Médicaments anti-épileptiques pour la prévention des crises convulsives chez les patients présentant des saignements à long terme autour du cerveau (hématome sous-dural)

L'hématome sous-dural chronique (HSC) est une affection grave dans laquelle le sang stagne sous la membrane la plus épaisse qui entoure le cerveau, connue sous le nom de dure-mère. Le HSC est généralement provoqué par des blessures mineures à la tête dans lesquelles une veine se déchire, et ceci affecte en particulier les patients âgés et les patients présentent d'autres problèmes cérébraux. Un HSC peut provoquer des crises convulsives qui peuvent être dangereuses. Certains médecins prescrivent aux patients des médicaments anti-épileptiques tels que la phénytoïne ou le phénobarbital pour tenter de prévenir les crises convulsives. Cependant, la plupart des patients présentant un HSC ne sont pas sujets aux crises convulsives et les médicaments anti-épileptiques peuvent avoir de graves effets secondaires.

Les auteurs de cette revue souhaitaient déterminer si les patients présentant un HSC et recevant des médicaments anti-épileptiques avaient moins de crises convulsives que ceux ne recevant pas ces médicaments. Ils ont effectué des recherches dans des revues médicales pour trouver des rapports d'essais contrôlés randomisés dans lesquels un groupe de patients recevait un traitement (médicaments anti-épileptiques, qui pouvaient être administrés avant ou après une opération chirurgicale pour traiter le HSC) et était comparé à un groupe de patients similaire recevant un traitement non actif ou différent. Les auteurs ont effectué des recherches dans de nombreuses revues médicales et n'ont trouvé aucun rapport d'essai contrôlé randomisé sur ce sujet. Ils ont trouvé d'autres études, mais soit il n'y avait aucun groupe témoin, soit l'étude consistait à examiner les dossiers médicaux d'anciens patients. Ces études non contrôlées ou rétrospectives présentaient des résultats contradictoires quant à l'effet bénéfique des médicaments anti-épileptiques.

Les auteurs de la revue ont conclu que des recherches de meilleure qualité doivent être effectuées sur ce sujet et qu'à ce jour, il n'y a pas de preuves suffisamment probantes pour recommander l'utilisation régulière des médicaments anti-épileptiques pour les patients présentant un hématome sous-dural à long terme.

Conclusions des auteurs: 

D'après la littérature médicale actuellement disponible, aucune recommandation formelle ne peut être émise sur l'utilisation des anticonvulsivants prophylactiques chez les patients présentant un hématome sous-dural chronique. Il n'existe pas d'essai contrôlé randomisé sur ce sujet, et les études non contrôlées présentent des résultats contradictoires. Il existe un besoin urgent de mener des essais contrôlés randomisés bien conçus.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le traitement aux anticonvulsivants est parfois utilisé à titre prophylactique chez les patients présentant un hématome sous-dural chronique, bien que le bénéfice ne soit pas clair.

Objectifs: 

Évaluer les effets des anticonvulsivants prophylactiques chez les patients présentant un hématome sous-dural chronique, aussi bien en période pré-opératoire que post-opératoire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans la base de données spécialisée du groupe Cochrane sur les blessures, CENTRAL (The Cochrane Library), MEDLINE (OvidSP), EMBASE (OvidSP), PubMed, LILACS, et dans les bases de données clinicaltrials.gov, le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS, et les essais contrôlés en cours (Current Controlled Trials). La recherche a été réalisée jusqu'au 27 mars 2013.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés comparant tout anticonvulsivant à un placebo ou à l'absence d'intervention.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs ont passé au crible les résultats de la recherche pour identifier les études pertinentes. Aucune étude ne remplissait les critères d’inclusion de la revue.

Résultats principaux: 

Aucun essai contrôlé randomisé n'a été identifié.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.