Chirurgie ou radio-chirurgie pour les métastases cérébrales solitaires dues au cancer bronchique non à petites cellules

Une métastase cérébrale solitaire est la propagation du cancer dans le cerveau après le traitement réussi du cancer primaire. Lorsque la métastase est due à un cancer bronchique non à petites cellules, deux options de traitement principales se présentent : la chirurgie et la radio-chirurgie. La radio-chirurgie consiste à utiliser la radiothérapie à haute dose sur la zone concernée guidée par un ordinateur en trois dimensions et à maintenir la tête du patient fixe pour lui administrer un traitement tellement précis qu'il est considéré chirurgical. Cette revue avait pour objectif de comparer les deux techniques. Notre recherche dans la littérature a montré qu'un essai randomisé bien planifié comparant la chirurgie et la radio-chirurgie pour les patients atteints de métastase cérébrale solitaire n'a jamais été réalisé. Par conséquent, cette revue n'a pas pu mettre en évidence l'avantage d'un traitement par rapport à l'autre pour ce groupe de patients.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves disponibles ne nous permettent pas de tirer une conclusion pertinente. Le terme « métastase cérébrale unique » est employé pour décrire une métastase cérébrale que l'on trouve chez les patients atteints d'un cancer du poumon inopérable ou issue d'une tumeur primaire incontrôlée après le diagnostic ; le terme « métastase cérébrale solitaire » est employé lorsque la métastase cérébrale est diagnostiquée après un traitement potentiellement curatif radical. Dans les études évaluées, nous avons trouvé que les critères de définition de la métastase cérébrale solitaire n'étaient pas cohérents. Certaines séries associaient des patients présentant une métastase cérébrale unique et une métastase cérébrale solitaire. Certaines études de cohortes ou à bras unique provenaient d'institutions indépendantes où la disponibilité des deux techniques (radio-chirurgie et chirurgie) n'était pas décrite. Il est donc possible que la technique la plus accessible soit utilisée de préférence, ce qui est renforcé par le fait que l'on estime couramment que les techniques sont équivalentes. Il n'a donc pas été possible de réaliser une comparaison des traitements appropriée ; cette dernière devrait être faite via un essai clinique de stade III bien planifié.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cancer bronchique non à petites cellules est l'une des principales causes de décès dans les pays développés. Il est fréquent de voir des métastases cérébrales chez les patients atteints de cancer bronchique non à petites cellules et, bien qu'elles soient souvent multiples, certains patients développent une métastase cérébrale solitaire. Les métastases cérébrales solitaires sont souvent traitées par chirurgie, lorsque cela est possible, mais les techniques de radiothérapie, comme la radiothérapie stéréotactique, utilisant un accélérateur linéaire ou un dispositif extrêmement précis à 60 sources de cobalt 201 (couteau gamma) fournissent de nouvelles options de traitement.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité de la chirurgie par rapport à la radio-chirurgie, soit associée à l'irradiation de tout le cerveau, soit administrée seule, pour les patients développant une métastase cérébrale solitaire après un cancer bronchique non à petites cellules traité avec succès.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, nous avons effectué une nouvelle recherche en mars 2009, en suivant la stratégie de recherche suivante définie dans la revue initiale : le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (accès via la Bibliothèque Cochrane, 2004, numéro 2), MEDLINE (accès via PubMed), EMBASE et CINAHL (accès via Ovid). Nous avons également consulté le registre spécialisé du groupe Cochrane sur le cancer du poumon.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus les essais randomisés comparant la chirurgie (avec ou sans irradiation totale du cerveau) avec tous les types de radio-chirurgie (avec ou sans irradiation totale du cerveau) pour les métastases cérébrales solitaires à la suite d'un cancer bronchique non à petites cellules.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont examiné indépendamment les résultats de la recherche pour identifier les essais adaptés.

Résultats principaux: 

Malgré une recherche extensive, nous n'avons trouvé aucun essai randomisé satisfaisant aux critères d'inclusion.

Notes de traduction: 

Traduction réalisée par Cochrane France

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.