La supplémentation en micronutriments multiples chez la femme enceinte

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Dans les pays à faible et moyen revenu, de nombreuses femmes ont une mauvaise alimentation et sont carencées en nutriments et micronutriments indispensables à une bonne santé. Les micronutriments sont des vitamines et minéraux dont le corps n'a besoin qu'en très petite quantité, mais qui sont importants pour un fonctionnement, une croissance et un développement normaux. Durant la grossesse, alors qu'elles doivent également assurer la nutrition du bébé, ces mères sont souvent encore plus carencées et ceci peut affecter leur santé et celle de leur bébé. La combinaison de micronutriments multiples a été proposée pour obtenir, à un coût raisonnable, de multiples bénéfices pour les femmes durant leur grossesse. L'interaction entre les différentes carences en micronutriments est bien connue et un effet plus important pourrait donc être obtenu par la supplémentation multiple que par la supplémentation en un seul nutriment, bien que les interactions puissent également induire la mauvaise absorption de certains nutriments. Des doses élevées de certains nutriments peuvent aussi être préjudiciables à la mère ou à son bébé. Dans l'ensemble, la supplémentation en micronutriments multiples réduit le nombre de nouveau-nés de faible poids et de bébés petits pour l'âge gestationnel en comparaison avec la supplémentation en un ou deux micronutriments (acide folique et fer), la non supplémentation ou le placebo. Cette revue a inclus 23 études (portant sur 76 532 femmes), mais seulement 21 essais (soit 75 785 femmes) ont fourni des données. On a cependant besoin de plus de données, notamment pour déterminer les éventuels effets indésirables comme le décollement placentaire, la rupture prématurée des membranes, les anomalies du tube neural et autres anomalies congénitales, le retard de développement neurologique, la grande prématurité et les effets secondaires des suppléments.

Conclusions des auteurs: 

Bien que les micronutriments multiples se soient avérés avoir un impact bénéfique significatif sur les PAG et sur les nouveau-nés de faible poids, nous avons besoin de données supplémentaires pour guider un changement universel de politique et pour pouvoir suggérer le remplacement de la supplémentation de routine en fer et acide folique par une SMM. Les futurs essais devront avoir une puissante suffisante pour permettre d'évaluer les effets sur la mortalité et autres critères de morbidité. Les essais devront aussi estimer l'effet de la variabilité entre différents dosages et combinaisons de micronutriments, sans dépasser les niveaux recommandés pour la sécurité. Dans les régions où il y a carence d'un seul micronutriment, l'évaluation de chaque micronutriment par rapport à un placebo chez des femmes recevant déjà du fer avec de l'acide folique serait particulièrement utile pour justifier l'inclusion de ce micronutriment dans les soins prénatals de routine.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les carences multiples en micronutriments sont fréquentes dans les pays à faible et moyen revenu. Celles-ci sont aggravées lors de la grossesse en raison de besoins accrus, risquant d'entraîner des effets indésirables chez la mère. On ne dispose pas de preuves solides de l'efficacité des suppléments de micronutriments multiples (SMM) chez la femme enceinte.

Objectifs: 

Évaluer les avantages pour la mère et l'enfant des suppléments en micronutriments multiples pendant la grossesse et estimer le risque d'événements indésirables causés par la supplémentation.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre d'essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (le 17 février 2012) et dans les références bibliographiques des articles trouvés et des principales revues. Nous avons également contacté des experts dans le domaine pour trouver des essais supplémentaires ou en cours.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés prospectifs évaluant la supplémentation en micronutriments multiples pendant la grossesse et ses effets sur les résultats de la grossesse, indépendamment de la langue et du statut de publication des essais. Nous avons inclus des essais randomisés en grappes, mais les essais quasi-randomisés ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont évalué de manière indépendante les essais à inclure, ainsi que leur qualité méthodologique. Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données. L'exactitude des données a été vérifiée.

Résultats principaux: 

Vingt-trois essais (portant sur 76 532 femmes) ont été trouvés éligibles à l'inclusion dans cette revue, mais seulement 21 essais (soit 75 785 femmes) ont fourni des données à la revue.

En comparaison avec la supplémentation en fer et en acide folique, la SMM avait provoqué une diminution statistiquement significative du nombre de nouveau-nés de faible poids (risque relatif (RR) 0,89 ; intervalle de confiance (IC) à 95% 0,83 à 0,94) et de bébés petits pour l'âge gestationnel (PAG) (RR 0,87 ; IC à 95% 0,81 à 0,95). Aucune différence statistiquement significative n'a été observée pour les autres critères de résultat concernant la mère et la grossesse : naissances prématurées RR 0,99 (IC à 95% 0,96 à 1,02), fausses couches RR 0,90 (IC à 95% 0,79 à 1,02), mortalité maternelle RR 0,97 (IC à 95% 0,63 à 1,48), mortalité périnatale RR 0,99 (IC à 95% 0,84 à 1,16), mortinaissances RR 0,96 (IC à 95% 0,86 à 1,07) et mortalité néonatale RR 1,01 (IC à 95% 0,89 à 1,15).

Nombre de critères d'évaluation prédéfinis et cliniquement importants n'ont pas pu être évalués en raison de l'insuffisance des données ou de leur non-disponibilité : décollement placentaire, anomalies congénitales (notamment au niveau du tube neural), rupture prématurée des membranes, retard du développement neurologique, naissances très prématurées, coût de la supplémentation, effets secondaires des suppléments, bien-être ou satisfaction des mères et état nutritionnel des enfants.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.