Méthodes chirurgicales et non chirurgicales de nettoyage et de retrait des tissus morts des plaies présentes sur les pieds des personnes diabétiques

Les personnes diabétiques développent souvent des ulcères du pied (plaies ouvertes sur les pieds traversant la peau) qui constituent une grave complication et peuvent avoir de graves conséquences, comme l’amputation. Le nettoyage et le retrait des tissus morts et des callosités des ulcères sont une procédure courante également connue sous le terme « débridement », qui peut être réalisée de plusieurs façons, notamment une intervention chirurgicale et des pansements spéciaux et des gels (comme les hydrogels). La revue a constaté qu'un hydrogel accélère la guérison plus vite que la gaze ou un traitement standard. Les données sur les autres stratégies de débridement ne sont pas claires.

Conclusions des auteurs: 

Il existe des données suggérant que l’hydrogel augmente le taux de guérison des ulcères du pied diabétique comparé aux compresses de gaze ou au traitement standard. Les preuves des effets de la thérapie larvaire sur les ulcères du pied diabétique sont insuffisantes (un essai à petite échelle, uniquement sous forme de résumé). Des recherches supplémentaires doivent être menées afin d’évaluer les effets d’une gamme de méthodes de débridement couramment utilisées et du débridement en tant que tel.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

L’ulcération du pied est supposée affecter 15 % des personnes atteintes de diabète à un moment de leur vie. Le débridement est largement considéré comme une intervention efficace pour accélérer la guérison de l’ulcère. La méthode la plus efficace n’est pas claire.

Objectifs: 

Évaluer les effets des interventions de débridement sur la guérison des ulcères du pied diabétique.

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette quatrième mise à jour, nous avons effectué une recherche dans le registre spécialisé du groupe Cochrane sur les plaies (recherche datant du 21 avril 2011), le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) (The Cochrane Library 2011, Issue 2); (The Cochrane Library 2011, numéro 2), Ovid MEDLINE (2009 à la 2e semaine du mois d’avril 2011), Ovid MEDLINE (In-Process & Other Non-Indexed Citations, 20 avril 2011); ), Ovid EMBASE (2009 à la 15e semaine de l’année 2011) et EBSCO CINAHL (2009 au 15 avril 2011).

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés (ECR) évaluant toute méthode de débridement des ulcères du pied diabétique et mesurant la guérison complète ou le taux de guérison. Aucune restriction n’a été imposée sur la langue ou le statut de publication des articles/essais.

Recueil et analyse des données: 

L’extraction des données et l’évaluation de la qualité des études ont été réalisées par un auteur de revue et vérifiées par un rédacteur du groupe sur les plaies.

Résultats principaux: 

Six ECR portant sur le débridement ont été identifiés : quatre ont évalué les hydrogels, une étude supplémentaire a évalué la thérapie larvaire par rapport à un hydrogel et une étude a évalué le débridement chirurgical. La combinaison des trois ECR comparant un hydrogel à la gaze ou au traitement standard a suggéré que les hydrogels sont significativement plus efficaces pour guérir les ulcères du pied diabétique (Risque Relatif 1,84, intervalle de confiance (IC) à 95 % 1,3 à 2,61). Le débridement chirurgical n’a présenté aucun bénéfice significatif par rapport au traitement standard. Un essai à petite échelle, uniquement disponible sous forme de résumé, a suggéré que les larves ont davantage réduit la zone de la plaie comparé à l’hydrogel, mais cette donnée n’a pas été confirmée par la publication des résultats complets de l’essai. D’autres méthodes de débridement, comme les préparations enzymatiques ou les billes en polysaccharide, n’ont pas été évaluées pour les ulcères du pied diabétique.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.