Anesthésiques topiques pour le traitement de la douleur périnéale après l'accouchement

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si les anesthésiques locaux appliqués sur le périnée contribuent à soulager la douleur périnéale après l'accouchement.

Le périnée est chez la femme la région située entre le vagin et le rectum, qui peut être traumatisée pendant l'accouchement suite à une déchirure ou à une incision chirurgicale (épisiotomie). Les anesthésiques locaux sont faciles à utiliser et peu coûteux, mais leur efficacité doit être évaluée. Cette revue des essais a trouvé huit études utilisant une variété d'anesthésiques. Les données étaient insuffisantes pour déterminer s’ils ont contribué à soulager la douleur, et leurs effets à long terme n'ont pas été évalués. Des recherches supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l'efficacité des anesthésiques topiques sur la douleur, les résultats à long terme, les relations et la qualité de vie, mais aussi l'efficacité des différents anesthésiques topiques.

Conclusions des auteurs: 

La preuve de l'efficacité de l’application topique d’anesthésiques locaux pour le traitement de la douleur périnéale n'est pas convaincante. Aucune évaluation des effets à long terme de l’application topique d’anesthésiques locaux n’a été effectuée.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le traumatisme périnéal est un problème majeur qui touche des millions de femmes dans le monde chaque année. Le degré de douleur périnéale et d'inconfort associé à un traumatisme périnéal est souvent sous-estimé. La douleur a souvent un retentissement sur les activités quotidiennes élémentaires de la femme, comme marcher, s'asseoir et uriner mais aussi un impact négatif sur le vécu de la maternité.

Objectifs: 

Évaluer les effets des anesthésiques topiques pour le soulagement de la douleur périnéale après l'accouchement, en milieu hospitalier et après la sortie de l’établissement de santé.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juin 2007).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés comparant un anesthésique topique avec l’absence de traitement, un placebo ou un traitement alternatif.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué, de manière indépendante, l'éligibilité et la qualité des essais, et saisi en double les données. Nous avons contacté les auteurs des études afin d'obtenir des informations complémentaires.

Résultats principaux: 

Huit essais portant sur 976 femmes ont été inclus dans la revue. Cinq de ces essais ont mesuré la douleur vécue jusqu'à 24 heures après la naissance, mais des méthodes différentes d'évaluation de la douleur ont été utilisées dans chacune des études. Aucune différence en termes de soulagement de la douleur n’a été observée dans aucun des cinq essais lors de la comparaison d’un anesthésique topique avec un placebo. L'une de ces études a comparé des anesthésiques topiques à des suppositoires vaginaux d’indométhacine mais aucune différence significative des scores de douleur moyens n’a été constatée. Tous les essais ont uniquement rapporté un suivi de courte durée (jusqu'à quatre jours). Deux essais ont étudié l’administration d’une analgésie supplémentaire contre la douleur périnéale, dont un essai a conclu à une diminution du recours à une analgésie supplémentaire avec l’administration d’epifoam comparativement à un placebo (risque relatif (RR) = 0,58, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,40 à 0,84, un essai, 97 femmes). Cependant, la lignocaïne/lidocaïne n'a montré aucune différence en ce qui concerne l'utilisation d’une analgésie supplémentaire. Les effets indésirables n'ont pas été formellement évalués dans les études ; toutefois certaines études ont mentionné qu'il n'y avait pas d'effets secondaires assez graves pour interrompre le traitement. Une étude a révélé que les femmes du groupe sous traitement étaient davantage satisfaites que celles du groupe sous placebo (RR = 0,09, IC à 95 % 0,01 à 0,65, un essai, 103 femmes).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.