Réparation laparoscopique très peu invasive) pour un ulcère gastro-duodénal perforé

Un ulcère gastro-duodénal perforé peut être réparé avec une chirurgie ouverte ou une laparoscopie, une technique chirurgicale très peu invasive, parfois appelée chirurgie « du trou de serrure ». Trois essais contrôlés randomisés comparant les deux méthodes ont été identifiés. Ces essais incluaient des patients avec une suspicion clinique de perforation d'un ulcère gastro-duodénal, confirmée lors de la chirurgie. Les réparations laparoscopiques et ouvertes ont été réalisées avec un patch épiploïque ou de la colle de fibrine. Les résultats principaux évalués étaient les complications septiques abdominales et extra-abdominales. Les résultats secondaires évalués étaient la mortalité, la durée de l'opération et la durée de l'hospitalisation. La qualité des essais était acceptable. Il n'y avait aucune différence significative sur le plan statistique dans les complications septiques abdominales entre la réparation laparoscopique et la réparation ouverte de l'ulcère gastro-duodénal perforé. Des essais contrôlés randomisés supplémentaires avec un nombre plus important de patients sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse, garantissant une longue courbe d'apprentissage pour les chirurgiens participants.

Conclusions des auteurs: 

Cette revue suggère qu'une diminution des complications abdominales septiques peut exister lorsque la chirurgie laparoscopique est utilisée pour corriger un ulcère gastro-duodénal perforé. Pour autant, des essais contrôlés randomisés supplémentaires avec un nombre plus important de patients sont nécessaires pour confirmer cette hypothèse, garantissant une longue courbe d'apprentissage pour les chirurgiens participants. Avec les informations fournies, on pouvait déclarer que les résultats de la chirurgie laparoscopique ne sont pas cliniquement différents de ceux de la chirurgie ouverte.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'ulcère gastro-duodénal perforé est une maladie abdominale courante qui est traitée par la chirurgie. Le développement de la chirurgie laparoscopique a modifié la manière de traiter ces urgences chirurgicales abdominales. Les résultats de certains essais cliniques suggèrent que la chirurgie laparoscopique pourrait être une meilleure stratégie que la chirurgie ouverte dans la correction de l'ulcère gastro-duodénal perforé, mais les preuves ne sont pas clairement pour ou contre cette intervention.

Objectifs: 

Mesurer l'effet du traitement chirurgical laparoscopique par rapport au traitement chirurgical ouvert chez les patients avec un diagnostic d'ulcère gastro-duodénal perforé en lien avec des complications septiques abdominales, une infection de la plaie chirurgicale, des complications extra-abdominales, la durée d'hospitalisation et les coûts directs.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés CENTRAL) sur The Cochrane Library numéro 2, 2004), PubMed/MEDLINE de 1966 à juillet 2004), EMBASE de 1985 à novembre 2004) et LILACS de 1988 à novembre 2004) ainsi que dans les listes de références des articles pertinents. Les recherches de toutes les bases de données ont été mises à jour en décembre 2009 et en janvier 2012. Nous n'avons pas confiné nos recherches aux publications en langue anglaise.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés comparant la chirurgie laparoscopique à la chirurgie ouverte pour la réparation d'un ulcère gastro-duodénal perforé à l'aide d'une méthode mécanique de fermeture suture, patch épiploïque ou colle de fibrine).

Recueil et analyse des données: 

Les mesures des résultats principaux incluaient la proportion des complications abdominales septiques et autres infection du site chirurgical, sutures qui lâchent, abcès intra-abdominal, iléus post-opératoire) et des complications extra-abdominales pulmonaires) Les résultats secondaires incluaient la mortalité, le temps de retour vers un régime alimentaire normal, la durée d'aspiration nasogastrique, la durée de l'hospitalisation et les coûts. Les résultats ont été résumés en indiquant les OR et les intervalles de confiance à 95 %, à l'aide d'un modèle à effets fixes.

Résultats principaux: 

Nous avons inclus trois essais cliniques randomisés de qualité acceptable. Nous n'avons découvert aucune différence significative en termes statistiques entre la chirurgie laparoscopique et la chirurgie ouverte dans la proportion de complications septiques abdominales OR 0,66, IC à 95 % 0,30 à 1,47), de complications pulmonaires OR 0,43, IC à 95 % 0,17 à 1,12) ou du nombre de complications septiques abdominales 0,60, IC à 95 % 0,32 à 1,15). L'hétérogénéité était significative pour les complications pulmonaires et la durée de l'opération.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.