Antidépresseurs tricycliques par rapport à des placebos actifs pour le traitement de la dépression

Cette revue examinait les essais comparant des antidépresseurs à des placebos actifs, c'est-à-dire des placebos contenant des substances actives qui imitent les effets secondaires des antidépresseurs. De petites différences favorables aux antidépresseurs étaient observées en termes d'amélioration de l'humeur. Ce résultat suggère que les effets des antidépresseurs pourraient être généralement surestimés et leurs effets placebo sous-estimés.

Conclusions des auteurs: 

Les estimations les plus conservatrices issues de la présente analyse indiquaient que les différences entre les antidépresseurs et les placebos actifs étaient minimes. Ce résultat suggère que l'absence de masquage pourrait entraîner une surestimation de l'efficacité des antidépresseurs dans les essais utilisant des placebos inertes. Des recherches supplémentaires sont nécessaires concernant cette absence de masquage.

Lire le résumé complet...
Contexte: 

Malgré le consensus concernant l'efficacité des antidépresseurs dans la dépression, on pense également qu'ils sont associés à d'importants effets placebo. Les effets secondaires des antidépresseurs pourraient révéler aux participants ou aux investigateurs le type de médicament assigné et biaiser les résultats des essais conventionnels utilisant des placebos inertes. L'utilisation d'un placebo actif qui imite certains des effets secondaires des antidépresseurs pourrait permettre de remédier à ce biais potentiel.

Objectifs: 

Examiner l'efficacité des antidépresseurs par rapport à des placebos actifs.

La stratégie de recherche documentaire: 

Les études et références du CCDANCTR ont été consultées le 02/12/2008. Nous avons examiné les références bibliographiques des articles et ouvrages pertinents.

Critères de sélection: 

Les essais contrôlés randomisés et quasi-randomisés comparant des antidépresseurs à des placebos actifs chez des patients atteints de dépression.

Recueil et analyse des données: 

Compte tenu de l'utilisation de nombreuses mesures de résultats différentes, une mesure standard de l'effet a été calculée pour chaque essai. Des analyses en sous-groupe ont été effectuées pour les essais réalisés en milieu hospitalier et ambulatoire. Deux évaluateurs ont appliqué les critères d'inclusion à chaque essai de manière indépendante.

Résultats principaux: 

Neuf études portant sur 751 participants ont été incluses. Dans deux études, les quantités d’effet révélaient une différence statistiquement significative cohérente en faveur du médicament actif. La combinaison de toutes les études produisait une estimation combinée de l’effet de 0,39 écart type (intervalle de confiance entre 0,24 et 0,54) en faveur de l'antidépresseur, mesurée sur la base de l'amélioration de l'humeur. Une hétérogénéité élevée était observée en raison de la forte positivité d'un essai. L'analyse de sensibilité excluant cet essai réduisait l'effet combiné à 0,17 (0,00 à 0,34). L'effet combiné pour les essais portant sur des patients hospitalisés et ambulatoires était extrêmement sensible aux décisions concernant les combinaisons de données à inclure, mais les effets les plus faibles étaient associés aux essais réalisés en milieu hospitalier.

Tools
Information
Share/Save

Les traductions sur ce site ont été rendues possibles grâce à la contribution financière du Ministère français des affaires sociales et de la santé et des instituts publics de recherche canadiens.