Absence de preuves en faveur de l'utilisation de l'échographie pour faciliter le diagnostic de patients souffrant d'un traumatisme « fermé » à l'abdomen

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Un grand nombre de personnes admises à l'hôpital après une blessure présentent des dommages « fermés » (c'est-à-dire non pénétrants) à l'abdomen. Les médecins traitant ces patients doivent savoir si les organes à l'intérieur de l'abdomen ont été lésés. On pense que les échographies facilitent le diagnostic de la pathologie du patient. Dans cette revue, les auteurs ont recherché des études comparant les taux de mortalité chez les patients souffrant d'une lésion abdominale et chez lesquels l'échographie était utilisée pour faciliter le diagnostic aux taux de mortalité lorsqu'aucune échographie n'était utilisée. Ils ont également recherché des preuves indiquant que l'utilisation de l'échographie pouvait réduire la nécessité de procéder à d'autres tests diagnostiques plus complexes et plus coûteux. Cependant, très peu d'essais ont été réalisés et les auteurs concluent que les preuves sont insuffisantes pour justifier l'utilisation de l'échographie dans le cadre du diagnostic chez les patients souffrant de lésions abdominales.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe actuellement pas suffisamment de preuves issues d'ECR pour justifier la promotion de voies cliniques par échographie pour diagnostiquer des patients souffrant de traumatisme abdominal fermé présumé.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'échographie est considérée comme l'outil de choix pour les explorations diagnostiques précoces chez les patients souffrant de traumatisme abdominal fermé présumé. Bien que sa sensibilité soit trop faible pour exclure catégoriquement la lésion des organes abdominaux, les personnes proposant l'échographie avancent que les voies cliniques par échographie améliorent la vitesse d'évaluation du traumatisme primaire, réduisent le nombre de tomodensitométries et diminuent les coûts.

Objectifs: 

Évaluer les effets des algorithmes de traumatisme qui comprennent les échographies de patients souffrant de traumatisme abdominal fermé présumé.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les blessures, CENTRAL (The Cochrane Library), MEDLINE (OvidSP), EMBASE (OvidSP), CINAHL (EBSCO), les bases de données des éditeurs, les registres d'essais contrôlés et sur internet. Les bibliographies des articles identifiés et les actes de conférence ont également été examinés afin de trouver d'autres études éligibles. Les auteurs des essais ont été contactés pour obtenir des informations et des données individuelles de patients supplémentaires. Les recherches ont été mises à jour en février 2013.

Critères de sélection: 

Études : essais contrôlés randomisés (ECR) et essais quasi-randomisés (ECQR). Participants : patients souffrant d'un traumatisme fermé de la poitrine, de l'abdomen ou d'un traumatisme fermé multiple et subissant des examens de diagnostic pour détecter les lésions des organes abdominaux. Interventions : algorithmes diagnostics comprenant l'échographie (EG) d'urgence. Témoins : algorithmes de diagnostic sans échographie (par exemple, tomodensitométrie [TDM] primaire ou lavage péritonéal diagnostique [LPD]). Critères de jugement : mortalité, utilisation de la TDM et du LPD, rapport coût-efficacité, laparotomie et taux de laparotomies négatives, diagnostics retardés et qualité de vie.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont, de façon indépendante, sélectionné les essais à inclure, évalué leur qualité méthodologique et extrait les données. Lorsque cela a été possible, les données ont été combinées et les risques relatifs (RR), les différences de risque (DR) et les différences de moyenne pondérée, chacun avec des intervalles de confiance (IC) à 95 %, ont été calculés à l'aide de modèles à effets fixes ou aléatoires, selon le cas.

Résultats principaux: 

Nous avons recensé quatre études répondant à nos critères d'inclusion. Globalement, les essais étaient d'une qualité méthodologique modérée. Peu d'auteurs d'essais ont répondu à nos demandes écrites visant à tenter de résoudre des questions controversées et à obtenir des données individuelles de patients. Nous avons combiné les données de mortalité de trois essais portant sur 1 254 patients ; le risque relatif en faveur du bras d'EG a été de 1,00 (IC à 95 % 0,50 à 2,00). Les voies par EG ont réduit sensiblement le nombre de TDM (DR à effets aléatoires -0,52, IC à 95 % -0,83 à -0,21), mais on ignore la signification de ce résultat. En raison de la faible sensibilité de l'échographie, la réduction des TDM peut se traduire par un nombre de sujets à traiter pour observer un bénéfice ou un effet indésirable de deux.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.