Médicaments trypanocidesx pour le traitement de la maladie de Chagas symptomatique en phase terminale

L’infection par le parasite Trypanosoma cruzi provoque la Trypanosomiase américaine ou maladie de Chagas. Des preuves attestent que les médicaments trypanocidaux avec nitrofurane et composés imidazolés peuvent traiter les infections aiguës à Trypanosoma cruzi. L'efficacité de ces interventions pour traiter une infection chronique spécifiquement manifeste, la cardiomyopathie chagasique chronique, n’est toutefois pas claire. Nous avons systématiquement passé en revue la littérature afin de trouver des essais cliniques contrôlés randomisés en double aveugle avec ou sans placebo publiés depuis 1965, date de la première commercialisation de ces traitements. Nous avons trouvé un seul essai clinique randomisé en double aveugle et cinq séries cas-témoins ou séries de cas qui ont abordé le traitement trypanocide de l’infection chronique à Typanosoma cruzi . (maladie de Chagas chronique) chez l’homme. Après avoir passé ces données limitées en revue, nous avons conclu que le traitement avec ces médicaments n’est pas suffisamment bien étayé quant à la valeur clinique et à la capacité à éliminer le parasitisme des tissus ou à induire la disparition des anticorps circulants. De nouveaux médicaments sont actuellement en cours de développement et des essais cliniques doivent être effectués afin d’évaluer leur utilisation dans l’infection chronique à Typanosoma cruzi et les maladies associées.

Conclusions des auteurs: 

Jusqu’à présent, les preuves sont insuffisantes pour étayer l’efficacité des nitrofuranes ou des médicaments imidazolés en tant que traitement recommandé de la CCC et des infections à T.cruzi chroniques, plus spécifiquement si une cardiopathie manifeste est présente. Un essai contrôlé randomisé bien conçu est actuellement en cours afin de clarifier l’efficacité de ces médicaments, toutefois il est nécessaire de déterminer si les nouveaux médicaments conviennent au traitement des patients cardiaques souffrant de CCC.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes atteintes de la maladie de Chagas (Trypanosomiase américaine) peuvent développer des problèmes cardiaques progressifs et potentiellement mortels. Les médicaments actuellement utilisés pour éliminer le parasite en cause, Trypanosoma cruzi, ont une valeur thérapeutique limitée et sont administrés dans les phases précoces de la maladie. Il a été proposé d’étendre l’utilisation de ces médicaments afin de traiter l’infection au stade chronique symptomatique associé à une cardiopathie chagasique chronique (CCC) et à une cardiomyopathie dilatée progressive.

Objectifs: 

Mettre à jour la revue systématique qui a évalué les effets (préjudices et bénéfices) des nitrofuranes et des médicaments trypanocides imidazolés pour le traitement de la maladie de Chagas chronique en phase terminale et de la CCC.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les recherches menées depuis 2008 ont été reprises le 31 mars 2010 dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) de The Cochrane Library (numéro 1, 2010), MEDLINE (OVID) (1985 à mars 2010), EMBASE (OVID) (1985 à mars 2010) et LILACS (1985 à mars 2010). Les dernières recherches effectuées dans BIREME (1985-2004), ARTEMISA (1985-2004) et SCIELO (1985-2004) datent de 2004. Des termes d’indexation en anglais et en espagnol ont été utilisés. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais cliniques contrôlés randomisés (ECR) menés en simple ou en double aveugle et comparant des médicaments trypanocides au placebo ou à l’absence de traitement en cas de CCC.

Recueil et analyse des données: 

Tous les articles récupérés ont été évalués par deux évaluateurs de manière indépendante selon une liste de vérification prédéfinie afin de déterminer s’ils répondaient aux critères d’inclusion. Deux évaluateurs indépendants ont recueilli les données à l’aide d’un formulaire préconçu expérimenté sur trois articles avant de réaliser la revue. Les désaccords ont été résolus par l’intervention d’un troisième évaluateur. Si les informations étaient indisponibles, les articles ont été exclus. Nous avons prévu une analyse quantitative de la réduction de la charge parasitaire, si elle est enregistrée comme variable catégorielle, ou de la réduction des titres d’anticorps spécifiques. Cependant, les données disponibles en quantité insuffisante n’ont pas permis d’effectuer une analyse quantitative. Nous avons préparé une description qualitative des données identifiées.

Résultats principaux: 

Les recherches mises à jour n’ont identifié aucun nouvel essai. Une étude en cours a été ajoutée pour évaluation ultérieure. Précédemment, un seul essai randomisé en double aveugle contrôlé versus placebo et cinq études non contrôlées ou non randomisées ayant une certaine pertinence ont été trouvés.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.