Méthode avec ou sans bistouri pour l’isolement des canaux déférents au cours d'une vasectomie

La vasectomie est une méthode chirurgicale qui s’adresse aux hommes et qui consiste à inciser ou à ligaturer les canaux déférents. Les canaux déférents sont des tubes acheminant le sperme depuis les testicules. L’objectif de la vasectomie est de fournir une contraception permanente. En général, l’opération consiste à inciser la peau du scrotum à l’aide d’un bistouri. Une nouvelle technique utilise un instrument pointu pour perforer la peau. L’objectif de cette technique est de diminuer le nombre de problèmes liés à des saignements, des hématomes et des infections. Cette revue a étudié si la technique sans bistouri pour l’isolement des canaux déférents était aussi efficace que la technique avec bistouri. Elle s’est également intéressée à tous leurs effets secondaires, ainsi qu’à la satisfaction des hommes vis-à-vis de cette méthode.

En février 2014, nous avons effectué une recherche informatisée d’études comparant la méthode sans bistouri à celle avec bistouri pour l’isolement des canaux déférents. Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés dans toutes les langues. Pour la revue initiale, nous avons aussi effectué des recherches dans les listes bibliographiques des articles pertinents et les chapitres d’ouvrages.

Nous avons trouvé deux essais étudiant la méthode sans bistouri pour l’isolement des canaux déférents. Les essais présentaient des résultats quelque peu différents. L’essai avec le plus grand nombre de sujets indiquait que la méthode sans bistouri provoquait moins de saignements, d’infections et de douleur pendant et après la procédure. L’approche sans bistouri nécessitait moins de temps pour l’opération et permettait un retour à l’activité sexuelle plus rapide. L’étude avec le plus petit nombre de sujets ne montrait aucune de ces différences. Toutefois, il est possible que l’étude ait été trop petite et beaucoup d’hommes étaient perdus de vue lors des visites de suivi. Les deux méthodes ne différaient pas pour le nombre d’hommes devenus stériles.

Conclusions des auteurs: 

La méthode d’isolement des canaux déférents sans bistouri provoque moins de saignements, d’hématomes, d’infections et de douleur. Elle écourte également la durée de l’opération par rapport la technique d’incision standard. Aucune différence au niveau de l’efficacité n’a été constatée entre les deux méthodes.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

À l’heure actuelle, les deux techniques chirurgicales les plus courantes pour isoler les canaux déférents au cours d’une vasectomie sont la méthode d’incision et la technique sans bistouri. Alors que la technique d’incision standard utilise un bistouri pour effectuer une ou deux incisions, la technique sans bistouri utilise un instrument pointu, de type pince, pour perforer la peau. La technique sans bistouri vise à réduire le nombre d’événements indésirables, surtout les saignements, les contusions, les hématomes, les infections et la douleur, mais aussi à écourter la durée de l’opération chirurgicale.

Objectifs: 

L’objectif de cette revue était de comparer l’efficacité, la sécurité et l’acceptabilité de la méthode d’isolement des canaux déférents avec incision versus sans bistouri.

La stratégie de recherche documentaire: 

En février 2014, nous avons effectué des recherches dans les bases de données informatisées de CENTRAL, MEDLINE, POPLINE et LILACS. Nous avons recherché les essais cliniques récents dans ClinicalTrials.gov et le système d’enregistrement international des essais cliniques (International Clinical Trials Registry Platform). Les recherches précédentes incluaient aussi EMBASE. Pour la revue initiale, nous avons effectué des recherches dans les listes bibliographiques des articles pertinents et les chapitres d’ouvrages.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et les essais cliniques contrôlés étaient inclus dans cette revue. Aucune restriction de langue n’a été appliquée lors de la notification des essais.

Recueil et analyse des données: 

Nous avons évalué tous les titres et résumés figurant dans les recherches de littérature et deux auteurs ont extrait de façon indépendante les données à partir des articles identifiés pour l’inclusion. Les critères de jugement incluaient la sécurité, l’acceptabilité, la durée de l’opération, l’efficacité contraceptive et l’interruption. Nous avons calculé les rapports de cotes (Odds Ratio (OR)) de Peto avec les intervalles de confiance (IC) à 95 % pour les variables dichotomiques.

Résultats principaux: 

Deux essais contrôlés randomisés évaluaient la technique sans bistouri et présentaient des conclusions différentes. L’essai avec le plus nombre de sujets indiquait une baisse des saignements périopératoires (OR 0,49 ; IC à 95 % 0,27 à 0,89) et de la douleur pendant l’opération (OR 0,75 ; IC à 95 % 0,61 à 0,93), mais aussi des douleurs scrotales (OR 0,63 ; IC à 95 % 0,50 à 0,80) et des infections dues à l’incision (OR 0,21 ; IC à 95 % 0,06 à 0,78) lors des visites de suivi par rapport au groupe ayant subi une incision standard. Les deux études ont trouvé moins d’hématomes avec la technique sans bistouri (OR 0,23 ; IC à 95 % 0,15 à 0,36). Les opérations utilisant la méthode sans bistouri duraient moins longtemps et permettaient une reprise plus rapide de l’activité sexuelle. L’étude avec le plus petit nombre de sujets ne révélait aucune de ces différences ; toutefois, l’étude pouvait ne pas les avoir identifiées en raison d’une petite taille d’échantillon, ainsi qu’un nombre élevé de perdus de vue lors des visites de suivi. Aucun des essais n’a trouvé de différences au niveau de l’efficacité de la vasectomie entre les deux méthodes d’isolement des canaux déférents.

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.