Des preuves supplémentaires sont nécessaires afin de déterminer si la modification physique du milieu de vie pour éliminer les dangers potentiels entraîne une réduction des blessures.

Les accidents domestiques sont très courants. La plupart des blessures dont sont victimes les personnes âgées et les enfants de moins de cinq ans se produisent au domicile. De nombreuses personnes sont encouragées à modifier leur environnement de vie pour tenter de prévenir les blessures et le risque de blessure. Les modifications courantes incluent la mise en place de cadenas sur les placards, l'installation de barrières d'escaliers, l'amélioration de l'éclairage dans les couloirs et les escaliers, et l'élimination des obstacles entraînant un risque de trébuchement. Cette revue a observé que les preuves issues des études étaient insuffisantes pour démontrer que ces modifications réduisaient le nombre d'accidents domestiques, ce qui ne signifie pas que ces interventions sont inefficaces. Les modifications du milieu de vie doivent être évaluées dans le cadre d'études à plus grande échelle mieux planifiées et examinant le critère de jugement des blessures.

Conclusions des auteurs: 

Les preuves sont insuffisantes pour déterminer si les interventions ciblant la réduction des dangers domestiques entraînent une réduction des blessures. D'autres interventions visant à réduire les dangers domestiques devraient être évaluées dans le cadre d'essais contrôlés randomisés bien planifiés et mesurant les résultats des blessures. Il est très important que les futurs essais recrutent des effectifs plus importants afin de pouvoir mesurer l'effet. Les chercheurs devraient également considérer l'utilisation de plans factoriels permettant d'évaluer les composants individuels des interventions multifactorielles.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les accidents domestiques sont courants et représentent environ le tiers de toutes les blessures. La majorité des blessures dont sont victimes les enfants de moins de cinq ans et les personnes de plus de 75 ans se produisent au domicile. Il a été démontré que les interventions de prévention des blessures multifactorielles entraînaient une réduction des accidents domestiques. Néanmoins, peu d'études ont examiné l'impact spécifique de l'adaptation physique du milieu de vie, et l'efficacité de ces interventions doit être évaluée.

Objectifs: 

Déterminer les effets des modifications du milieu de vie sur la réduction des blessures liées à des dangers domestiques.

Stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté la Bibliothèque Cochrane, MEDLINE, EMBASE et d'autres bases de données spécialisées. Nous avons également examiné les actes de congrès et les références bibliographiques. Nous avons contacté l'auteur principal de tous les essais contrôlés randomisés inclus. Les recherches ont été mises à jour pour la dernière fois à la fin du mois de décembre 2009 et n'ont fait l'objet d'aucune restriction de langue ou de statut de publication.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont examiné tous les résumés pour évaluer leur pertinence, leurs critères de jugement et leur plan d'étude. Deux auteurs ont évalué la qualité méthodologique et extrait les données de chaque étude éligible de manière indépendante. Nous avons effectué une méta-analyse pour combiner les mesures de l'effet à l'aide d'un modèle à effets aléatoires. Nous avons évalué l'hétérogénéité à l'aide des statistiques I2 et du test du Chi2.

Résultats principaux: 

Nous avons identifié 28 études publiées et une étude non publiée. Seules deux études étaient suffisamment similaires pour permettre le regroupement des données en vue de l'analyse statistique. Les études ont été divisées en trois groupes : les enfants, les personnes âgées et la population générale/groupe d'âges divers. Aucune des études portant sur des enfants ou des personnes âgées ne rapportait de réduction des blessures directement liée à la modification du milieu de vie. Une étude portant sur des personnes âgées rapportait une réduction des chutes, et une autre étude rapportait une réduction des chutes et des chutes avec traumatisme pouvant être liée à une réduction des dangers domestiques. Une méta-analyse a été effectuée pour examiner les effets sur les chutes des interventions multifactorielles consistant en une évaluation et une modification des dangers domestiques, un examen médical, une évaluation médicale et osseuse et des exercices (RR de 1,09, IC à 95 %, entre 0,97 et 1,23).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.