Traitement pour le sevrage des amphétamines

Les symptômes du sevrage des amphétamines au cours des premiers jours d'abstinence dans les cas de consommation chronique d'amphétamines peuvent inciter les individus à revenir à une consommation régulière de drogues. Aucun médicament ne démontre d'effets significatifs par rapport à un placebo en termes de réduction des symptômes de sevrage aigu des amphétamines.

Les amphétamines peuvent donner aux personnes l'impression qu'elles sont plus vives, et sont prescrites pour des problèmes tels que la dépression et le trouble du déficit de l'attention. Les amphétamines peuvent produire une euphorie et sont donc fabriquées pour être consommées pour le plaisir. La consommation prolongée peut conduire à une dépendance dont il est aussi difficile de guérir que de la dépendance à l'héroïne ou à la cocaïne.  Les seuls essais randomisés d'agents de sevrage des amphétamines ont porté sur des médicaments antidépresseurs (l'amineptine et la mirtazapine).   L'amineptine a montré peu de bénéfices et n'a apporté une amélioration que sur certains effets subjectifs, mais elle n'est plus sur le marché en raison d'inquiétudes quant à son risque de dépendance. Les bénéfices de la mirtazapine ont été moins clairs d'après deux essais contrôlés randomisés, un essai ayant démontré des améliorations des symptômes de sevrage des amphétamines et l'autre n'ayant démontré aucune différence concernant les critères d'évaluation du sevrage comparé à un placebo.  Des recherches supplémentaires doivent être effectuées.

Conclusions des auteurs: 

Aucun médicament n'est efficace pour le traitement de sevrage des amphétamines. L'amineptine a montré une réduction des taux d'abandon et une amélioration de la présentation clinique comparé au placebo, mais n'a eu aucun effet pour réduire les symptômes de sevrage ou l'appétence. Malgré ces bénéfices limités, l'amineptine n'est pas disponible en raison d'inquiétudes quant à son risque de dépendance lorsqu'elle est utilisée. Les bénéfices de la mirtazapine en tant qu'agent de sevrage sont moins clairs d'après les résultats de deux essais contrôlés randomisés : un rapport a montré des améliorations des symptômes de sevrage des amphétamines par rapport au placebo ; un deuxième rapport n'a montré aucune différence concernant les symptômes de sevrage comparé au placebo.  Des études supplémentaires de traitements potentiels devraient examiner des médicaments qui augmentent l'activité du système nerveux central impliquant les neurotransmetteurs dopamine, norépinéphrine et/ou sérotonine, y compris la mirtazapine.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Peu d'études ont examiné des traitements du sevrage des amphétamines, bien qu'il s'agisse d'un problème courant chez les consommateurs. Les symptômes du sevrage, en particulier l'appétence intense, peuvent être un facteur critique conduisant à une reprise de la consommation d'amphétamines. Dans la pratique clinique, les médicaments destinés au sevrage de la cocaïne sont couramment utilisés pour gérer le sevrage des amphétamines, même si les propriétés pharmacodynamiques et pharmacocinétiques de ces deux substances illicites sont différentes.

Objectifs: 

Évaluer l'efficacité d'un traitement pharmacologique seul ou en combinaison avec un traitement psychosocial pour le sevrage des amphétamines en termes de taux d'abandon, d'état de santé général, de symptômes de sevrage, d'appétence et d'autres critères de jugement.

La stratégie de recherche documentaire: 

MEDLINE (1966 - 2008), CINAHL (1982 - 2008), PsycINFO (1806 - 2008), CENTRAL (Cochrane Library 2008 numéro 2), bibliographies des articles obtenus.

Critères de sélection: 

Tous les essais contrôlés randomisés et essais cliniques évaluant les traitements pharmacologiques et/ou psychosociaux (seuls ou combinés) pour les personnes présentant des symptômes de sevrage des amphétamines.

Recueil et analyse des données: 

Deux auteurs ont évalué et extrait les données de manière indépendante. Les données ont été extraites d'analyses en intention de traiter. Le Risque Relatif (RR) avec l'intervalle de confiance (IC) à 95 % a été utilisé pour évaluer les critères de jugement dichotomiques. La Différence Moyenne Standardisée (DMS) avec un IC à 95 % a été utilisée pour évaluer les critères de jugement continus.

Résultats principaux: 

Quatre essais contrôlés randomisés (impliquant au total 125 participants) remplissaient les critères d'inclusion dans la revue. Deux études ont découvert que l'amineptine réduisait significativement les taux d'abandon et améliorait la présentation clinique globales, mais ne réduisait pas les symptômes de sevrage ou l'appétence comparé au placebo. Les bénéfices de la mirtazapine par rapport au placebo pour réduire les symptômes de sevrage des amphétamines n'étaient pas aussi clairs.  Une étude suggérait que la mirtazapine pouvait réduire les symptômes d'hyperexcitation et d'anxiété associés au sevrage des amphétamines. Une étude plus récente n'a pas trouvé de bénéfice de la mirtazapine comparé au placebo concernant le maintien dans le traitement ou les symptômes de sevrage des amphétamines.  

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.