Services de soins spécialisés à domicile pour les enfants atteints de maladies aiguës et chroniques

Cette revue avait pour objectif d'examiner si les services de soins pédiatriques spécialisés à domicile pour les enfants atteints de maladies aiguës et chroniques réduisent le nombre d'admissions hospitalières et la durée de séjour, augmentent les soins de santé dans la communauté et réduisent le stress familial pendant la maladie des enfants. Il s'agit d'une mise à jour de notre revue originale publiée en 2006. Nous avons trouvé sept essais contrôlés randomisés (ECR) pertinents portant sur un total de 840 enfants de la naissance à 18 ans atteints de maladies aiguës et/ou chroniques bénéficiant soit de services de soins spécialisés à domicile soit de soins de santé conventionnels. Les critères de jugement incluaient l'utilisation de services de soins de santé, la santé physique et mentale, la satisfaction, les résultats indésirables sur la santé et les coûts. Nous avons décidé de ne pas combiner les résultats de ces ECR en raison de la variété des types de services proposés, des types de participants et des mesures de résultat utilisées. Les résultats des ECR individuels indiquent une satisfaction améliorée en cas de soins à domicile, sans impact indésirable sur les résultats de santé physique chez les enfants. Il existe des preuves que les services de soins spécialisés à domicile réduisent la durée d'hospitalisation. Cependant, il n'existe pas de preuves indiquant qu'ils conduisent à une réduction de l'utilisation des services hospitaliers. D'autres essais, mesurant la santé, la satisfaction, l'utilisation des services et les coûts à long terme, sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les recherches actuelles ne fournissent pas de données prouvant une réduction de l'accès aux services hospitaliers ou une réduction du taux de réadmission hospitalière chez les enfants atteints de maladies aiguës et chroniques utilisant des services de soins spécialisés à domicile. Cependant, le seul résultat commun à un petit nombre d'études était qu'il existe une réduction significative de la durée d'hospitalisation. Les résultats préliminaires indiquent une absence d'impact indésirable sur les résultats de santé physique et un certain nombre d'articles indiquaient une satisfaction accrue en cas de soins à domicile. D'autres essais, mesurant la santé, la satisfaction, l'utilisation des services et les coûts à long terme, sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les services de soins pédiatriques spécialisés à domicile ont été proposés comme moyen avantageux de réduire la détresse provoquée par les admissions hospitalières, tout en augmentant les soins par les médecins généralistes et en réduisant la longueur d'hospitalisation. Cette revue est une mise à jour de notre revue originale, qui a été publiée en 2006.

Objectifs: 

Évaluer les services de soins spécialisés à domicile pour les enfants atteints de maladies aiguës et chroniques.

La stratégie de recherche documentaire: 

En février 2012, nous avons effectué des recherches dans les bases de données suivantes : le registre Cochrane des essais contrôlés - Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) dans The Cochrane Library 2012 numéro 2, Ovid MEDLINE, EMBASE, PsycINFO, CINAHL et Sociological Abstracts. Nous avons également effectué des recherches dans ClinicalTrials.gov et le système d'enregistrement international des essais cliniques de l'OMS. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) portant sur des enfants de la naissance à 18 ans atteints de maladies aiguës ou chroniques bénéficiant de services de soins spécialisés à domicile en comparaison aux soins de santé conventionnels. Les critères de jugement incluaient l'utilisation de soins de santé, la santé physique et mentale, la satisfaction, les résultats indésirables sur la santé et les coûts.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de cette revue ont extrait les données des études de manière indépendante et résolu toute divergence en ayant recours à un troisième auteur. Une méta-analyse n'était pas appropriée en raison de la diversité clinique des études et du manque de mesures de résultat communes.

Résultats principaux: 

Nous avons passé au crible 4 226 titres pour obtenir sept ECR portant sur un total de 840 participants. Les participants, les interventions et les critères de jugement étaient divers. Aucune différence significative n'a été observée en termes de résultats sur la santé. Deux études signalaient une réduction de la durée d'hospitalisation sans aucune différence de taux de réadmission hospitalière. Trois études signalaient une réduction de l'anxiété parentale, et une amélioration du comportement des enfants a été rapportée dans trois études. Globalement, une satisfaction parentale accrue a été indiquée dans les trois études. Par ailleurs, une meilleure capacité à faire face de la part des parents et un meilleur fonctionnement familial ont été signalés dans une étude. Par contraste, une étude a signalé l'absence d'impact sur les contraintes des traitements pesant sur les parents ou sur le statut fonctionnel des enfants. Dans deux études, il était indiqué que les soins à domicile étaient plus coûteux pour les prestataires de services mais sensiblement avantageux pour les familles, tandis qu'une étude n'indiquait aucun avantage financier significatif pour les familles.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.