L’utilisation de médicaments spécifiques pour corriger la fibrillation auriculaire en rythme cardiaque régulier ne présente pas d'avantage sur le contrôle de la fréquence cardiaque chez les patients âgés.