Les alpha-bloquants ont un effet de diminution modeste de la PA

La classe de médicaments appelés « alpha-bloquants » est parfois utilisée pour diminuer une pression artérielle élevée. Cette classe inclut des médicaments tels que la doxazosine (nom commercial : Cardura), la prazosine (Minipress) et la térazosine (Hytrin). Nous nous sommes demandés dans quelle mesure cette classe de médicaments diminue la pression artérielle et s'il existe une différence entre les médicaments individuels au sein de cette classe. La littérature scientifique disponible a fait l'objet de recherches afin d'identifier tous les essais ayant traité ces questions. Nous n'avons trouvé que 10 essais examinant la capacité de 4 alpha-bloquants différents à diminuer la pression artérielle chez 1 175 participants. L'effet de diminution de la pression artérielle était modeste. Il y avait une diminution de 8 points de la valeur supérieure indiquant la pression systolique et une diminution de 5 points de la valeur inférieure indiquant la pression diastolique. Aucun alpha-bloquant ne semble être plus ou moins efficace que les autres en termes de capacité à diminuer la pression artérielle. En raison d'une notification incomplète du nombre de participants étant sortis des essais pour cause de réactions indésirables au médicament, ainsi que de la brève durée de ces essais, la présente revue n'a pas pu évaluer les dangers associés à cette classe de médicaments.

Conclusions des auteurs: 

D'après le nombre limité d'ECR publiés, l'effet des alpha-bloquants à diminuer la PA est modeste ; l'estimation de l'ampleur de la diminution de la PA minimale à - 8/- 5 mmHg est probablement une surestimation. Il n'existe aucune différence cliniquement significative d'une diminution de la PA entre les différents alpha-bloquants. La présente revue n'a pas correctement évalué l'incidence des dangers associés aux alpha-bloquants en raison de la courte durée des essais et du manque de notification des effets indésirables dans de nombreux essais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les alpha-bloquants sont quelquefois prescrits contre l'hypertension, il est donc primordial de déterminer et de comparer leurs effets sur la pression artérielle (PA), la fréquence cardiaque et les arrêts prématurés en raison d'effets indésirables (APEI).

Objectifs: 

Quantifier l'efficacité des alpha-bloquants à diminuer la PA systolique et/ou diastolique liée à la dose par rapport à un placebo dans le traitement de l'hypertension primaire.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour de la revue, nous avons effectué des recherches dans CENTRAL (The Cochrane Library 2012, numéro 4), MEDLINE (de 1946 à mai 2012), EMBASE (de 1980 à mai 2012) et les listes bibliographiques des articles.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés, randomisés, en double aveugle évaluant l'efficacité d'une monothérapie à dose fixe à diminuer la PA avec un alpha-bloquant par rapport à un placebo pendant une durée de 3 à 12 semaines chez des patients souffrant d'hypertension primaire.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont indépendamment évalué les risques de biais et extrait des données. Les auteurs des études ont été contactés afin d'obtenir des informations supplémentaires. Des informations sur les APEI ont été recueillies dans les essais.

Résultats principaux: 

Seuls 10 essais évaluaient l'efficacité de 4 alpha-bloquants à diminuer la PA résiduelle liée à la dose chez 1 175 participants avec une PA de 155/101 mmHg à l'inclusion. Les données ne suggèrent pas qu'un alpha-bloquant est plus ou moins efficace à diminuer la PA. La meilleure estimation, bien qu'insatisfaisante, de l'efficacité des alpha-bloquants à diminuer la PA résiduelle est de - 8/- 5 mmHg.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.