Manipulation du drain thoracique médiastinal après la chirurgie cardiaque

Des tubes thoraciques sont nécessaires pour drainer le sang présent dans la zone péricardique suite à une chirurgie cardiaque. Le sang peut interférer avec le fonctionnement du cœur (tamponnade cardiaque) et exiger une chirurgie supplémentaire ou, dans des cas extrêmes, entraîner le décès du patient. Pour éviter que les drains thoraciques ne s'obstruent et n'entraînent une tamponnade, les infirmiers les manipulent pour prévenir ou éliminer les caillots. La manipulation peut être douloureuse et inconfortable pour les patients mais présente rarement d'autres effets indésirables. Cette revue a constaté que les preuves étaient insuffisantes pour affirmer qu'une méthode de manipulation était meilleure qu'une autre ou qu'une manipulation était nécessaire.

Conclusions des auteurs: 

Les études comparant différentes méthodes de manipulation du drain thoracique sont insuffisantes pour étayer ou réfuter l'efficacité relative des différentes méthodes pour prévenir la tamponnade cardiaque. La nécessité de manipuler les drains thoraciques ne peut pas non plus être étayée ou réfutée par les résultats des ECR.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Une tamponnade cardiaque peut se produire après une chirurgie cardiaque lorsque le sang ou le fluide accumulé dans l'espace péricardique comprime le cœur et réduit le débit cardiaque. Des drains thoraciques médiastinaux (y compris des drains péricardiques) sont systématiquement insérés après une chirurgie cardiaque afin de drainer le sang présent dans l'espace péricardique. Pour éviter que les drains thoraciques ne s'obstruent et n'entraînent une tamponnade, les infirmiers les manipulent pour prévenir les caillots. Des méthodes de manipulation telles que la compression, l'extraction, le pliage en accordéon et la percussion peuvent être appliquées aux drains. Des preuves sont nécessaires concernant la méthode la plus sûre et la plus efficace pour prévenir l'obstruction du drain thoracique et la tamponnade cardiaque.

Objectifs: 

Comparer différentes méthodes de manipulation du drain thoracique (des niveaux de succion variables ou une succion combinée à une compression, une extraction, un pliage en accordéon et une percussion des drains thoraciques) pour prévenir la tamponnade cardiaque après une chirurgie cardiaque.

La stratégie de recherche documentaire: 

Nous avons consulté le registre Cochrane des essais contrôlés (CENTRAL) dans la Bibliothèque Cochrane (numéro 3, 2009), MEDLINE (1966 à octobre 2009), EMBASE (1980 à octobre 2009), CINAHL (1982 à octobre 2009) et le metaRegister of Controlled Trials (mRCT) (13 octobre 2009), ainsi que les références bibliographiques des articles. Aucune restriction de langue n'a été appliquée.

Critères de sélection: 

Les essais cliniques randomisés, quasi-randomisés ou assignés de manière systématique portant sur des méthodes de manipulation du drain thoracique chez les adultes et les enfants présentant des drains thoraciques médiastinaux suite à une chirurgie cardiaque.

Recueil et analyse des données: 

Deux évaluateurs ont évalué la qualité des essais et extrait les données de manière indépendante. Les auteurs des études ont été contactés lorsque des informations supplémentaires étaient nécessaires. Des informations sur les effets indésirables ont été recueillies à partir des essais.

Résultats principaux: 

Trois études portant sur un total de 471 participants ont été incluses. Aucune donnée n'a pu être incluse dans la méta-analyse en raison d'une notification inadéquate dans deux des études. Lorsque des données adéquates étaient fournies, il n'existait pas d'interventions ou de critères de jugement communs à combiner. Sur la base des études individuelles, il n'existait aucune preuve de différence entre les groupes concernant l'incidence de l'obstruction du drain thoracique, le rythme cardiaque, la tamponnade cardiaque ou l'incidence d'une nouvelle chirurgie.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens. Cliquez ici pour plus d'informations à propos de notre projet de traduction.