Supplémentation combinée en calcium, magnésium et potassium dans la prise en charge de l'hypertension primaire chez l'adulte

Une pression artérielle (PA) élevée ou une hypertension peut provoquer une maladie cardiovasculaire, un AVC et une maladie rénale. Des études épidémiologiques suggèrent qu'un changement des niveaux alimentaires en calcium, potassium, magnésium ou sodium peut avoir un effet sur la PA chez certaines personnes. Cette revue systématique privilégie les effets d'une tentative consistant à changer simultanément une combinaison de niveaux de calcium, magnésium ou potassium dans le régime alimentaire d'adultes présentant une hypertension primaire.

La présente revue n'a trouvé aucune preuve probante suggérant que les combinaisons de potassium, calcium ou magnésium peuvent réduire une pression artérielle (PA) élevée chez l'adulte. Seuls trois essais, totalisant 277 participants, ont été trouvés. L'unique combinaison évaluée par l'ensemble de ces trois essais était le potassium et le magnésium et démontrait une diminution statistiquement non significative de la PA chez les personnes bénéficiant de cette combinaison. Un essai évaluait les combinaisons calcium et magnésium, mais aussi calcium et potassium, et a trouvé qu'aucune d'entre elles n'avait d'effets significatifs sur la PA. Aucun de ces essais n'était de bonne qualité. Par conséquent, leurs résultats risquaient de ne pas être fiables. Quelques légers effets indésirables ont été signalés. Leur durée était brève et les participants ne devaient pas arrêter leur traitement.

Conclusions des auteurs: 

Nous n'avons trouvé aucune preuve probante suggérant que les suppléments d'une combinaison de potassium, magnésium ou calcium réduisent la mortalité, la morbidité ou la PA chez l'adulte. D'autres essais seront nécessaires pour déterminer si la combinaison de potassium et de magnésium est efficace.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Des recherches précédentes ont suggéré qu'une augmentation individuelle des apports alimentaires en calcium, potassium ou magnésium pouvait réduire la PA à un niveau minime à court terme. On ignore si une augmentation des apports liés à une combinaison de ces minéraux provoque une baisse plus importante de la PA.

Objectifs: 

Évaluer les effets de la supplémentation minérale combinée comme traitement de l'hypertension primaire chez l'adulte.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans la Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, Science Citation Index, ISI Proceedings, ClinicalTrials.gov, Current Controlled Trials, CAB abstracts et les listes bibliographiques des revues systématiques, les méta-analyses et les essais contrôlés randomisés (ECR) inclus dans la revue. Aucune restriction de langue ou de statut de publication n'était appliquée dans ces recherches.

Critères de sélection: 

Les critères d'inclusion étaient les suivants : 1) Des ECR de conception parallèle ou croisée comparant des suppléments oraux combinant du potassium et/ou du calcium et/ou du magnésium à un placebo, à l'absence de traitement ou à des soins standard ; 2) Un traitement et un suivi allant jusqu'à ≥ 8 semaines ; 3) Des participants âgés de plus de 18 ans, avec une pression artérielle systolique (PAS) ≥ 140 mmHg ou une pression artérielle diastolique (PAD) ≥ 85 mmHg élevée sans aucune raison primaire connue ; 4) Une PAS et une PAD signalées à la fin du suivi. Nous avons exclu les essais dans lesquels les participants étaient des femmes enceintes ou prenaient un médicament antihypertenseur qui changeait au cours de l'étude.

Recueil et analyse des données: 

Deux relecteurs ont indépendamment extrait des données et évalué la qualité méthodologique des essais. Les désaccords ont été résolus par des discussions ou par l'intervention d'un troisième relecteur. Des méta-analyses à effets aléatoires, ainsi que des analyses de sensibilité, ont été réalisées.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus trois ECR (n = 277) avec un suivi de 24 à 28 semaines. Trois combinaisons de minéraux ont été étudiées : potassium - magnésium, calcium - magnésium et calcium - potassium. Un essai étudiait les associations calcium - magnésium et calcium - potassium et a trouvé pour chacun une augmentation statistiquement non significative de la PAS et de la PAD. Les trois essais étudiaient la combinaison potassium - magnésium. Aucun d'entre eux n'a fourni de données sur la mortalité ou la morbidité. La combinaison potassium - magnésium comparée au groupe témoin générait des diminutions statistiquement non significatives de la PAS (différence moyenne = - 4,6 mmHg, IC à 95 % : - 9,9 à 0,7) et de la PAD (différence moyenne = - 3,8 mmHg, IC à 95 % : - 9,5 à 1,8), malgré l'hétérogénéité des résultats (I2 = 68 % et 85 % pour la PAS et la PAD, respectivement).

Une analyse de sensibilité utilisant des valeurs alternatives signalées, qui représentaient des données manquantes, avait des effets minimes sur la PAD, mais générait une diminution plus importante et statistiquement significative de la PAS (différence moyenne = - 5,8 mmHg, IC à 95 % : - 10,5 à - 1,0).

La qualité des essais n'était pas correctement signalée.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.