Différents dérivés d'anthracycline pour réduire la cardiotoxicité chez les patients cancéreux

Les anthracyclines constituent l'une des chimiothérapies les plus efficaces dans différents types de cancers. Néanmoins, il existe un risque de lésions cardiaques liées à la dose cumulée. Afin de prévenir ces problèmes cardiaques, on utilise différents dérivés d'anthracycline (tels que la doxorubicine, la daunorubicine et l'épirubicine).

Les auteurs ont observé qu'aucune preuve de haute qualité n'était disponible concernant l'utilisation des nombreuses combinaisons possibles de dérivés d'anthracycline et que toute conclusion était impossible.

Concernant l'utilisation d'épirubicine versus doxorubicine, un taux inférieur d'insuffisance cardiaque clinique semblait suggéré chez les patients traités à l'épirubicine. Aucune preuve ne suggère de différence entre l'épirubicine et la doxorubicine en termes de taux de réponse antitumorale et de survie. Aucune conclusion ne peut être présentée concernant les effets indésirables. Aucune donnée n'est disponible concernant les enfants et les adultes atteints de leucémie. Des recherches plus poussées sont nécessaires. Concernant l'utilisation de doxorubicine versus doxorubicine encapsulée dans des liposomes, les auteurs ont observé un taux significativement inférieur d'insuffisance cardiaque clinique et subclinique (plusieurs anomalies cardiaques diagnostiquées à l'aide de différentes méthodes, telles que l'échocardiographie, chez des patients asymptomatiques) chez les patients recevant de la doxorubicine encapsulée dans des liposomes. Aucune preuve ne suggère de différence entre la doxorubicine et la doxorubicine encapsulée dans des liposomes en termes de taux de réponse antitumorale et de survie. Un taux d'effets indésirables inférieur était identifié chez les patients recevant de la doxorubicine encapsulée dans des liposomes. Aucune donnée n'est disponible concernant les enfants et les adultes atteints de leucémie. Des recherches plus poussées sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Nous ne sommes pas en mesure de déterminer la supériorité de l'un ou l'autre des dérivés d'anthracycline (épirubicine ou doxorubicine) à une dose équivalente. Sur la base des preuves actuellement disponibles concernant l'insuffisance cardiaque, nous concluons que la doxorubicine encapsulée dans des liposomes devrait être préférée à la doxorubicine conventionnelle chez les adultes atteints de tumeur solide. Pour les comparaisons épirubicine versus doxorubicine et doxorubicine encapsulée dans des liposomes versus doxorubicine conventionnelle, aucune conclusion ne peut être présentée concernant les effets du traitement chez les enfants recevant des anthracyclines, non plus que chez les patients présentant un diagnostic de leucémie. Des recherches plus poussées sont nécessaires. Pour les autres combinaisons de dérivés d'anthracycline, les preuves disponibles sont insuffisantes pour tirer des conclusions définitives concernant l'incidence de la cardiotoxicité chez les patients traités aux anthracyclines.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'utilisation d'anthracyclines est limitée par l'incidence de la cardiotoxicité. Différents dérivés d'anthracycline ont été étudiés afin de prévenir cette cardiotoxicité.

Objectifs: 

Déterminer l'incidence de la cardiotoxicité avec différents dérivés d'anthracycline chez des patients cancéreux.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), (Bibliothèque Cochrane, numéro 2, 2009), MEDLINE (1966 au 29 mai 2009) et EMBASE (1980 au 2 juin 2009). Nous avons également consulté les références bibliographiques des articles pertinents, les actes de conférence et les bases de données d'essais en cours.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés (ECR) comparant différents dérivés d'anthracycline chez des patients cancéreux (enfants et adultes).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont sélectionné les études, évalué le risque de biais et extrait les données, y compris les effets indésirables, de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié cinq ECR de qualité variable comparant de l'épirubicine à de la doxorubicine (1 036 patients) à dose équivalente. La méta-analyse n'apportait aucune preuve de différence significative entre les groupes de traitement en termes d'incidence de l'insuffisance cardiaque clinique (RR = 0,36, IC à 95 %, entre 0,12 et 1,11). Néanmoins, les résultats suggéraient un taux d'insuffisance cardiaque clinique inférieur chez les patients traités à l'épirubicine.

Nous avons identifié deux ECR de qualité variable comparant de la doxorubicine encapsulée dans des liposomes à de la doxorubicine conventionnelle (521 patients). La méta-analyse révélait un taux significativement inférieur d'insuffisance cardiaque clinique et d'insuffisances cardiaques clinique et subclinique combinées chez les patients recevant de la doxorubicine encapsulée dans des liposomes (RR = 0,20, IC à 95 %, entre 0,05 et 0,75, et RR = 0,38, IC à 95 %, entre 0,24 et 0,59, respectivement). Il est à souligner que, dans l'une des études, les patients du groupe de la doxorubicine encapsulée dans des liposomes recevaient une dose d'anthracycline cumulée supérieure à celle des patients du groupe de la doxorubicine conventionnelle.

Concernant les autres combinaisons possibles de différents dérivés d'anthracycline, un seul ECR (épirubicine versus doxorubicine encapsulée dans des liposomes) a été identifié.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.