Traitement de la rosacée

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

La rosacée est une maladie de la peau courante qui entraîne des bouffées vasomotrices, des rougeurs, des boutons rouges et des pustules sur le visage ; elle ne doit pas être confondue avec l'acné. Elle peut aussi entraîner une inflammation des yeux ou des paupières, ou des deux à la fois. Certaines personnes peuvent développer un épaississement de la peau, en particulier du nez, que l'on appelle rhinophyma. La rosacée étant une maladie chronique, l'effet du traitement sur la qualité de vie est très important pour les individus. Un éventail d'options de traitement sont disponibles et comprennent différents antibiotiques topiques et oraux, une crème à base d'acide azélaïque, des rétinoïdes topiques et systémiques et des traitements à base de lumière, comme le laser.

Cette revue a trouvé que dans 3 essais cliniques portant sur 334 participants, le métronidazole topique était plus efficace que le placebo. Bien que la plupart des études n'aient pas considéré spécifiquement la satisfaction du patient concernant le traitement, elles ont cependant confirmé l'efficacité de certains traitements, exprimée en termes de réduction du nombre de lésions ; ces évaluations étaient pour la grande majorité faites par le médecin. Trois essais cliniques portant sur 778 participants ont fourni des preuves que la crème à base d'acide d'azélaïque topique était plus efficace que le placebo. Deux études ont rapporté que la dose anti-inflammatoire de doxycycline (40 mg) était plus efficace que le placebo, ce qui a été confirmé par une autre étude qui a également rapporté un risque plus faible d'effets secondaires avec la dose de 40 mg qu'avec celle de 100 mg. L'émulsion ophtalmologique à base de cyclosporine à 0,05% semblerait être plus efficace que les larmes artificielles pour la rosacée des yeux.

Les recherches futures devraient viser à fournir des preuves fiables pour que les personnes puissent prendre des décisions informées sur le fait de savoir si d'autres traitements largement disponibles sont efficaces dans le traitement de la rosacée, comme d'autres tétracyclines oraux, l'isotrétinoïne et des traitements utilisés pour la rosacée des yeux. Elles devraient également étudier le rôle potentiel des crèmes solaires et des modifications du régime alimentaire.

Conclusions des auteurs: 

Bien que la majorité des études incluses aient été évaluées comme présentant un risque de biais élevé ou peu clair, certaines preuves démontrent l'efficacité du métronidazole topique, de l'acide azélaïque et de la doxycycline (40 mg) pour le traitement de la rosacée modérée à grave, et l'émulsion ophtalmologique à base de cyclosporine à 0,05% pour la couperose oculaire. D'autres essais contrôlés randomisés avec un bon plan d’étude et une puissance adéquate sont nécessaires.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La rosacée est une maladie cutanée chronique courante touchant le visage et caractérisée par des bouffées vasomotrices, des rougeurs, des boutons rouges, des pustules et une dilatation des vaisseaux sanguins. Les yeux sont souvent touchés et certains patients présentent un épaississement de la peau et un élargissement (phymas) du nez en particulier. Une large gamme de traitements sont disponibles, mais on ne sait pas avec certitude quel est le plus efficace.

Objectifs: 

Évaluer les preuves sur l'efficacité et la tolérance des traitements contre la rosacée.

La stratégie de recherche documentaire: 

En février 2011 nous avons mis à jour nos recherches dans le registre spécialisé du Cochrane skin group, le registre Cochrane central des essais contrôlés (essais cliniques) dans la Cochrane Library, MEDLINE, EMBASE, Science Citation Index et les registres d'essais en cours.

Critères de sélection: 

Essais contrôlés randomisés chez des personnes atteintes de rosacée modérée à grave.

Recueil et analyse des données: 

La sélection des études, l'extraction des données, l'évaluation du risque de biais et les analyses ont été réalisées indépendamment par deux auteurs de la revue.

Résultats principaux: 

Cinquante-huit essais, dont 27 issus de la revue initiale, portant sur 6 633 participants, ont été inclus dans cette revue mise à jour. Les interventions comprenaient : métronidazole topique, antibiotiques oraux, crème ou gel à base d'acide azélaïque topique, peroxyde de benzoyle topique et/ou associé à des antibiotiques topiques, Sulfacétamide/soufre et d'autres. Seules deux études ont évalué la qualité de vie, notre critère de jugement principal.

Les données combinées d'évaluations du médecin dans trois essais ont fourni des preuves que le métronidazole était plus efficace que le placebo (RR 1,95, IC à 95% entre 1,48 et 2,56). Trois essais ont fourni des données basées sur des évaluations faites par les participants eux-mêmes, illustrant que l'acide azélaïque était plus efficace que le placebo (RR 1,52, IC à 95% entre 1,32 et 1,76).

Les évaluations faites par le médecin dans deux essais ont indiqué que la doxycycline semblait être significativement plus efficace que le placebo (RR 1,59, IC à 95% entre 1,02 et 2,47 et RR 2,37, IC à 95% entre 1,12 et 4,99). Il n'y avait pas de différence significative du point de vue statistique en termes d'efficacité entre les doses de 100 mg et 40 mg de doxycycline, mais il a été démontré que la dose la plus faible entraînait moins d'effets indésirables (RR 0,25, IC à 95% entre 0,11 et 0,54).

Une étude a rapporté que l'émulsion ophtalmologique à base de cyclosporine était significativement plus efficace que les larmes artificielles pour traiter la rosacée oculaire (pour tous les résultats).

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.