Prise unique d'étoricoxib par voie orale pour soulager la douleur aiguë chez l'adulte souffrant d'une douleur modérée ou aiguë suite à une procédure chirurgicale

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'étoricoxib est un médicament anti-inflammatoire non-stéroïdien (AINS) qui soulage la douleur dans un certain nombre de différentes affections douloureuses. Cette revue a examiné l'efficacité démontrée par l'étoricoxib pour soulager la douleur modérée ou aiguë suite à une intervention chirurgicale. Six études ont fourni des données. L'étoricoxib 120 mg a permit de soulager efficacement la douleur pour presque 7 participants sur 10 (66 %), comparés à plus d'1 participant à peine sur 10 (12 %) avec un placebo. La durée du soulagement de la douleur était beaucoup plus longue avec l'étoricoxib, à plus de 20 heures, comparée à deux heures avec un placebo, faisant de lui l'un des analgésiques oraux les plus efficaces dans la douleur aiguë. Les événements indésirables sont survenus à des taux similaires avec l'étoricoxib et le placebo. Aucun événement indésirable grave ou arrêt prématuré dû à des événements indésirables n'est survenu avec l'étoricoxib.

Conclusions des auteurs: 

L'étude supplémentaire n'a pas changé les résultats par rapport à la première revue publiée en 2009, mais rend le résultat plus robuste. La prise unique d'étoricoxib par voie orale produit des niveaux élevés de soulagement de la douleur de bonne qualité après une intervention chirurgicale et les événements indésirables n'étaient pas différents de ceux du placebo. La dose de 120 mg est aussi efficace, ou meilleure, que d'autres analgésiques fréquemment utilisés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'étoricoxib est un inhibiteur sélectif de la cyclo-oxygénase-2 (COX-2) prescrit pour soulager les douleurs chroniques de l'arthrose et de l'arthrite rhumatoïde, ainsi que les douleurs aiguës dans certaines juridictions. On pense que cette classe de médicaments est associée à un nombre plus réduit d'effets gastro-intestinaux supérieurs indésirables que les médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) conventionnels. Une étude supplémentaire portant sur la douleur postopératoire aiguë a été publiée depuis que la revue originale a été achevée dans le numéro 2, 2009.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité analgésique et les effets indésirables d'une prise unique d'étoricoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire modérée à aiguë.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE, l'Oxford Pain Database, ClinicalTrials.gov, et les listes bibliographiques des articles. La recherche la plus récente a été effectuée le 03.01.12.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques contrôlés par placebo, randomisés, en double aveugle portant sur la prise unique d'étoricoxib par voie orale pour le traitement de la douleur postopératoire aiguë chez l'adulte.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont sélectionné les essais à inclure, évalué leur qualité et extrait les données de façon indépendante. Nous avons utilisé l'aire sous la courbe du soulagement de la douleur sur le temps pour déduire la proportion de participants ayant reçu l'étoricoxib ou un placebo avec au moins 50 % de soulagement de la douleur sur six heures, en utilisant des équations validées. Nous avons calculé le risque relatif (RR) et le nombre de sujets à traiter (NST) pour observer un bénéfice du traitement. Nous avons utilisé les informations sur l'usage d'un médicament de secours pour calculer la proportion de participants nécessitant un médicament de secours et la moyenne pondérée du délai moyen avant usage. Nous avons aussi recueilli des informations sur les effets indésirables.

Résultats principaux: 

Une étude supplémentaire a été rajoutée à cette mise à jour de la revue, donnant un total de six études incluses avec 1 214 participants dans des comparaisons de l'étoricoxib avec un placebo. Les six études avaient toutes rendu compte de la dose de 120 mg (798 participants dans une comparaison avec un placebo). Au moins 50 % du soulagement de la douleur était rapporté par 66 % avec l'étoricoxib 120 mg et par 12 % avec le placebo (NST 1,8 (1,7 à 2,0)). Pour les études dentaires uniquement, le nombre de sujets à traiter (NST) était de 1,6 (1,5 à 1,8). Bien que la nouvelle étude comptât presque le double du nombre de participants dans les études incluses, elle n'a rajouté que 25 % environ de données supplémentaires pour la dose de 120 mg et le résultat reste inchangé. D'autres doses (60, 90, 180 et 240 mg) ont été étudiées individuellement dans un bras de traitement uniquement et nous n'avons pas réalisé d'analyse groupée.

Un nombre significativement plus réduit de participants avaient utilisé un médicament de secours sur 24 heures au cours du traitement avec l'étoricoxib 120 mg qu'avec le placebo (nombre de sujets à traiter (NST) pour prévenir la reprise du traitement 2,2 (1,9 à 2,8)), et le délai moyen avant usage du médicament de secours était de 20 heures pour l'étoricoxib et de deux heures pour le placebo. Des événements indésirables ont été signalés à un taux similaire pour le placebo, sans aucun événement grave.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.