Attelles et orthèses pour l'arthrose

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Ce résumé d’une revue Cochrane présente les connaissances actuelles issues de nos recherches concernant l'effet des attelles et orthèses pour l'arthrose du genou.

Cette revue montre que, pour les personnes atteintes d'arthrose du genou :

Le port d'une attelle de genou par rapport à l'absence d'attelle :

Augmente la distance pouvant être parcourue à pied.
Ne ferait aucune différence en matière de douleur, de fonction du genou ou de qualité de vie.


Le port d'une orthèse à coin pronateur par rapport au port d'une orthèse neutre :

Ne ferait aucune différence en matière de douleur, de fonction du genou ou de bien-être général.


Le port d'une semelle à bandes élastiques par rapport au port d'un coin pronateur classique après 6 mois :

Pourrait améliorer la douleur et les capacités fonctionnelles.


Dans de nombreux cas, nous ne disposons pas d’informations précises concernant les effets secondaires et les complications. Les effets secondaires potentiels peuvent inclure une douleur à l'arrière du genou, une lombalgie, une douleur de la plante du pied, une irritation de la peau et un ajustement inapproprié.

L'évaluation à long terme des changements des articulations visibles à la radiographie n'a pas été mesurée dans ces études.

Qu'est-ce que l'arthrose et que sont les attelles et les orthèses ?
L'arthrose est la forme d'arthrite la plus courante. Elle peut affecter les mains, les hanches, les épaules et les genoux. En cas d'arthrose, le cartilage qui protège les extrémités des os se casse et entraîne une douleur et un gonflement. L'arthrose peut affecter différentes zones du genou ou l'ensemble du genou. Selon la zone affectée, l'arthrose peut modifier l'alignement des articulations. Les attelles et les orthèses sont des appareils qui soutiennent l'articulation du genou. Les orthèses sont des semelles qui s'insèrent confortablement dans les chaussures. Les attelles se composent de métal, de mousse, de plastique, de matériau élastique et de bandes de fixation. Une attelle de genou peut être conçue sur mesure pour le patient.

Meilleure estimation de ce qui arrive aux personnes atteintes d'arthrose qui utilisent une attelle de genou :

Distance de marche : Les patients étaient capables de marcher 1,8 km de plus après avoir porté une attelle de genou pendant un an. Ces résultats reposent sur des preuves de haute qualité.


Meilleure estimation de ce qui arrive aux personnes atteintes d'arthrose qui portent une orthèse de pied ou de cheville :

Douleur : La douleur diminuait de 14 points supplémentaires sur une échelle de 0 à 100 après le port d'une orthèse pendant 6 mois. Ces résultats reposent sur des preuves de faible qualité.


Les chiffres présentés constituent notre meilleure estimation. Dans la mesure du possible, nous avons également présenté une plage car la probabilité que l'effet réel du traitement se situe quelque part dans cette plage est de 95 %.

Conclusions des auteurs: 

Sur la base de deux études portant sur une attelle et de trois études portant sur une semelle, nous concluons qu'il existe une preuve de niveau « argent » (www.cochranemsk.org) indiquant qu'une attelle et une semelle à coin pronateur présentent un petit effet bénéfique.
Une preuve de niveau « argent » indique que les semelles à bandes corrigent l'alignement de la jambe. L'adhésion au port de l'attelle et de la semelle à long terme est cependant faible. Aucune preuve n'indique qu'une attelle est plus efficace qu'une semelle.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les patients atteints d'arthrose du genou peuvent être traités au moyen d'une attelle ou d'une orthèse (semelle). Le principal objectif de ces aides est de réduire la douleur, d'améliorer les capacités physiques et de ralentir potentiellement la progression de la maladie. Cette revue a été initialement publiée dans le numéro 1, 2005.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité d'une attelle ou d'une orthèse pour le traitement de l'arthrose du genou.

La stratégie de recherche documentaire: 

Registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL), MEDLINE, EMBASE (Current contents, Health STAR) jusqu'en octobre 2002 pour la revue originale et jusqu'en mai 2007 pour cette mise à jour. Les références bibliographiques des essais identifiés ont fait l'objet d'une présélection.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés et comparatifs étudiant tous les types d'attelles et d'orthèses pour l'arthrose du genou.

Recueil et analyse des données: 

La sélection des essais, l'extraction des données et l'évaluation de la qualité des essais ont été effectuées par trois évaluateurs de manière indépendante. L'hétérogénéité des études n'a pas permis de combiner les mesures de résultats.

Résultats principaux: 

Cinq études (n = 589) ont été incluses : deux portaient sur une attelle de genou et trois portaient sur des orthèses. Dans les études de suivi à plus long terme (1 à 2 ans), de nombreux patients ont arrêté de porter leur attelle ou leur semelle.

Les scores de douleur et de capacités fonctionnelles d'un groupe portant une attelle et une gaine néoprène présentaient une amélioration à 6 mois supérieure à celle du groupe témoin. Dans une deuxième étude portant sur une attelle, les scores de douleur et de capacités fonctionnelles présentaient une amélioration dans le groupe de l'attelle par rapport au groupe témoin, mais seule la distance de marche était significativement supérieure.

Une étude montrait une réduction significative de la prise d'AINS et une adhésion considérablement supérieure pour le groupe du coin pronateur que pour le groupe de l'orthèse neutre, mais les scores de capacités fonctionnelles à 6 et 24 mois ne présentaient pas de différence significative.

Lors d'un suivi à 6 mois, une autre étude portant sur une semelle montrait que le score de douleur présentait une amélioration significative dans le groupe de la semelle à bandes par rapport au groupe du coin pronateur traditionnel (pourcentage de différence relative (PDR = 29 %)). L'angle fémoro-tibial présentait une amélioration significative dans le groupe de la semelle à bandes à 6 et 24 mois (PDR lors de ces deux mesures = -1,1 %). Les scores de douleur et de capacités fonctionnelles ne présentaient pas de différence significative à 24 mois.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.