Les vaccins antipneumococciques pour la drépanocytose

Les personnes atteintes de drépanocytose sont particulièrement vulnérables à l'infection à pneumocoques, qui peut être fatale. Les enfants âgés de moins de 24 mois sont à haut risque, mais les vaccins antipneumococciques polysaccharidiques habituels ne marchent pas forcément dans ce groupe d'âge. Les nouveaux vaccins pneumococciques conjugués pourraient aider à réduire le taux d'infection chez les personnes de tout âge atteintes de drépanocytose. Nous avons cherché des essais ayant comparé un calendrier de vaccination antipneumococcique polysaccharide ou conjuguée à un calendrier différent ou à l'absence de vaccination chez des personnes atteintes de drépanocytose. La revue inclut cinq essais totalisant 547 participants. Un essai avait montré que le vaccin polysaccharidique n'avait pas beaucoup réduit le risque d'infection chez les enfants de moins de trois ans, mais il n'était lié qu'à des effets indésirables mineurs. Trois essais sur des vaccins conjugués avaient mis en évidence des réponses d'anticorps accrues par rapport aux groupes de contrôle chez les personnes de tout âge, bien que des critères de résultat cliniques n'aient pas été mesurés lors de ces essais. Cette revue n'a pas établi si les vaccins préviennent l'infection ou diminuent les taux de mortalité. Nous recommandons l'utilisation de vaccins antipneumococciques conjugués chez les personnes atteintes de drépanocytose. Des essais randomisés seront nécessaires pour déterminer le meilleur calendrier de vaccination lorsque de nouveaux vaccins, potentiellement plus efficaces, seront disponibles. Ces essais devraient mesurer des critères cliniques d'efficacité.

Conclusions des auteurs: 

Des essais antérieurs ont montré que les vaccins antipneumococciques conjugués sont sûrs et efficaces chez les individus normalement sains, y compris chez ceux âgés de moins de deux ans. Les essais contrôlés inclus dans cette revue ont démontré l'immunogénicité (la capacité à induire la réponse immunitaire de l'organisme, sans laquelle il n'y a pas de protection) de ces vaccins, et des études observationnelles sur des sujets atteints de drépanocytose étayent ces conclusions. Nous recommandons donc l'utilisation de vaccins antipneumococciques conjugués chez les personnes atteintes de drépanocytose. Des essais randomisés sur des sujets atteints de drépanocytose seront nécessaires pour déterminer le meilleur schéma de vaccination lorsque de nouveaux vaccins, potentiellement plus efficaces, seront disponibles. Ces essais devraient mesurer des critères cliniques d'efficacité. Les essais inclus dans cette revue ont été publiés entre 1983 et 2003. Nous n'avons identifié aucun nouvel essai pertinent jusqu'à décembre 2011. Nous ne prévoyons donc pas de mettre à jour cette revue avant que de nouveaux essais soient publiés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les personnes atteintes de drépanocytose sont particulièrement exposées à l'infection à pneumocoques, qui peut être fatale. Les nourrissons (enfants âgés de moins de 24 mois) sont particulièrement à haut risque, mais les vaccins antipneumococciques polysaccharidiques habituels risquent d'être inefficaces dans ce groupe d'âge. De nouveaux vaccins pneumococciques conjugués sont maintenant disponibles, qui pourraient aider à réduire l'incidence de l'infection chez les personnes atteintes de drépanocytose.

Objectifs: 

Déterminer l'efficacité des vaccins antipneumococciques pour la réduction de la morbidité et de la mortalité chez les personnes atteintes de mucoviscidose.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué une recherche dans le registre d’essais cliniques du groupe Cochrane sur la mucoviscidose et les autres maladies génétiques constitué des références identifiées lors de recherches exhaustives dans des bases de données électroniques et de recherches manuelles dans des revues et des recueils de résumés d’actes de conférence pertinents. De plus, nous avons également contacté des compagnies pharmaceutiques pertinentes et des experts du domaine.

Date des recherches les plus récentes effectuées dans le registre d'essais sur les hémoglobinopathies : 09 décembre 2011.

Critères de sélection: 

Tout essai contrôlé randomisé ou quasi-randomisé ayant comparé un calendrier de vaccination antipneumococcique polysaccharide ou conjuguée à un calendrier différent ou à l'absence de vaccination chez des sujets atteints de drépanocytose.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment sélectionné les études pouvant être incluses, extrait les données et évalué la qualité des essais.

Résultats principaux: 

Neuf essais ont été identifiés dans les recherches, dont cinq, totalisant 547 participants, remplissaient les critères d'inclusion. Un seul essai avait rapporté l'incidence de l'infection à pneumocoques, et cela démontrait que le vaccin antipneumococcique polysaccharide utilisé (PPV14) n'avait pas réussi à réduire de manière significative le risque d'infection chez les enfants de moins de trois ans, mais était associé à des effets indésirables mineurs. Trois essais sur des vaccins antipneumococciques conjugués avaient constaté que les réponses d'anticorps étaient plus importantes que dans les groupes de contrôle, y compris chez les enfants, bien que des critères de résultat cliniques n'aient pas été mesurés lors de ces essais.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.