Une comparaison entre des modes de ventilation à volume cible et les modes de ventilation traditionnels à pression limitée chez les nouveau-nés

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

Les bébés prématurés peuvent avoir besoin d'une assistance pour respirer. Plus l'immaturité est importante, plus le risque de problèmes pulmonaires augmente. L'utilisation d'un ventilateur (respirateur artificiel) peut sauver des vies, mais les ventilateurs peuvent également provoquer des lésions dans les poumons immatures des bébés. De nouveaux modes de ventilation dits à volume cible ont été développés afin de réduire les lésions pulmonaires en contrôlant la quantité d'air qui pénètre dans les poumons à chaque inspiration. Cette revue a comparé les résultats des nourrissons ventilés avec la méthode du volume cible à ceux des nourrissons ventilés avec la méthode traditionnelle de la pression dite limitée.

Les bébés ventilés avec la méthode du volume cible avaient plus de chances de survivre sans lésions pulmonaires. Ils nécessitaient une assistance ventilatoire plus courte et étaient moins susceptibles de développer un pneumothorax (une affection dans laquelle de l'air des poumons s'échappe dans le thorax). Ils présentaient des niveaux de dioxyde de carbone sanguin plus stables et moins d'anomalies cérébrales à l'échographie. Aucune preuve n'indiquait que la méthode du volume cible était plus susceptible d'entraîner des lésions que les méthodes traditionnelles. Des recherches supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer si la méthode du volume cible améliore également le développement moteur et intellectuel. Des recherches supplémentaires sont également nécessaires pour comparer différentes techniques de ciblage du volume.

Conclusions des auteurs: 

Une réduction de la mortalité et de la maladie pulmonaire chronique était observée chez les nourrissons ventilés avec la méthode VVC par rapport aux nourrissons ventilés avec la méthode VPL. D'autres études sont nécessaires afin de déterminer si la méthode VVC améliore les résultats du développement neurologique, et comparer et affiner les stratégies de VVC.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les lésions provoquées par une surdistension pulmonaire (volotraumatisme) pourraient être impliquées dans le développement d'une dysplasie broncho-pulmonaire (DBP). Les méthodes de ventilation néonatale modernes qui ciblent un volume courant prédéterminé peuvent constituer une alternative à la ventilation à pression limitée traditionnelle qui utilise une pression de distension fixe. L'objectif du ciblage du volume est de produire un volume courant plus stable afin de réduire les lésions pulmonaires et de stabiliser la pCO2

Objectifs: 

Déterminer si la ventilation à volume cible (VVC) par rapport à la ventilation à pression limitée (VPL) entraîne une réduction des taux de mortalité et de DBP chez les nouveau-nés. Les objectifs secondaires étaient de déterminer si l'utilisation de la VVC avait un impact sur des critères de jugement tels que la fuite d'air, les résultats de l'échographie crânienne et le développement neurologique.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche documentaire incluait notamment des recherches dans le registre Cochrane central des essais contrôlés, MEDLINE et PubMed de 1966 à janvier 2010, ainsi que des recherches manuelles dans les références bibliographiques des articles et actes de congrès pertinents.

Critères de sélection: 

Tous les essais randomisés et quasi-randomisés comparant l'utilisation d'une ventilation à volume cible versus à pression limitée chez des nourrissons de moins de 28 jours d'âge corrigé.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de revue ont évalué la qualité méthodologique des essais éligibles et extrait les données de manière indépendante. Dans certains cas, des méta-analyses ont été effectuées afin d’obtenir une estimation regroupée des effets. Pour les données catégorielles, le risque relatif (RR) et la différence de risques (DR) ont été calculés avec des intervalles de confiance à 95 %. Le nombre de sujets à traiter a été calculé lorsque la DR était statistiquement significative. Les données continues ont été analysées à l'aide de la différence moyenne pondérée.

Résultats principaux: 

Douze essais randomisés remplissaient nos critères d'inclusion ; neuf essais en parallèle (629 nourrissons) et trois essais croisés (64 nourrissons).

L'utilisation de la méthode VVC entraînait une réduction du résultat combiné des décès et de la dysplasie broncho-pulmonaire [RR typique de 0,73 (IC à 95 %, entre 0,57 et 0,93), NST de 8 (IC à 95 %, entre 5 et 33)]. La méthode VVC entraînait également des réductions du pneumothorax [RR typique de 0,46 (IC à 95 %, entre 0,25 et 0,84), NST de 17 (IC à 95 %, entre 10 et 100)], du nombre de jours sous ventilation [DM de -2,36 (IC à 95 %, entre -3,9 et -0,8)], de l'hypocapnie [RR typique de 0,56 (IC à 95 %, entre 0,33 et 0,96), NST de 4 (IC à 95 %, entre 2 et 25)] et du résultat combiné de la leucomalacie périventriculaire et des hémorragies intraventriculaires de grade 3-4 [RR typique de 0,48 (IC à 95 %, entre 0,28 et 0,84), NST de 11 (IC à 95 %, entre 7 et 50)].

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.