Acide cromoglycique pour la prévention des maladies pulmonaires chroniques chez les nourrissons prématurés

Cette traduction n'est pas à jour. Veuillez cliquer ici pour voir la dernière version de cette revue en anglais.

L'acide cromoglycique administré au cours des tout premiers jours de vie ne s'est pas révélé prévenir les maladies pulmonaires chroniques chez les nourrissons prématurés. Les bébés prématurés (bébés nés avant la gestation de 37 semaines) ont souvent besoin d'un apport en oxygène pour des problèmes pulmonaires pendant de nombreuses semaines en raison d'une maladie pulmonaire chronique. Ceci est dû, en partie, à une inflammation (gonflement) au sein des poumons. En théorie, l'acide cromoglycique est un médicament qui pourrait aider à prévenir cette inflammation. Il est relativement sûr et les effets indésirables sont rares. Il peut être administré par un nébuliseur ou inhalateur d'aérosol au cours des tout premiers jours de vie pour tenter de prévenir une maladie pulmonaire chronique. Cependant, cette revue des essais n'a pas trouvé de preuves solides que l'acide cromoglycique peut prévenir ou réduire les maladies pulmonaires chroniques et d'autres recherches ne semblent pas être justifiées.

Conclusions des auteurs: 

Il n'existe actuellement aucune preuve issue des essais randomisés que l'acide cromoglycique joue un rôle dans la prévention des MPC. On ne peut pas recommander l'acide cromoglycique pour la prévention des MPC chez les nourrissons prématurés.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Les maladies pulmonaires chroniques (MPC) surviennent fréquemment chez les nourrissons prématurés et ont une étiologie multifactorielle incluant notamment l'inflammation. L'acide cromoglycique est un stabilisateur des mastocytes qui inhibe l'activation des polynucléaires neutrophiles et la chimiotaxie des polynucléaires neutrophiles et peut, par conséquent, jouer un rôle dans la prévention des MPC.

Objectifs: 

Déterminer l'effet de l'administration prophylactique de l'acide cromoglycique sur l'incidence des MPC, la mortalité ou le critère de jugement combiné concernant la mortalité ou une MPC à 28 jours de vie chez les nourrissons prématurés présentant un risque de MPC.

La stratégie de recherche documentaire: 

La stratégie de recherche du Groupe thématique Cochrane néonatal a été suivie pour identifier les études. Nous avons effectué des recherches dans le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL The Cochrane Library, numéro 3, 2009), MEDLINE, EMBASE, CINAHL jusqu'à et incluant juillet 2009, les fichiers personnels et les listes bibliographiques des essais identifiés. Pour cette mise à jour les recherches ont été effectuées dans les mêmes bases de données le 12 avril 2012. De plus, à la même date, les résumés des conférences annuelles des Pediatric Academic Societies (de 2000 à 2012) ont été recherchés sur le site Web PAS2ViewTM ainsi que sur le site Web of Science en utilisant les deux essais précédemment identifiés comme points de départ.

Critères de sélection: 

Des essais cliniques contrôlés randomisés ou quasi-randomisés portant sur des nourrissons prématurés. L'administration d'acide cromoglycique devait être initiée au cours des deux premières semaines de vie. L'intervention devait inclure l'administration d'acide cromoglycique au moyen d'un nébuliseur ou inhalateur-doseur avec ou sans espaceur comparée à un placebo ou l'absence d'intervention. Les études éligibles devaient inclure au moins l'un des critères de jugement suivants : la mortalité globale, une MPC à 28 jours, une MPC à 36 semaines d'âge post-menstruel (APM), ou le critère de jugement combiné concernant la mortalité ou une MPC à 28 jours. 

Recueil et analyse des données: 

La méthode standard de la Cochrane Collaboration, décrite dans le guide de la Collaboration Cochrane Cochrane Handbook for Systematic Reviews of Interventions a été utilisée. Le risque relatif (RR) et la différence de risques (DR) avec des intervalles de confiance (IC) à 95 % sont rapportés pour les résultats dichotomiques et la différence moyenne pondérée (DMP) pour les données continues. Un modèle à effet fixe a été utilisé pour les méta-analyses. L'hétérogénéité a été examinée au moyen de la statistique I2.

Résultats principaux: 

Deux études éligibles ayant de petits nombres de nourrissons inscrits ont été identifiées. La prophylaxie avec l'acide cromoglycique n'a pas entraîné d'effet statistiquement significatif sur le résultat combiné concernant la mortalité ou une MPC à 28 jours ; une MPC à 28 jours ou une MPC à 36 semaines d'âge post-menstruel (APM) ; ou une MPC chez les survivants à 28 jours ou à 36 semaines d'âge post-menstruel (APM). La prophylaxie avec l'acide cromoglycique n'a pas révélé de différence statistiquement significative en termes de mortalité néonatale globale, d'incidence des fuites d'air, d'entérocolite nécrosante, d'hémorragie intraventriculaire, de sepsis et de jours de ventilation mécanique. Aucun effet secondaire n'avait été signalé. D'autres recherches ne semblent être justifiées.

Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.