masser les nourrissons dans les groupes composés de parents et de nourrissons présentant peu de risques. Les preuves disponibles sont de qualité médiocre et beaucoup d'études n'évaluent pas la plausibilité biologique des résultats mesurés ou l'efficacité des mécanismes à obtenir des résultats. D'autres recherches devront privilégier l'impact des massages du nourrisson dans les groupes présentant des risques plus élevés (par exemple : les binômes parent - nourrisson socialement défavorisés), où il serait plus facile d'obtenir des résultats.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les parents sont de plus en plus nombreux à masser leurs bébés dans le cadre familial. Des rapports anecdotiques suggèrent des effets bénéfiques sur le sommeil, la respiration et l'élimination, la diminution des coliques et des flatulences et la croissance. Le massage du nourrisson permettrait également de réduire le stress chez l'enfant et favoriserait des interactions positives entre un parent et son bébé.

Objectifs: 

L'objectif de la présente revue était d'évaluer l'efficacité des massages du nourrisson à promouvoir la santé physique et mentale du nourrisson dans des échantillons de population présentant de faibles risques.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des études pertinentes ont été identifiées suite à des recherches réalisées jusqu'en juin 2011 dans les bases de données électroniques suivantes : CENTRAL ; MEDLINE ; EMBASE ; CINAHL ; PsycINFO ; Maternity and Infant Care ; LILACS ; WorldCat (dissertations) ; ClinicalTrials.gov ; China Masters' Theses ; China Academic Journals ; China Doctoral Dissertations ; China Proceedings of Conference. Nous avons également effectué des recherches dans les listes bibliographiques des études et revues pertinentes.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des études randomisant des binômes parent - nourrisson en bonne santé (où le nourrisson était âgé de moins de six mois) à un groupe de massage du nourrisson ou à un groupe témoin ne faisant l'objet d'aucune intervention. Les études devaient avoir utilisé une mesure de résultat standardisée du développement mental ou physique du nourrisson.

Recueil et analyse des données: 

Les différences moyennes (DM), les différences moyennes standardisées (DMS) et les intervalles de confiance (IC) à 95 % sont présentés. Lorsque cela était approprié, les résultats étaient combinés dans une méta-analyse à l'aide d'un modèle à effets aléatoires.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus 34 études, dont l'une était une étude de suivi et 20 étaient considérées comme présentant des risques de biais élevés.

Nous avons réalisé 14 méta-analyses évaluant des résultats physiques suite à l'intervention. Neuf méta-analyses montraient des résultats significatifs favorisant le groupe de l'intervention au niveau du poids (DM - 965,25 g ; IC à 95 % - 1 360,52 à - 569,98), de la taille (DM - 1,30 cm ; IC à 95 % - 1,60 à - 1,00), du tour de tête (DM - 0,81 cm ; IC à 95 % - 1,18 à - 0,45), du tour de bras (DM - 0,47 cm ; IC à 95 % - 0,80 à - 0,13), du tour de jambe (DM - 0,31 cm ; IC à 95 % - 0,49 à - 0,13), de la durée de sommeil en 24 heures (DM - 0,91 h ; IC à 95 % - 1,51 à - 0,30), la durée des pleurs/agitations (DM - 0,36 ; IC à 95 % - 0,52 à - 0,19), de la baisse des niveaux de bilirubine sérique (DM - 38,11 mmol/l ; IC à 95 % - 50,61 à - 25,61) et des cas de diarrhées en baisse, RR 0,39 ; IC à 95 % 0,20 à 0,76). Des résultats non significatifs ont été obtenus concernant les niveaux de cortisol, une hausse moyenne de la durée du sommeil nocturne, une hausse moyenne du sommeil en 24 heures et le nombre de cas de maladies des voies respiratoires supérieures et d'anémies.

Des analyses de sensibilité ont été réalisées sur le poids, la taille et le tour de tête. Seul le résultat concernant la taille restait significatif suite à la suppression des études jugées comme présentant des risques de biais élevés. Ces trois résultats étaient les seuls pouvant être utilisés dans une méta-analyse lors du suivi ; bien que le poids et le tour de tête restent significatifs au bout d'un suivi de 6 mois, ces résultats ont été obtenus dans des études réalisées uniquement dans des pays de l'Est. Aucune analyse de sensibilité n'était possible.

Nous avons réalisé 18 méta-analyses mesurant des aspects de la santé mentale et du développement. Un effet significatif favorisant le groupe de l'intervention a été identifié au niveau des compétences motrices globales (DMS - 0,44 ; IC à 95 % - 0,70 à - 0,18), des compétences motrices fines (DMS - 0,61 ; IC à 95 % - 0,87 à - 0,35), du comportement personnel et social (DMS - 0,90 ; IC à 95 % - 1,61 à - 0,18) et du développement psychomoteur (DMS - 0,35 ; IC à 95 % - 0,54 à - 0,15) ; bien que les trois premiers résultats aient été obtenus auprès de seulement deux études, dont l'une était considérée comme présentant des risques de biais élevés, et que le résultat concernant le développement psychomoteur n'ait pas été maintenu suite à la suppression d'études considérées comme présentant des risques de biais élevés dans le cadre d'une analyse de sensibilité. Aucune différence significative n'a été trouvée dans les différents aspects du tempérament du nourrisson, l'interaction parent - nourrisson et le développement mental. Seule l'interaction parent - nourrisson pouvait être incluse dans une méta-analyse lors du suivi et le résultat n'était pas une nouvelle fois significatif.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.