Cerclage du col de l'utérus pour la prévention des fausses couches chez les femmes

Le cerclage du col de l'utérus peut contribuer à prévenir la fausse couche due à un facteur cervical, mais il n'a pas encore été démontré qu'il apportait un bénéfice aux autres femmes.

Le col (ouverture de l'utérus) reste normalement complètement fermé au cours d'une grossesse. Occasionnellement, il commence à s'ouvrir trop tôt, ce qui entraîne une fausse couche. Pour certaines femmes, cela se reproduit lors des grossesses ultérieures. Cela peut être dû à un affaiblissement cervical (incapacité) si la fausse couche se produit pendant le deuxième ou tôt pendant le troisième trimestre. Une option est le cerclage cervical : intervention chirurgicale consistant à insérer une suture (point de suture) pour maintenir le col fermé. La revue des essais a trouvé qu'il n'y avait aucune réduction globale des taux de fausses couches et d'accouchements prématurés avec un cerclage du col de l'utérus soit prophylactique soit thérapeutique en cas de col de l'utérus court à l'échographie.

Conclusions des auteurs: 

La pratique d'un cerclage du col de l'utérus ne devrait pas être proposée aux femmes présentant un risque faible ou moyen de fausse couche au milieu du trimestre, quelle que soit la longueur du col à l'échographie. Le rôle du cerclage cervical chez les femmes qui ont un col de l'utérus court à l'échographie reste incertain étant donné que le nombre de femmes randomisées est trop faible pour tirer des conclusions définitives.

On ne dispose d'aucune information sur l'effet du cerclage cervical ou de ses autres solutions possibles sur l'unité familiale et les conséquences à long terme.

[Remarque : Les 23 références dans la section de classification en attente de la revue pourraient modifier les conclusions de la revue après avoir été évaluées.]

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Le cerclage du col de l'utérus a été utilisé pour prévenir les accouchements prématurés chez les femmes ayant précédemment subi des fausses couches au cours du deuxième trimestre, ou d'autres facteurs de risque tels que le col de l'utérus court à la palpation ou à l'échographie.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité et la sécurité du cerclage prophylactique (avant la dilatation du col de l'utérus), du cerclage d'urgence (lorsque le col s'est raccourci et est en cours de dilatation) puis de l'interruption du travail, et déterminer si une technique d'insertion de suture particulière est plus efficace que les autres.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons effectué des recherches dans le registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance (juillet 2002). Nous avons effectué des recherches manuelles dans les actes du congrès des conférences de la société internationale et européenne (International and European society) de médecine obstétrique, des fausses couches récurrentes et de médecine de la reproduction. Nous avons également contacté des chercheurs dans le domaine. Nous avons mis à jour la recherche du registre des essais cliniques du groupe Cochrane sur la grossesse et la naissance le 02 novembre 2009 et avons ajouté les résultats à la section de classification en attente.

Critères de sélection: 

Tous les essais randomisés comparant le cerclage du col de l'utérus à une prise en charge non interventionniste ou à l'absence de cerclage au cours d'une grossesse et les essais comparant une technique à une autre ou à d'autres interventions, ont été inclus. Les essais quasi-randomisés ont été exclus.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs de la revue ont indépendamment extrait les données en utilisant les formulaires d'extraction des données standardisés. Les désaccords ont été résolus par des discussions ou par l'intervention d'un troisième relecteur. Une clarification supplémentaire a été demandée aux auteurs des essais lorsque cela s'est avéré nécessaire. Les résultats ont été rapportés sous la forme de risques relatifs à l'aide d'un modèle à effets fixes ou aléatoires.

Résultats principaux: 

Six essais, totalisant 2 175 femmes, ont été analysés. Le cerclage prophylactique a été comparé à l'absence de cerclage dans quatre essais. Il n'y avait aucune réduction globale des taux de fausses couches et d'accouchements prématurés, même si une petite réduction des naissances à moins de 33 semaines de gestation révolues a été observée dans l'essai le plus grand (risque relatif 0,75, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,58 à 0,98). Le cerclage du col de l'utérus a été associé à une pyrexie légère, à une augmentation du recours à la thérapie tocolytique et aux admissions à l'hôpital, mais à aucune morbidité grave. Deux essais ont examiné le rôle du cerclage thérapeutique lorsque l'échographie révélait un col de l'utérus court. Les résultats regroupés n'ont pas mis en évidence de réduction du nombre total de fausses couches, de fausses couches précoces ou d'accouchements prématurés à moins de 28 et de 34 semaines révolues chez les femmes randomisées dans le groupe de cerclage du col de l'utérus.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.