Aspiration trachéale continue chez les nouveau-nés intubés et ventilés

Les nouveau-nés rencontrent parfois des difficultés à respirer et ont besoin d’une assistance respiratoire mécanique. L’alimentation en oxygène s’effectue à l’aide d’une canule insérée dans le nez, la bouche ou la trachée. La canule peut être à l’origine de problèmes. Les tissus mous peuvent être endommagés et développer ainsi des sécrétions de liquides pouvant obstruer la canule, augmenter la pression artérielle ou causer des lésions et des infections. L’aspiration peut être utilisée pour nettoyer les canules à l’aide d’une ventilation continue ou discontinue. Cette revue des essais trouvés apporte quelques preuves selon lesquelles l’aspiration continue améliore la stabilité. Ces améliorations étant minimes, elles ne peuvent donc pas être recommandées comme méthode d’aspiration unique pour les bébés. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Conclusions des auteurs: 

Il existe des preuves démontrant que l’aspiration continue sous ventilation améliore les résultats à court terme ; toutefois, elles sont insuffisantes pour recommander cette pratique comme méthode unique d’aspiration endotrachéale. Des recherches supplémentaires doivent être effectuées en utilisant des essais réalisés à plus grande échelle afin d’étayer les implications des différentes techniques de ventilation sur la pneumonie, les morbidités pulmonaires et le développement neurologique. Les nourrissons âgés de moins de 28 semaines doivent également être inclus dans les essais.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

La ventilation mécanique assistée est une nécessité chez la population néonatale et s’adapte à diverses conditions respiratoires et chirurgicales. Toutefois, il existe plusieurs risques éventuels associés à cette intervention vitale. Les nouvelles techniques d’aspiration ont été intégrées à la pratique clinique afin d’éviter ou de réduire ces effets malencontreux.

Objectifs: 

Évaluer les effets de l’aspiration endotrachéale continue chez les nouveau-nés intubés et ventilés.

La stratégie de recherche documentaire: 

La revue s’est inspirée de la stratégie de recherche du groupe de revue Cochrane sur la néonatologie. Les auteurs de la revue (juillet 2011) ont effectué des recherches exhaustives dans les bases de données Cochrane, MEDLINE et CINAHL, et dans les résumés de la Society for Pediatric Research.

Critères de sélection: 

Tout essai ayant utilisé une assignation patient randomisée ou quasi-randomisée et dans laquelle était comparée la ventilation par aspiration continue à celle discontinue

Recueil et analyse des données: 

Les méthodes standard du groupe Cochrane sur la néonatologie ont été appliquées. Chaque auteur de la revue a contrôlé séparément l’éligibilité et la qualité des essais et extrait les données ; les discordances ont ensuite été comparées et résolues. Une analyse a été réalisée en utilisant le modèle à effets fixes et les résultats ont été rapportés en utilisant le risque relatif (RR) pour les données catégorielles et la différence moyenne (DM) pour les critères mesurés sur une échelle continue.

Résultats principaux: 

Quatre essais (252 nourrissons) ont été inclus dans cette revue. Ces essais ont utilisé un plan en cross over comparant l’aspiration continue à celle discontinue. L’aspiration continue révélait une baisse des épisodes d’hypoxie (RR type 0,48 ; IC à 95 % 0,31 à 0,74 ; 3 études ; 241 participants). Il y avait aussi moins de nourrissons ayant subi des épisodes dans lesquels la mesure transcutanée de la pression partielle d’oxygène (TcPO2) avait baissé de > 10% (RR type 0,39 ; IC à 95 % 0,19 à 0,82 ; 1 étude ; 11 participants). L’aspiration continue entraînait une fréquence réduite de modification du rythme cardiaque (différence moyenne pondérée (DMP) 6,77 ; IC à 95 % 4,01 à 9,52 ; 4 études ; 239 participants) et une baisse du nombre de nourrissons subissant une baisse de leur rythme cardiaque de > 10% (RR type 0,61 ; IC 0,40 à 0,93 ; 3 études ; 52 participants). Le nombre de nourrissons souffrant d’épisodes bradycardiques était aussi diminué dans le cas d’une aspiration en circuit fermé (RR type 0,38 ; IC à 95 % 0,15 à 0,92 ; 3 études ; 241 participants).

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.