Les héparines réduisent le nombre de crises cardiaques mais entraînent davantage d'hémorragies mineures après des syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST par rapport au placebo

Les caillots sanguins dans les artères menant au cœur peuvent être la cause d'un syndrome coronarien aigu : une angine instable (sensation d'oppression dans la poitrine) ou un type de crise cardiaque (infarctus du myocarde sans élévation du segment ST - IM non ST). Les médicaments qui préviennent la formation des caillots (tels que l'aspirine) ou qui rendent le sang moins épais (tels que l'héparine) peuvent résoudre le problème. L'héparine non fractionnée (HNF) et l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) sont deux types d'héparine. Cette revue des essais a constaté que l'HNF et l'HBPM administrées aux patients présentant un risque élevé d'angine instable ou d'IM non ST pendant la phase aiguë du traitement, en supplément du traitement standard à l'aspirine, prévenaient davantage de crises cardiaques que le placebo mais ne réduisaient pas la mortalité, le recours à des procédures de revascularisation ou l'angine récurrente. Malgré un compte-rendu limité des effets secondaires, les héparines entraînaient davantage d'hémorragies mineures.

Conclusions des auteurs: 

Par rapport au placebo, les patients traités aux héparines présentaient un risque comparable de mortalité, de revascularisation, d'angine récurrente, et de thrombocytopénie. Néanmoins, ces patients présentaient un risque inférieur d'infarctus du myocarde et une incidence supérieure d'hémorragies mineures. Globalement, les preuves évaluées dans cette revue ont été classées comme de faible qualité selon l'approche GRADE. Les résultats présentés dans cette revue doivent donc être interprétés avec prudence.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST (SCA non ST+) couvrent un éventail de maladies incluant notamment l'angine instable et l'infarctus du myocarde sans élévation du segment ST (IM non ST). Malgré le traitement à l'aspirine, aux bêta-bloquants et à la nitroglycérine, l'angine instable / l'IM non ST restent associés à une morbidité et une mortalité significatives. Malgré des preuves suggérant que l'héparine de bas poids moléculaire (HBPM) est plus efficace que l'héparine non fractionnée (HNF), les données sont insuffisantes pour étayer le rôle du groupe des héparines dans le traitement des SCA non ST+. Ceci est une mise à jour d'une revue publiée pour la dernière fois en 2008.

Objectifs: 

Déterminer les effets des héparines (HNF et HBPM) par rapport à un placebo pour le traitement des patients atteints de syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST (angine instable ou IM non ST).

La stratégie de recherche documentaire: 

Pour cette mise à jour, le coordinateur de recherche d'études du groupe Cochrane de cardiologie a effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés dans la Bibliothèque Cochrane (2013, numéro 12), MEDLINE (OVID, de 1946 à la 1ère semaine de janvier 2014), EMBASE (OVID, de 1947 à la semaine 2 de 2014), CINAHL (de 1937 au 15 janvier 2014) et LILACS (de 1982 au 15 janvier 2014). Nous n’avons appliqué aucune restriction concernant la langue.

Critères de sélection: 

Des essais contrôlés randomisés de l'HNF ou l'HBPM par voie parentérale par rapport à un placebo chez les personnes souffrant de syndromes coronariens aigus sans surélévation du segment ST (angine instable ou IM non ST).

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment évalué la qualité des études et extrait les données de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Il n'y avait pas de nouvelles études incluses pour cette mise à jour. Huit études (3 118 patients) ont été incluses dans cette revue. Nous n'avons identifié aucune preuve de différence dans la mortalité globale entre les groupes traités à l'héparine et le placebo (risque relatif (RR) = 0,84, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,36 à 1,98). Par rapport à un placebo, les héparines ont réduit l'incidence de l'infarctus du myocarde chez les patients atteints d'angine instable et d'IM non ST (RR = 0,40, IC à 95 % 0,25 à 0,63, nombre de sujets à traiter pour un bénéfice (NST) = 33). Il y avait une tendance à la hausse des hémorragies majeures dans les groupes sous héparine par rapport aux groupes témoin (RR = 2,05, IC à 95 % 0,91 à 4,60). D'après un ensemble limité de données, il semblait n’y avoir aucune différence chez les patients traités aux héparines par rapport au groupe témoin dans l'incidence de la thrombocytopénie (RR = 0,20, IC à 95 % 0,01 à 4,24). L'évaluation du risque de biais global dans ces études était limitée puisque la plupart des études ne fournissait pas suffisamment de détails pour permettre l'évaluation du risque de biais potentiel.

Notes de traduction: 
Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.