Les attelles de poignet et les chaussures montantes semblent utiles aux personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde.

Dix études ont examiné les effets des attelles de poignet actives, des attelles de main et de poignet de repos et des chaussures/semelles adaptées pour les personnes atteintes de polyarthrite rhumatoïde. Bien qu'aucune preuve n'indique que le port d'attelles de main et de poignet de repos ait un effet sur la douleur, la force de préhension ou le nombre d'articulations enflées, les participants ayant porté ces attelles pendant deux mois préféraient les porter et préféraient les attelles rembourrées. Une étude montrait que le port de chaussures montantes pendant deux mois apportait des bénéfices significatifs en termes de réduction de la douleur pendant la marche et en montant les escaliers. Les chaussures montantes portées avec des semelles semi-rigides étaient plus efficaces pour soulager la douleur que les chaussures montantes seules.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour tirer des conclusions définitives concernant l'efficacité des attelles de poignet actives en matière de réduction de la douleur ou d'amélioration des capacités fonctionnelles des personnes atteintes de PR. Les effets indésirables potentiels, tels qu'une réduction de l'amplitude de mouvement, ne semblent pas poser de problèmes, bien que certaines attelles réduisent la force de préhension et la dextérité. De même, les preuves préliminaires suggèrent que les attelles de main et de poignet de repos ne semblent pas affecter l'amplitude de mouvement ni la douleur, mais que les participants préféraient tout de même les porter. Des preuves permettent d'établir que les chaussures montantes et les semelles moulées réduisent la douleur lors du port de poids en station debout, en marchant et en montant les escaliers. Les semelles de soutien peuvent être efficaces pour prévenir la progression de l'angle de l'hallux abductus mais ne semblent pas affecter la douleur.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les attelles/orthèses sont souvent recommandées aux patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (PR) pour soulager la douleur, réduire le gonflement et/ou prévenir la déformation. Ces orthèses se composent d'attelles de main de repos, de supports de poignet, d'attelles de doigt et de chaussures et semelles spéciales.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité des attelles/orthèses pour soulager la douleur, réduire le gonflement et/ou prévenir la déformation, et déterminer l'impact de ces attelles/orthèses sur la force, la mobilité et les capacités fonctionnelles des personnes atteintes de PR.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane du domaine « Médecine physique et de réadaptation », le registre du groupe de revue Cochrane sur les troubles musculo-squelettiques, le registre Cochrane des essais contrôlés jusqu'au numéro 4, 2001, les bases de données MEDLINE, EMBASE et PEDro, ainsi que les Current Contents jusqu'en janvier 2002, à l'aide de la stratégie de recherche documentaire mise au point par Cochrane Collaboration. Les études non publiées ont été identifiées au moyen d'une recherche manuelle dans les actes de conférences et en contactant les principaux experts.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés (ECR), les essais cliniques comparatifs (ECC), les études cas-témoins et les études de cohorte comparant l'utilisation d'orthèses spécifiques à un placebo, à un autre traitement actif (y compris à d'autres types d'orthèses) ou à un traitement régulier ont été sélectionnés sur la base d'un protocole a priori.

Recueil et analyse des données: 

La sélection des études et l'extraction des données ont été effectuées par deux évaluateurs de manière indépendante. La qualité méthodologique des ECR et des ECC a été évaluée à l'aide d'une échelle homologuée.

Résultats principaux: 

Dix articles portant sur 10 études étaient conformes aux critères d'inclusion. Ces études examinaient les éléments suivants : attelles de poignet actives (5), attelles de main et de poignet de repos (2) et chaussures et semelles spéciales (3). Des preuves permettent d'établir que le port d'attelles de poignet pendant le travail entraîne une réduction statistiquement significative de la force de préhension et n'affecte pas la douleur, la raideur matinale, la prise en pince ou la qualité de vie après une utilisation régulière allant jusqu'à six mois. Aucune preuve ne permet d'établir que les attelles de poignet et de main de repos modifient la douleur, la force de préhension, l'indice de Ritchie ou le nombre d'articulations enflées. Les participants ayant porté ces attelles pendant deux mois ont cependant indiqué qu'ils préféraient les utiliser et qu'ils préféraient les attelles de repos rembourrées aux attelles non rembourrées. La seule étude portant sur les chaussures spéciales montre que le port de chaussures montantes pendant deux mois apporte des avantages significatifs, notamment une réduction de la douleur en marchant et en montant les escaliers ainsi qu'un allongement de la durée de marche sans douleur (en minutes). Les chaussures montantes avec semelles semi-rigides étaient plus efficaces pour soulager la douleur que les chaussures montantes seules lorsqu'elles étaient portées pendant 12 semaines. Le semelles de soutien prévenaient la progression de l'angle de l'hallux valgus mais n'affectaient pas la douleur ni les capacités fonctionnelles.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.