Une transfusion sanguine périopératoire affecte-t-elle le taux de récidive suite à une opération potentiellement curative du cancer colorectal ?

Cette revue inclut 36 études, identifiées à partir de 278 références extraites jusqu'en décembre 2009, et rapporte une association modérée entre la récidive du cancer colorectal et les transfusions périopératoires, avec un rapport des cotes de 1,42 (IC à 95 %, entre 1,20 et 1,67). Des estimations similaires sont observées dans plusieurs méta-analyses en sous-groupe, ainsi que dans les méta-analyses stratifiées sur la base des facteurs de risque connus. Ces résultats justifient de limiter les transfusions sanguines périopératoires à des cas soigneusement choisis chez les patients atteints de cancer colorectal ayant subi une opération curative, et engagent à attendre les résultats des études examinant les facteurs de risque liés au rôle du chirurgien en termes de nécessité d'une transfusion et de récidive de la maladie.

Conclusions des auteurs: 

Cette méta-analyse mise à jour confirme les résultats précédents et étaye l'association entre la TSP et la récidive des cancers colorectaux guérissables. Néanmoins, compte tenu de l'hétérogénéité détectée et de l'impossibilité d'évaluer l'effet de la technique chirurgicale, la relation de cause à effet ne peut pas être établie avec certitude. Il semble nécessaire de limiter la TSP à des cas soigneusement choisis.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'amélioration de la survie de l'allogreffon rénal grâce aux transfusions pré-transplantation a permis d’alerter sur l'effet potentiellement adverse des transfusions dans le traitement du cancer.

Objectifs: 

Cette méta-analyse évalue le rôle des transfusions sanguines périopératoires (TSP) dans la récidive du cancer colorectal. Cette tâche a été accomplie en mettant à jour les résultats d'une méta-analyse précédemment publiée (Amato 2006) jusqu'en décembre 2009.

La stratégie de recherche documentaire: 

Des articles ont été identifiés en consultant Medline, EMBASE, la Bibliothèque Cochrane, des registres d'essais en ligne ou la base de données CCG. La stratégie de recherche documentaire était la suivante : {colon OR rectal OR colorectal} WITH {cancer OR tumor OR neoplasm} AND transfusion. Le biais de publication a été compensé par l'examen des actes de conférences internationales.

Critères de sélection: 

Les patients subissant une résection curative du cancer colorectal (de stade A à C (Dukes), de stade A à C2 (Astler-Coller) ou de stades T1-3a/N0-1/M0 (TNM)) ont été inclus lorsqu'ils avaient reçu des produits sanguins au cours du mois suivant la chirurgie. Les patients présentant des métastases distantes et les études présentant un suivi court ou ne rapportant pas de données ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Un formulaire spécifique a été utilisé pour le recueil des données. Les données ont été recoupées en utilisant la publication la plus récente en cas de répétition. La qualité des articles a été évaluée à l'aide de la méthode d'Evans et Pollock. Les rapports des cotes (avec des intervalles de confiance à 95 %) ont été calculés pour chaque étude, et des estimations combinées ont été générées à l'aide de RevMan (version 5). Dans la mesure du possible, les données ont été stratifiées sur la base des facteurs de risque de récidive du cancer.

Résultats principaux: 

La mise à jour de la précédente revue jusqu'en décembre 2009 nous a permis d'identifier 41 articles supplémentaires pour un total de 278 références. 242 références ont été exclues car elles analysaient la survie (n = 27), ou car elles étaient répétitives (n = 29), des lettres/revues (n = 71) ou ne rapportaient pas de données (n = 115). Trente-six études portant sur 12 127 patients ont été incluses : 23 ont rapporté un effet adverse de la TSP ; 22 ont utilisé des analyses multivariables et 14 ont rapporté un effet indépendant associé à la TSP. Les estimations combinées de l'effet de la TSP sur la récidive dans les études randomisées ont révélé un rapport des cotes de 1,42 (IC à 95 %, entre 1,20 et 1,67) défavorable aux patients transfusés. Les méta-analyses stratifiées ont confirmé ces résultats lorsque les patients étaient stratifiés par site et stade de la maladie, indépendamment du moment, du type et de la dose, bien qu’une hétérogénéité ait été détectée. Les données relatives aux techniques chirurgicales n'étaient pas disponibles pour l'analyse.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.