Sites d'accès veineux central pour prévenir les caillots sanguins veineux, le rétrécissement des vaisseaux sanguins et l'infection

L'accès veineux central (AVC) implique un cathéter de gros diamètre inséré dans une veine du cou, du thorax ou de l'aine (fémorale) afin d'administrer des médicaments qui ne peuvent pas être administrés par voie orale ou par une aiguille conventionnelle (canule ou tube dans le bras). L'AVC est largement utilisé. Cependant, ses complications thrombotiques (provoquant un caillot sanguin) et infectieuses peuvent mettre en jeu le pronostic vital et impliquer un traitement coûteux. Les recherches ont révélé que le risque de complications liées aux cathéters variait selon les sites d'insertion des cathéters veineux centraux (CVC). Il serait utile de déterminer le site d'insertion préféré pour minimiser le risque de complications liées aux cathéters. Cette revue a examiné les preuves éventuelles indiquant qu'un AVC par un site (cou, thorax ou région fémorale) était meilleur qu'un autre. Quatre études comparant des données portant sur 1 513 patients ont été identifiées. Pour cette revue, trois comparaisons ont été évaluées : 1) voies d'AVC jugulaires internes versus sous-clavières ; 2) voies d'AVC fémorales versus sous-clavières ; et 3) voies d'AVC fémorales versus jugulaires internes. Nous avons comparé l'insertion de cathéter à court terme et à long terme. Nous avons défini le long terme comme une durée supérieure à un mois et le court terme comme une durée inférieure à un mois, conformément à la définition de la Food and Drug Administration (FDA). Aucun essai contrôlé randomisé comparant les trois voies d'AVC et rapportant les complications de sténose veineuse n'a été trouvé.

Les voies d'AVC sous-clavières et jugulaires internes présentaient des risques similaires de complications liées aux cathéters dans les cas d'insertion de cathéter à long terme chez les patients cancéreux. L'AVC sous-clavier était préférable à l'AVC fémoral dans les cas d'insertion de cathéter à court terme en raison de risques plus faibles de colonisation du cathéter et de complications thrombotiques. Dans les cas d'insertion de cathéter pour l'hémodialyse à court terme, les voies d'AVC fémorales et jugulaires internes présentaient des risques similaires de complications liées aux cathéters, si ce n'est que les voies d'AVC jugulaires internes étaient associées à des risques plus importants de complications mécaniques. Des essais supplémentaires comparant les voies d'AVC sous-clavières, fémorales et jugulaires sont nécessaires.

Conclusions des auteurs: 

Les voies d'AVC sous-clavières et jugulaires internes présentaient des risques similaires de complications liées au cathéter dans les cas de cathétérisation à long terme chez les patients cancéreux. L'AVC sous-clavier est préférable à l'AVC fémoral dans les cas de cathétérisation à court terme en raison de risques plus faibles de colonisation du cathéter et de complications thrombotiques. Dans les cas de cathétérisation pour hémodialyse à court terme, les voies d'AVC fémorales et jugulaires internes présentent des risques similaires de complications liées aux cathéters, si ce n'est que les voies d'AVC jugulaires internes sont associées à des risques plus importants de complications mécaniques.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L'accès veineux central (AVC) est largement utilisé. Cependant, ses complications liées à une thrombose, une sténose ou une infection peuvent mettre en jeu le pronostic vital et impliquer un traitement coûteux. Les recherches ont révélé que le risque de complications liées aux cathéters variait selon le site d'AVC. Il serait utile de déterminer le site d'insertion préféré pour minimiser le risque de complications liées aux cathéters. Cette revue a été publiée à l'origine en 2007 et a été mise à jour en 2011.

Objectifs: 

1. Notre objectif principal était d'établir si les voies d'AVC jugulaires, sous-clavières ou fémorales entraînaient une incidence plus faible de la thrombose veineuse, de la sténose veineuse ou des infections liées aux dispositifs d'AVC chez les patients adultes.

2. Notre objectif secondaire était de déterminer si les voies d'AVC jugulaires, sous-clavières ou fémorales avaient un effet sur l'incidence des complications mécaniques liées aux cathéters chez les patients adultes et de déterminer les raisons pour lesquelles les patients se retiraient des études prématurément.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans les bases de données CENTRAL (The Cochrane Library 2011, numéro 9), MEDLINE, CINAHL, EMBASE (des origines à septembre 2011), dans quatre bases de données chinoises (les bases de données CBM, WANFANG DATA, CAJD et VIP) (des origines à novembre 2011), dans Google Scholar et dans les bibliographies des revues publiées. La recherche originale a été réalisée en décembre 2006. Nous avons également contacté des chercheurs dans le domaine. Il n'y avait aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Nous avons inclus des essais contrôlés randomisés comparant les voies d'insertion de cathéters veineux centraux.

Recueil et analyse des données: 

Trois auteurs ont évalué les études potentiellement pertinentes de manière indépendante. Nous avons résolu les désaccords par des discussions. Les données dichotomiques sur les complications liées aux cathéters ont été analysées. Nous avons calculé les risques relatifs (RR) et leurs intervalles de confiance (IC) à 95 % au moyen d'un modèle à effets aléatoires.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 5 854 références bibliographiques à partir de la stratégie de recherche initiale ; 28 références ont ensuite été identifiées comme potentiellement pertinentes. Parmi celles-ci, nous avons inclus quatre études fournissant des données sur 1 513 participants. Nous avons entrepris une analyse par sous-groupes a priori en fonction de la durée de cathétérisation, à court terme (< un mois) et à long terme (> un mois), telle que définie par la Food and Drug Administration (FDA).

Aucun essai contrôlé randomisé (ECR) comparant les trois voies d'AVC et rapportant les complications de sténose veineuse n'a été trouvé.

Concernant les voies d'AVC jugulaires internes versus sous-clavières, les preuves étaient modérées et applicables à la cathétérisation à long terme chez les patients cancéreux. Les voies d'AVC sous-clavières et jugulaires internes présentaient des risques similaires de complications liées aux cathéters. Concernant les voies d'AVC fémorales versus sous-clavières, les preuves étaient importantes et applicables à la cathétérisation à court terme chez les patients en phase critique. Les voies d'AVC sous-clavières étaient préférables aux voies d'AVC fémorales dans les cas de cathétérisation à court terme, car les voies d'AVC fémorales étaient associées à des risques plus élevés de colonisation des cathéters (14,18 % ou 19/134 versus 2,21 % ou 3/136) (n = 270, un ECR, RR 6,43, IC à 95 % 1,95 à 21,21) et de complications thrombotiques (21,55 % ou 25/116 versus 1,87 % ou 2/107) (n = 223, un ECR, RR 11,53, IC à 95 % 2,80 à 47,52) qu'avec les voies d'AVC sous-clavières. Concernant les voies d'AVC fémorales versus jugulaires internes, les preuves étaient modérées et applicables à la cathétérisation d'hémodialyse à court terme chez les patients en phase critique. Aucune différence significative n'a été constatée entre les voies d'AVC fémorales et jugulaires internes en termes de colonisation des cathéters, d'infection du courant sanguin liée au cathéter (ICSC) et de complications thrombotiques, mais moins de complications mécaniques sont survenues avec les voies d'AVC fémorales (4,86 % ou 18/370 versus 9,56 % ou 35/366) (n = 736, un ECR, RR 0,51, IC à 95 % 0,29 à 0,88).

Notes de traduction: 

Translated by: French Cochrane Centre

Translation supported by: Ministère du Travail, de l'Emploi et de la Santé Français

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.